Erfoud : Vérifications au Maroc

GAZELLES TV 2016 - Vérifs Erfoud & Transit

Météorologie capricieuse !

rag160322_transit_jlg_010176.jpg rag160322_transit_jlg_010210.jpg
Entre des pluies torrentielles hier soir et la neige, ce matin, les Gazelles sont allées de surprises en surprises. Elles ne s’attendaient pas à un tel programme. A la sortie de Meknès, sous le déluge, elles battaient déjà la semelle, coudes serrés et épaules rentrées, devant la station-service Afriquia qui avait mis les petits plats dans les grands pour les accueillir et leur servir un traditionnel petit-déjeuner marocain. Puis il a fallu reprendre la route et s’attaquer à l’Atlas. A Azrou, dont le col culmine à 2200 mètres d’altitude, cette fois, ce sont les chasse-neige qui les attendaient pour leur dégager le passage.
 
En quelques heures, il était tombé quelques 10 cm de neige. Attention, terrain glissant ! Prudentes et subjuguées par la beauté engourdie d’une forêt de pins immobiles aux branches de coton blanc et aux singes magots figés par le froid, elles ont poursuivi leur route sans encombre. Direction le sud. Au fil des kilomètres, les larges flancs de montagnes ridées par de formidables forces telluriques se sont teintées d’ocre et de rose, ne tolérant plus que quelques bouquets de végétation rachitique. Er-Rachidia puis Erfoud… les Gazelles laisseront l’asphalte et les panneaux indicateurs derrière elles. Devant elles, le désert, rugueux et comme aplati par le ciel immense.
Leur nouvelle adresse ? 31° 10 775, 04 03 905.

Barcelone-Tanger



Les uns après les autres, les véhicules du rallye ont été chargés, avalés plutôt, par la gueule énorme de l’Excelsior, le ferry de la GNV qui effectue la liaison Barcelone-Tanger. Sur le pont de poupe, les Gazelles regardent s’éloigner les côtes de l’Espagne, tandis que l’horizon bascule vers la nuit. Multitude de gilets verts adossés au large sillon d’écume découpée en plaques par les puissants moteurs à la vitesse de 40 km/heure : C’est le moment photos et vidéos, cheveux au vent, jusqu’à ce que la nuit et le froid poisseux incitent les Gazelles à regagner leurs cabines et à s’installer pour une traversée de 24 h.
Le lendemain, nous les retrouvons dans l’une des vastes salles à manger du ferry : elles ont quasiment toutes répondu présent au message transmis par haut-parleur. « A l’attention du groupe Aïcha des Gazelles, le cours de navigation débutera à 10 h ». Ambiance studieuse donc, en ce milieu de matinée grise et froide. Une carte au 100 000ème a été distribuée et par petit groupe, elles révisent, armées de leurs règles et de leurs stylos. Sous l’œil des organisateurs, elles doivent poser leurs points et tracer le parcours d’une étape fictive.
Le 168 se concentre « on n’est pas très bonnes, alors on se met la pression et ca marche. On a été meilleures que les deux sœurs, là qui assurent à fond ».

Lire Plus ...

Fin des vérifications !



La journée s’achève finalement sous la pluie et un vent frais. Ces dernières vérifications auront été bousculées par la tempête de sable pour l’ensemble des techniciens, médecins et équipages. Si la bonne humeur flottait dans l’air en début d’après-midi, chacun tente désormais d’accomplir ses ultimes obligations et de s’épousseter. Les Gazelles ont surtout envie d’être au rendez-vous mercredi pour le prologue et en forme !

En attendant de s’élancer dans un bac à sable géant, de se lever à 4 heures pétantes au bivouac, de faire face au vent et de faire preuve de persévérance sur les pistes, cette nuit, qui se veut reposante, sera l’occasion de rêver de grandeurs et de victoire !

Avis de tempête !

Au Maroc le temps est très capricieux. Un ciel orange a pris par surprise la ville d’Erfoud, chassant en un clin d’œil le soleil perçant au-dessus de la vallée.
Les Gazelles ont, pour certaines, connu leur première tempête de sable ! La poussière, fouettant les visages et s’infiltrant dans chaque interstice, a recouvert entièrement les véhicules, en attente pour les vérifications techniques et la pose de stickers.
Les vérifications médicales se sont, quant à elles, achevées dans les recoins du concept hôtelier, bien à l’abri.

ERFOUD - Lundi 21 mars 2016

En cette ultime journée de vérifications techniques et administratives, 24 équipages principalement américains, canadiens et marocains sont conviés à Erfoud, à l’hôtel Xaluca. Certaines gazelles dans la catégorie « expertes » sont aussi au rendez-vous, ainsi que 5 équipages quads.
Au sein d’un réel havre de paix, pas question pour autant de se laisser bercer par la douce musique ambiante sans prendre soin d’être aux normes.

Comme à l’Allianz Riviera, les équipages ont un planning strict à respecter avant de dévaler les dunes : au programme, exactement les mêmes ateliers qu’à Nice : stickage, conformité mécanique, remise puis explication du matériel du sécurité (Iritrack, Sarsat), visite médicale, vérification du matériel obligatoire.

Avant d’entamer encore un après-midi sportif, la directrice de l’évènement, Dominique Serra, veille sur ses concurrentes. Sous une tente au charme oriental, les Gazelles rayonnent comme cette belle journée printanière, se dotant enfin de leur signe distinctif, le fameux gilet vert. Après les présentations de chaque équipage, applaudissements et cris de joie accompagnent le discours.

Partenaires