Étape 4 Marathon

ETAPE 4 - dimanche 23 et lundi 24 mars



MECH IRDANE / TINFOU - kilométrage idéal 325 km – temps estimé 20h00
Etape marathon


Après une journée de sable ayant commencé à puiser dans le capital énergie des Gazelles, il est temps de poursuivre avec la première étape marathon. Plus de 320 kilomètres en autonomie totale, pas d'assistance mécanique le soir, pas de ravitaillement carburant, un bivouac improvisé et 12 CP à valider sur les deux jours.

Dès le premier jour les difficultés sont bien là. Il va falloir naviguer avec beaucoup de finesse, ne pas se précipiter et choisir son parcours à bon escient. En effet jusqu'au troisième CP, les reliefs sont très marqués, la carte difficile à déchiffrer et le terrain peut s'avérer très peu praticable. La navigation sera déterminante, la moindre erreur de trajectoire pourrait se payer "cash".

A partir du CP4, ce sera plus facile. Si les plaines vont s'étendre au-delà du regard, les caps vont grandir et il faudra espérer que le vent ne sera pas de la partie pour masquer les reliefs qui serviront de "phare" aux Gazelles.
Le soir ce sera partage, amitiés et calme sous le ciel étoilé. Les feux de camp improvisés seront surement légions et accompagneront la narration des aventures du jour toute la soirée. Loin du tumulte du bivouac, le sommeil devrait être profond.

Seconde journée, cette fois ce sont les plaines sablonneuses de l'Oued Bou Haiara qui s'offre aux compétitrices. Du sable il y en aura, pas aussi majestueux que lors de l'étape de l'Erg Chebbi certes mais pas forcément moins "fourbe"… Demandez donc à l'équipe de reconnaissance qui a vu un de ses véhicules passer près de 3 heures pour franchir une zone de sable d'à peine une centaine de mètres. Il faudra là aussi bien choisir sa trace et que la confiance entre navigatrice et pilote soit totale.

Le retour au bivouac devrait être une bénédiction pour beaucoup. Les voitures pourront rejoindre leur atelier mécanique respectif pour se refaire une santé pendant que les équipages passeront par la tente restaurant pour se raconter les péripéties de ces deux jours autour d'un bon thé à la menthe.

Le temps s'accélère et le classement devrait prendre forme à l'arrivée de cette première étape marathon. Il serait sans doute présomptueux de dire que le podium est déjà figé, par contre il serait prudent de ne pas oublier qu'il peut se perdre lors des trois dernières journées à venir, car demain c'est encore marathon !


Partenaires