Bienvenue sur notre nouveau site,  n'hésitez pas à nous laisser un commentaire et bonne visite !

Le journal de l'étape

La fin est proche, très proche !

Avec l'étape 6, le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc touche à sa fin. Un à un, les 4X4, quad, crossovers rejoignent le camp. Et les Gazelles, la douche ! Les plus avancées sont arrivées à 17h tandis que la majorité des concurrentes est encore sur les parcours. Pressées de rentrer mais pas de quitter le raid, les Gazelles vivront ce soir « leur » soirée. Soirée d'adieu non officielle mais très prisée des filles qui vont enfin se libérer de la pression du classement pour rejoindre la piste... de danse du bivouac de Foum-Zguid !

Ce soir, pour toutes, c'est fiesta et détente dans les tentes. En bonne place au centre du village des Gazelles, la sono donne le ton depuis la fin de l'après-midi. Et ce n'est pas le vent chaud qui souffle sur le bivouac qui incitera les championnes à se coucher tôt, en dépit de la fatigue accumulée...d'autant plus un feu d'artifice attend les gazelles...

Demain départ pour Essaouira, 8h de route pour rejoindre la mer. Allez encore quelques kilomètres, les récompenses approchent!


Etape 6, 2ème marathon


Ca ne fait pas de mal un peu de vitesse, non? Aujourd'hui les concurrentes s'en sont données à coeur joie sur le lac Iriki. Illusion de mer, mirages de chaleur, l'étendue immense et très « roulante » a donné des ailes aux Gazelles. Dans un nuage de poussières, elles ont enfin passé la 5ème après avoir traversé un passage de dunes courtes et pénibles...



Le prix de la balise



Deuxième arrivée sur le CP 2DS, l'équipage 173 – Diane et Marie-Josée – n'a pu se réjouir que quelques minutes. Après avoir pris son élan pour atteindre le sommet de la dune où se trouvait la balise, le tandem s'est retrouvé tanké...

Opération siphonnage

Des pires galères, peuvent parfois naître de beaux moments de solidarité ! Exemple avec cette intervention de ravitaillement express de la « Station Bourgnon-Quiniou » sur la première étape marathon du rallye. Postées au CP8, les Gazelles proposent de l'essence aux autres concurrentes en rade. Une essence siphonnée avec brio dans les réservoirs de différents véhicules amis. Un tuyau de camelbag, une bonne aspiration et suffisamment de hauteur. Mission accomplie !

Le marathon, les gazelles en redemandent !


Presque lassées du confort et du réconfort qu'apporte le bivouac, nombre de concurrentes se réjouissaient ce matin en pensant à l'étape du jour. Conscientes des difficultés qui les attendent dans cette épreuve réputée pour être l'une des plus dures du rallye, les Gazelles n'en gardent pas moins le sourire...