22eme édition - du 17 au 31 mars 2012

Rallye Aïcha des Gazelles

La référence féminine depuis 1990

En coulisses

Accueil / Rallyes/ 2009/ En coulisses

Le briefing presse quotidien

presse
Phographes, caméramen, journalistes, communicants : tous les soirs pour eux, c'est briefing avec Jean-François « Jeff » Jobert, responsable logistique presse, concernant la prochaine étape. C'est à lui que revient la répartition des médias dans les véhicules-presse de la course. Selon les humeurs, les atomes-crochus, les impératifs horaires et la nature des reportages, il jongle avec les équipes et finit toujours par contenter ses ouailles.




Au classement...



Les « P'tits Gris » forment un tandem incontournable sur le Rallye Aïcha des Gazelles. L'un est barbu, l'autre porte la moustache et tous deux s'occupent des chiffres. Relevés de compteur, classement provisoire par catégories, pénalités... Avec Jean-Paul et Jean, pas moyen de frauder, ils connaissent toutes les règles ! Térésa les aide dans cette lourde tâche et n'oublie jamais d'encourager les gazelles sur la ligne de départ. Cette année, ils ont été rejoint par un 3ème « p'tits gris », Jean-pierre, mais ici tout le monde l'appelle « pélican », c'est vrai que c'est un drôle d'oiseau...

La pose des relais radio

Ils se déplacent par groupes de quatre. Deux portent les relais radio sur le dos, les autres portent chacun une batterie de voiture de 17kg. Le tout doit être déposé chaque jour au sommet des collines ou montagnes (jusqu'à 900 mètres d'altitude) afin d'assurer les communications entre le PC sportif, les véhicules de presse et les participantes. Autant dire que pour bosser dans cette branche, mieux vaut être endurant! Christian Sabastia fait le rallye depuis 12 ans et a posé des relais radio lors de ces trois dernières éditions. Pour lui, « poser des relais permet de faire de l'escalade et d'aller là où les autres ne vont pas . Ca permet d'avoir des points de vue magnifiques! » Et quand l'homme atteint ses limites, c'est l'hélicoptère qui prend le relais!

L'équipe des Relais radio et composée de Christian Sabastia, Michel Gamache, Nicola Martins Goncalvez et Martin Jayot.

Bravo les mécanos!



Ils sont une trentaine à s'affairer chaque soir, souvent jusqu'au petit matin à l'écart du bivouac. Spécialiste Toyota, Mercedes, Quad, « mécaniciens généralistes », ces hommes font tout pour que la monture des concurrentes reprenne la route et dans les temps.

Pour Pierre-Romain Bailly, qui vit ici son premier raid, « l'aventure est super riche! On travaille dans l'urgence et on a une grosse responsabilité vis-à- vis des filles qui doivent impérativement prendre le départ le lendemain. »

Dans le top 5 des pannes les plus fréquentes :
casses des amortisseurs
crevaisons
pare-chocs tordus
sous-caisses endommagés
filtre à air encrassé





A l'origine de la balise

Une balise – aussi appelée CP (checkpoint) – ce n'est ni une boite noire planquée sous une pierre ni un ruban accroché à un buisson. Plutôt une grande bannière rouge de 2 mètres de haut, avec à sa base, un « pointeur » chargé de valider le passage des Gazelles. Et si les balises poussent commes des champignons dans le paysage marocain depuis quelques jours, c'est parce qu'une bande de fondus de terrain les pose systématiquement en amont de l'épreuve... pendant que le bivouac à le dos tourné!

Pierre Delsaut est ouvreur. Il ne lacherait cette place pour rien au monde...cliquez ici



Synchronisation des montres !

Une gazelle performante est une gazelle à l'heure et consciente du temps qui passe. Aussi tous les matins, Jean-Pierre Berthet – directeur sportif du rallye – met les pendules à l’heure. « A ma montre, il est 5 heures, 1 minute et 30 secondes. » La ponctualité avant tout. Ainsi, les gazelles seront à l'heure GPS, ça évite les surprises lorsque l'on arrive à une balise à son heure de fermeture !

En décalé

Les tentes sont vides depuis une heure déjà alors que Patrick et Arthur montent la leur... Auraient-ils passé la nuit dehors ? Oui, mais pas pour faire la fête ! En charge du ravitaillement en carburant des quads, les deux organisateurs sont rentrés à l'aube et n'ont pas encore pu se reposer. Bonne nuit messieurs !



Pascal Gentil, chouchou de ses dames

Elles vont bien le regretter ! Pascal Gentil, champion du monde de taekwondo et invité du 19ème Rallye Aïcha des Gazelles, aura fait une forte impression chez les concurrentes pendant son séjour. Impossible de louper l'animal : du haut de ces 1m98, il enchaîne les blagues, les grimaces et les pas de danse. Fervent supporteur des Gazelles, il s'est revélé très bon « chauffeur de salle » sur la ligne de départ lors des étapes 1 et 2. Laurence et Aude, de l'équipe médicale, ne lui ont d'ailleurs pas résisté !

Ludovic Taché, responsable du PC sportif

Classement provisoire, distance minimum à parcourir, absence de vitesse :
Ludovic Taché, responsable du PC sportif, nous explique ce qui fait la particularité du Rallye Aïcha des Gazelles.

Factrices en coulisses

C'est ce qu'on appelle ici le bureau de poste nomade. Une grande tente berbère « jaune La Poste » qui relie les Gazelles à leur famille. Sous la tente, des coussins, deux ordinateurs, ainsi que deux téléphones que les concurrentes pourront utiliser pour communiquer avec leurs proches à l'aide de cartes jetables.
Nathalie et Alexandra, toutes deux postières, se chargent d'imprimer chaque jour « sur des feuilles A5, recto verso. Pour les économies de papier ! » le courrier adressée aux gazelles.
Et la sacoche du facteur pèse lourd : 10 000 mails en dix jours l'an passé !
Mais le record de courriels quotidiens revient aux factrices de la tente nomade elles-mêmes. Parents, amis, à vos claviers : le record à battre est de 68 messages par jour !

Deux mécaniciens allemands sur le Rallye!


Benjamin BESSLICH et Henner GARBADE sont plein de bonnes intentions. Ces deux mécaniciens allemands participent pour la première fois au Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc et espèrent ne pas avoir trop de choses à réparer. Non pas que la tâche leur fasse peur. Non, c'est juste qu'ils préfèrent voir les voitures - et les Gazelles - en bon état ! « Si on a énormément de choses à faire, on fera tout pour que les voitures soient prêtes à temps... ! » confie Benjamin. Pas d'inquiétude, les anciens ont la solution : « tu travailleras la nuit ! » glisse, en français, un mécano.


Sous le haut patronnage de sa majesté le roi Mohammed VI