Prologue

GAZELLES TV 2016 - Prologue

Un prologue avant de rentrer dans le vif du rallye…

rag160323_leg0_jlg_050040.jpg rag160323_leg0_mad_010038.jpg


Régine Pasquet, communicante chez Zeiss, qui suit cette année avec grand intérêt l’équipage 136, donne le départ du prologue en cette 26éme édition. Toutes rangées sur la ligne du départ, les 324 gazelles s’apprêtent à partir, motivées pour cet après-midi de « test ». C’est l’occasion, pour les novices d’apprivoiser la navigation et le pilotage dans un paysage mouvant et de profiter d’une petite remise en main pour les plus habituées. Seules les participantes en catégorie « experte »  supportent  davantage de pression car ce prologue compte pour leur classement…


Des débuts dans un paysage rocailleux


En cette journée de découverte où les premiers paysages arides se dévoilent, chaque « team » doit suivre son cap pour ne pas gonfler le nombre de kilomètres au compteur et passer les quatre balises dans un ordre bien précis. Devant les Gazelles, aux portes de la citée de Merzuga, s’offre une large vallée de granit. Les dunes de sables, encore discrètes, se hissent à l’horizon telles des monuments archéologiques naturels. Les Gazelles ont attendu longtemps pour les apercevoir ou les redécouvrir.


rag160323_leg0_nic_060088.jpg rag160323_leg0_jlg_050066.jpg


Des tourbillons de poussières témoignent au loin du passage des équipages, qui s’entrecroisent dans un véritable ballet, sur 25 km de long et 10 km de large, quand ce n’est pas une mini tornade qui se lève ! Parfois, un sol lunaire ou un champ d’herbes à chameau se découvrent à leurs pieds, ou plutôt à leurs roues. Subitement des ornières cachées à  travers le relief rocailleux surprennent les pilotes… Les voitures  ballottent et cela ne fait que commencer !


rag160323_leg0_nic_040061.jpg rag160323_leg0_jlg_050140.jpg


Prendre le bon cap !


Certains équipages tracent la route sereinement en pointant les balises les unes après les autres. Le sourire aux lèvres, le duo 199 s’extasie et dépose même un baiser sur le drapeau flottant pour une photo souvenir  : « Après trois ans d’absence, on aime toujours autant les balises ! ». D’autres connaissent des difficultés, s’élancent dans la mauvaise direction, ne prenant pas le temps de trianguler. Même la catégorie « experte » se trompe parfois de cap. On peut lire l’impatience sur certains visages. C’est le cas de l’équipage 403 qui reste cependant confiant : « c’est difficile de se remettre dans le bain et surtout de ne pas se laisser influencer par  les autres. Nous avons fait quelques erreurs de navigation mais nous restons optimistes. » Ces gazelles, pourtant habituées, réussiront à s’approcher de la balise 2 et passer à la prochaine, comme toutes les autres.


rag160323_leg0_nic_040080.jpg rag160323_leg0_seb_010008.jpg


Une belle solidarité


Ce prologue est aussi l’occasion aux participantes de s’épauler, de montrer de quoi elles sont capables lors de crevaison ou d’ensablement. L’équipage 229, prise au piège, a trouvé un bel appui auprès des équipages 131 et 233 qui n’ont pas rechigné à sortir les pelles ! C’est ça, le rallye, une solidarité à toute épreuve !

Au final, toutes soulèveront le sable pour rentrer ce soir au bivouac et réfléchir à l’étape de demain.

INFO LIVE - 20h00

Toutes les Gazelles ont regagné le bivouac.

INFO LIVE - 19h30

Il n’y a plus que 3 équipages encore sur le terrain de jeu du prologue, dans un rayon d’une petite dizaine de km du bivouac vers lequel ils sont dirigés. Le 112, le 125 et le 138

Expertes : Un prologue qui compte pour le classement

403.jpg 438_01.jpg

 

Parties à 14 h, arrivées pour les premières dès 16 h47, les Expertes ont avalé le prologue avec gourmandise. Contrairement aux autres catégories, leur résultat du jour comptera dans le classement.
Sans difficultés de navigation, de franchissement, cette première étape s’est déroulée en plus avec une excellente visibilité.
D’emblée, la compétition s’annonce serrée, avec évidemment des tracés dans l’ensemble d’une grande précision.
La 403 a franchi la première la ligne d’arrivée, suivie de près par la 402, la 420 ou la 412. A 17 heures, toutes les Expertes étaient rentrées au bivouac pour ce qui s’est révélé être une simple formalité.
«  Ce qui sera intéressant, c’est demain, avec les choix que nous devrons faire, en terme de parcours et de balises. Un petit plus pour la navigatrice » commente Hélène Grand’eury (438). Et si aujourd’hui, c’est sa coéquipière Charlotte qui était aux cartes et à la boussole, demain, ce sera elle.

INFO LIVE - 18h15

78 équipages sont rentrés au bivouac.

INFO LIVE - 18h00

Le 162 et le 155 se dirigent vers les pistes et tomberont sur l’asphalte, la route de Rissani. A partir de là, elles retrouveront le bivouac facilement.
Les organisateurs s’occupent de rediriger dans la bonne direction les équipages les plus dispersés, comme le 191 qui persiste à filer au nord, donc à l’opposé du bivouac.
Le 222 a raté son 4ème CP, il a trouvé une piste et se dirige vers le bivouac.

INFO LIVE - 17h30

29 équipages ont regagné le bivouac, alors que le vent forcit et qu’une tempête de sable s’annonce. Une trentaine d’autres sont à l’approche.

Le 110, le 192, le 132, le 145 et le 106 sont assez excentrés et partent au nord, donc à l’opposé du bivouac. Elles seront guidées par les organisateurs pour regagner le bivouac.
Le 231 se souviendra certainement longtemps de ce prologue où elles ont longuement jardiné.
La 161 a fait une demande d’assistance mécanique : leur Isuzu ne redémarre plus, ce serait vraisemblablement un problème dans l’arrivée de diesel.

INFO LIVE - 16h45

La 403 regagne le bivouac la première.
La 402 quelques minutes après, donc avec une gestion du temps optimale.

INFO LIVE - 16h00

Côté Expertes.
Le 403, déjà vainqueure l’an dernier poursuit un tracé pratiquement impeccable. Elle est la première à pointer son CP 4 suivie de près par la 402 et la 420.
La 404, qui affiche le moins de participation au compteur réalise un joli parcours.
La 410 commet une légère erreur de cap, qu’elle rattrape à l’approche de leur CP 2. Ce qui devrait la pénaliser de quelques 280 mètres par rapport au tracé idéal.

INFO LIVE - 15h30

Le 170 fait appel à l’assistance mécanique.

Dans l’ensemble, la progression de la course se déroule conformément aux prévisions. Avec le lot habituel d’erreurs de cap ou des points mal placés.
Le 235, 231, averties par le PC course pour retourner à l’ouest, de même que le 105 qui comme le 114, le 125, 112 ont probablement mal placé leur point, de l’autre côté de l’oued. Elles, pour le coup, sont trop à l’est.
Elles jardinent pour le moment.

C'est le départ !

14h00
Première ligne de départ pour bon nombre d’équipage. Au programme, 4 balises pour des parcours de difficultés équivalentes de 44 km.

 

Un cœur de gazelles gravé dans le sable

Le bivouac s’étoffe, devenant un vrai village itinérant. Au compte-gouttes, les gazelles apparaissent sous un soleil déjà bien pénétrant.
Au programme de ce midi, briefing d’arrivée et l’ultime photo de groupe dans le désert. Tel des chefs d’orchestre, les photographes surplombant les 324 gazelles guident l’armée de gilets verts pour dessiner dans le sable, un symbole fort : un cœur comme Cœur de Gazelles.
Le ciel tacheté de nuages qui épouse parfaitement les dunes se dressent fièrement derrière les participantes forment ensemble un tableau idyllique. Un message fort, immortalisé à jamais dans l’esprit des Gazelles, pour cette 26éme édition.

 

 

Dernier briefing avant le prologue

rag160322_erfoud_jul_010008.jpg rag160322_erfoud_jul_010010.jpg

 

Les 324 gazelles sont toutes attendues de pied ferme dans la salle de conférence de l’Hôtel Xaluca pour le grand briefing sportif, avant de rejoindre le bivouac. Avant de s’affronter sur le terrain, les retrouvailles et les embrassades vont  bon train. Encouragements oblige. Les flashs crépitent, histoire de capturer les derniers moments de calme…

 

Coup de projecteur sur les valeurs du R.A.G


La directrice générale amorce son discours par des remerciements envers le Maroc, terres d’accueil du rallye depuis plus de deux décennies et ne manque pas de rappeler son respect envers la gente féminine.


Lire Plus ...

PROLOGUE - Mercredi 23 mars 2016



EL BEÏDA / EL BEÏDA – km idéal 45 km – temps estimé 2h00 – 4 balises

Etape en boucle

Enfin ! Il est temps de vivre l'aventure et non de la rêver !
Cartes tracées, boussole autour du cou, le moteur tourne, le drapeau s'abaisse et le désert s'offre à elles.  
Il est temps de se mesurer aux espaces désertiques marocains …Le temps de vivre son rêve et pas seulement de l'imaginer.

Cette année ce sont 162 équipages qui partent en découdre sur les terres berbères : 10 équipages dans la catégorie QUAD/SSV/MOTO, 6 équipages dans la catégorie CROSSOVER, 135 dans la catégorie 4x4/CAMION et 11 dans la catégorie EXPERTE.

Aujourd'hui c'est le prologue, en quelque sorte un exercice grandeur nature. Pas de difficultés à l'horizon, un terrain plat très roulant, pas encore de zone de sable très marquée. Pourtant rien n'est jamais simple dans le désert et la lecture de la carte par rapport au terrain ne sera pas forcément aisé pour les plus novices et devrait poser quelques interrogations le soir au bivouac. Rien de grave cependant car le prologue ne comptera pas pour le classement général mais simplement pour établir la grille de départ du lendemain… Enfin pas pour toutes car pour la catégorie EXPERTE, la compétition aura bien commencé et les kilomètres de pénalité de cette courte étape pourront peut-être compter dans 10 jours.

Le soir, l'arrivée au bivouac sera le théâtre de nombreux récits et péripéties. Pourtant ce n'est que le début de l'aventure …

Partenaires