Prologue

GAZELLES TV 2015 - PROLOGUE

[EXPERT] Classement officiel à l'issue du prologue

Réactions d’étape à l’arrivée de ce prologue [4x4/quads/crossovers]

Equipage 234 (CHAUVIN/ROY-LIGN'EXPO) : « 6 kilomètres de plus en tout »
Pour cette première journée, les Toulousaines se sont régalées à tout niveau. « On est contentes, c’est notre première participation et on a 6 kilomètres de plus en tout. ». Toujours la tête dans le guidon, elles veulent rester concentrées pour arriver au bout du rallye mais n’oublieront pas de lever la tête pour en prendre pleins les yeux.

Equipage 24 (TEIXEIRA/DE BRUYNE-AUX SAVEURS DE JULINE BOURGEOIS) : Planter la tente ou garer la voiture ?
A 18h45, Anne et Céline ont déjà franchi la ligne d’arrivée qu’elles pensent déjà à la suite…« C’est l’heure de penser à un autre type de stratégie : on commence par planter la tente ou on gare la voiture d’abord ? » Finalement, elles choisiront de laisser la voiture au repos pour ensuite pouvoir se reposer avant le grand départ pour la première étape.

Equipage 215 (BECOUR/MAYNE-METROPOLE NICE COTE D'AZUR) : vive Nice
Pour Hélène, c’est le premier rallye. « C’est costaud la conduite, mais ça a été… » Chris, la navigatrice est une habituée puisqu’elle en est à sa 12ème participation. « Dommage que ça ne compte pas ! Mais ça va nous donner un ordre d’idée pour le départ de demain ». Quoi qu’il en soit, elles sont fières de représenter leur ville qui a accueilli il y a quelques jours le départ officiel de cette 25ème édition.

Equipage 168 (SANQUIRGO/BOMBAIL-SOPRA STERIA GROUP) : « finir l’aventure sans casser la voiture »
Les deux sœurs toulousaines avaient du mal à imaginer qu’elles auraient un grand soleil aujourd’hui après la neige rencontrée hier. Les surprises sont déjà au rendez-vous. C’est stressées qu’elles sont parties pour le prologue et finalement « tout s’est bien passé. On reste concentrées sur notre objectif de départ : finir l’aventure sans casser la voiture ! ».

 

Le prologue du côté des crossovers, 4x4 et quads

Cette année, pour ces 3 catégories, les Gazelles sont 288, de 18 à 70 ans à se présenter aux commandes d’un 4x4, d’un cross-over, d’un quad, d’un camion ou d’une moto. Pour presque les trois quarts des filles, il s’agit d’une première participation. Et pour ces 288 Gazelles de ces catégories, le prologue d’aujourd’hui s’avérait important…

02_Photo_Gazelles_25ans.jpg 01_123.JPG

Une courte boucle de 3 heures, environ 30 kilomètres et 3 balises à valider, c’était le programme du jour. Et ce prologue, toutes les Gazelles étaient impatientes de le parcourir. Les filles étaient à bloc et très motivées même si l’épreuve ne comptait pas dans le classement. Une épreuve « à blanc », certes, mais qu’elles n’ont pas pris à la légère pour se préparer comme il se doit à la première étape de demain. « Le stress est là et il est difficile de se repérer sur le terrain mais on est confiantes, on a bien réussi à se débrouiller dans la neige, pourquoi on n’y arriverait pas maintenant ? » explique la Niçoise Odile de l’équipage 123 (SIRIO/BRU-L'ASSOCIATION FEMMES D'EXPRESSION).

03_153.JPG 04_prairies.JPG

« Entre le stage théorique et le terrain, il y a deux mondes » confie l’équipage 153 (CORDIER/GENEUVRE-DPETIT TRAITEUR) le sourire aux lèvres. Toute première fois donc au volant et à la navigation et tous premiers émerveillements face aux paysages offerts tout au long du parcours. Pour commencer, de longues plaines vertes agrémentées de fleurs jaunes et roses. A la balise 1, les appareils photos sont sortis pour immortaliser une ancienne forteresse et ses murs de pierres ocres. Sur la suite du parcours, le terrain varie. Il y eut quelques « herbes à chameaux », ces fameuses mini dunes surplombées d’herbes hautes, des dunettes et de petites montagnes. Apparemment, certaines en ont été destabilisées : l’équipage 219 (CLARKSON/AIT AKKA-BAROUD TERRE DU SUD) a tiré des Gazelles qui s’étaient enlisées.

05_quad.JPG 06_arrivee.JPG

Belle preuve d’entraide ! Pour Betty Kraft, dans la catégorie quad, qui comptabilise 10 participations, ce prologue n’en est pas pour autant simple : « Je trouve que ça n’est pas hyper facile comme entrée en matière. Il y a eu des reports de cap et certains endroits sur les cartes, ça ne passe pas. » A 19 heures, quand les CP ferment, une grande majorité des équipages est déjà rentrée. Contentes d’arriver tôt et de ne pas être (trop) perdues…Les suivantes forment un long peloton, phares allumés, pendant que le soleil se couche. C’est aussi le moment d’appeler ses proches une dernière fois avant de rendre son téléphone. Demain, ce sera le grand saut !

 

Réactions d'étape de la catégorie [4x4 EXPERT]

405 (GARNIER/BLEGER-VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) « Un bon test  »
On est contentes de notre prologue : finalement notre terratrip affiche 1,3 km sur les 47,5 de l’étape. Mais l’an dernier, on avait eu des gros soucis mécaniques. Un mauvais souvenir. Donc on joue la sécurité, la régularité et on va bien doser nos prises de risques. On va aussi surveiller l’heure car c’est la première fois que l’on rentre après la tombée du jour, sur un prologue.

407 (MONTILLET/DOT-CODECLIC) « Une super journée ! »
Bonne humeur dans l’habitacle ! Le prologue a prouvé la bonne entente de Carolle Montillet et de Valérie Dot qui font équipe pour la première fois. « On a bien rigolé, ca fonctionne bien entre nous. On est confiantes sur la voiture, confiantes sur l’équipage. Maintenant, il faut vraiment regarder sa montre car quand tu fais du cap, tu pers beaucoup de temps. Parfois, il vaut mieux perdre 1 km pour prendre une piste ou là ou c’est moins raide. On était juste, juste dans les temps. ! »

420 (HUNKA/BICHOFFE-TOUS LES PRIX.COM) « Une mise en bouche piquante »
C’est ainsi que Christine Hunka résume le prologue. « D’ailleurs on s’est tankéees une fois ce qui ne nous est jamais arrivées dans ce genre d’étape. Et puis c’est inédit, nous rentrons de nuit et ca non plus, ca ne nous est jamais arrivées. Ca change la donne et ca va être compliqué parce qu’il va falloir prendre en compte le surcroît de fatigue et les difficultés de navigation, la nuit tombée. »


Comme il fallait s’y attendre, les expertes ont placé la barre très haut.

Dès le début du Prologue, peu après la ligne de départ, le Djebel Ihrs a départagé celles qui prenaient un risque, pas forcément payant en termes de kilomètres et de temps. Une première illustration de la finesse du jeu ! Sur la carte, en théorie, caper permettait d’économiser 400 à 500 mètres par rapport à l’option contournement de l’obstacle… à condition de trouver une passe.

 

rag20150325_leg0_jea_020094.jpg rag20150325_leg0_jea_020058.jpg

 

Le 403 (JAMES/BORG-VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES), fidèle à son style audacieux tente le pari et le réussit. Le 440 (VEGA-ROIATTI/FRECHES-GÎTES ET SOLEIL) trouve lui aussi une passe, mais le 406 (DENNINGER/MAURICE -MSC ROUEN) doit renoncer et rebrousser chemin : au final elles ont sans doute fait plus de kilomètres que la plupart de leurs concurrentes qui ont préféré se déporter légèrement à l’ouest du djebel. D’ores et déjà, le 407 (MONTILLET/DOT-CODECLIC) met le niveau très haut : après un déport de cap minimal, elle « soude le volant » et le 420 (HUNKA/BICHOFFE-TOUS LES PRIX.COM) joue sans surprises dans la même cour. Tous les équipages filent droit au cap en direction de la seconde balise le long de l’oued Bou Azgar -du sable et des herbes à chameau- une simple transition vers la  première difficulté de l’étape : à deux kilomètres environ au nord du point 3, donc la 2nde balise, les gazelles de la catégorie expert devraient idéalement triompher d’un relief rocheux placé sur leur cap et « infranchissable à moins de se décaler d’un km vers l’est » selon Ludovic Taché, le directeur de Course. Plusieurs prouvent le contraire à l’instar du 403 (JAMES/BORG-VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES), du 407 (MONTILLET/DOT-CODECLIC), du 438 (GRAND'EURY/GALIDIE-VINCI ENERGIES) et du 406 (DENNINGER/MAURICE-MSC ROUEN) qui aujourd’hui tente le franchissement au cap, quitte à se trouver à la peine pendant 40 minutes.

 

rag20150325_leg0_jea_020079.jpg rag20150325_leg0_jea_020076.jpg

 

Les autres ont joué le report de cap à l’instar du 447 (NIGIDO-AMISSE/SANFOURCHE-ISUZU) qui adopte visiblement une stratégie empreinte de précision, de régularité et de prise de risque très calculée, avec une bonne gestion du temps.
Signe du niveau de difficulté de cette nouvelle catégorie, à 18 h, aucune experte n’avait rallié le bivouac alors que l’an dernier, elles étaient rentrées dès 17 heures. Et d’emblée, à consulter leur traces, la compétition s’annonce serrée !

INFO LIVE - 19h20

Une trentaine d’équipage n’ont pas encore rallié le bivouac.

INFO LIVE - 19h00

L'équipage 186 (186-WIRO FORTIN/DAIRAIN-TALENTIA) a fait un appel à assistance pour un tankage dans une herbe à chameau à quelques kilomètres du bivouac.

 

INFO LIVE - 18h00

Les premiers équipages ont atteint la ligne d’arrivée. Parmi eux, le 114, le 195, le 234, le 159, le 31 ou encore le 106. Un timing conforme aux prévisions.

 

INFO LIVE - 17h15

Deux voitures s’échappent du terrain de jeu. Les Gazelles de la 191 (191-MEDINA /NOURRY-KTM MÉGA SERVICE) s’en allaient vers l’ouest et ont été appelées par le PC course qui leur a donné quelques conseils, notamment de bien identifier les bons reliefs ! Elle ont fait 25 km de détour au lieu de faire 7 km.
La 318 (318-HERMANN/WAGNER- MERCEDES-BENZ VANS) part elle aussi vers le Rheiris et si elle continue sur le même cap, elle se retrouvera dans la palmeraie.

 

INFO LIVE [EXPERT] - 16h20

12 expertes ont pointé leur seconde  balise et attaquent la partie difficile de l’étape, la remontée vers le nord en direction de la 3ème balise.

 

INFO LIVE - 16h10

Le 101 (101-GENEVRIER/BARBAT-ADIS )  est reparti après une intervention mécanique non pas pour tankage mais suite à une panne d’origine électrique. Le 182 (182-KLISHEVICH/DE SYBOURG-SIFFERT-NEWARK TOYOTA WORLD), vient de casser une tête d’amortisseur. Une solution de fortune est envisagée par les mécaniciens en attendant une réparation plus solide.

 

 

INFO LIVE - 15h30 : 1er Tankage

L’équipage 101 (101-GENEVRIER/BARBAT-ADIS ) dont c’est la première participation s’est vraisemblablement tankée dans le sable et a fait appel à l’assistance mécanique.

 

INFO LIVE [EXPERT] - 15h20

Du côté de la catégorie experte, le 404 (404-DENONCIN/FAVREAU-VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) et le 403 (403-JAMES/BORG-VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) ont pointé leur première balise, avec deux stratégies différentes : l’une a pris le risque de  caper, le 403 à travers le Jebel Ihrs, l’autre l’a contourné à l’ouest.

 

INFO LIVE - 14 h, départ pour le prologue

4 équipages, restés bloqués par le mauvais temps, ne prennent pas part à l’étape du jour : le 22, le 23, le 30 ainsi que le 164 qui devraient rejoindre le bivouac d’ici 1 heure.

 

Focus sur la catégorie Expert

Cette catégorie sera basée sur un règlement sportif identique aux autres catégories.

 

Le parcours de cette catégorie sera par contre plus "engagé" de par :
- une navigation encore plus exigeante
- une gestion stratégique dans le choix de son itinéraire
- un prologue comptant pour le classement général
- des balises supplémentaires
- des caps plus longs à tenir
- des caps traversant des reliefs plus complexes
- plus de sable


Les Gazelles engagées dans cette catégorie devront appréhender encore plus finement leur carte pour
choisir le meilleur itinéraire possible... Minimiser au maximum le kilométrage du jour sans trop exposer
son véhicule
mais aussi sans trop perdre de temps afin de pouvoir valider tous les CP du jour.

 

null

Comment marche le classement ?

Le classement est établi : par addition des kilomètres (écart entre les kilomètres réalisés et les kilomètres du parcours à "vol d'oiseau") et des pénalités (converties en kilomètres) pour les éventuels contrôles de passage non validés, appels à l'assistance mécanique...

 

null

Les catégories

Il y a 4 catégories engagées pour cette 25ème édition :
- 4x4 Expert : 14 équipages
- 4x4/Camion : 125 équipages (4x4 : 124 / Camion : 1)
- Quad/Moto/SSV : 12 équipages ( Quad : 4 / Moto : 1 / SSV : 7)
- Crossover : 7 équipages

Total : 158 équipages


moto.jpg


Le concept du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc

« C’est dans la perte des repères que les Gazelles retrouvent leurs vraies valeurs ».

Être libre, choisir sa route, telle est la conception de l'aventure Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc.

Le concept du Rallye est unique : « pour le gagner, il faut faire le moins de kilomètres ».

Les Gazelles doivent effectuer un parcours en pointant des contrôles de passage mis en place en un minimum de kilomètres et non en un minimum de temps. Elles peuvent choisir de contourner la montagne ou de la franchir, de passer par les dunes ou de les éviter...

 

aerienne

 

Chaque jour, elles reçoivent un document mentionnant uniquement les coordonnées géographiques, caps ou distances des points de contrôle quotidiens et de la ligne d'arrivée. En s'aidant uniquement d’une boussole, d'une règle et d’une carte, elles tracent leur route et décident seules de leur itinéraire.

Le Rallye est uniquement en "Hors pistes" ! suivant des parcours réactualisés chaque année...

Au briefing de 13h...

C'est l’heure du premier briefing sportif de ce 25ème Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc. Certaines Gazelles ne sont là que depuis quelques heures car la route pour mener au bivouac a été longue pour quelques unes et… surtout enneigée ! C'est finalement 4 équipages (22, 23, 30, 164) qui manquent donc au départ de ce prologue. Pour les 14 équipages de la catégorie expert, c'est déja une étape qui compte pour le classement. Pour les autres catégories, ce prologue déterminera uniquement l’ordre de départ pour la 1ère étape de demain. Mais la mise en jambe est importante afin de se familiariser avec la carte, l’environnement, les balises et surtout le retour au bivouac. Bonne nouvelle : le temps s’annonce ensoleillé accompagné d’un peu de vent. Les derniers conseils sont donnés par le directeur sportif, Ludovic Taché : « la navigatrice doit rester en éveil et noter tout le parcours qui doit être fait en voiture. Vérifiez bien que vous avez tous vos documents avant de partir et surtout buvez suffisament  ! ».

 

rag20150325_leg0_jul_1.jpg rag20150325_leg0_jul_010100.jpg

 

PROLOGUE - Mercredi 25 mars 2015

MECH IRDANE / MECH IRDANE – km idéal 50 km – temps estimé 2h20
Etape en boucle

Pour certaines c'est l'aboutissement d'un rêve de plusieurs années qui se concrétise … Enfin !
La carte est tracée. La boussole prête à prendre des centaines de CAP durant ces 10 jours. Les drapeaux de la ligne de départ escortent les premiers hectomètres de l'aventure. Le moteur est en marche …
Il est temps de se confronter aux espaces désertiques marocains …

Le prologue du jour est comme toujours un exercice grandeur réelle. Pas de véritables difficultés à l'horizon malgré quelques reliefs très marqués et les premières zones sableuses. Tout du moins, l'apprentissage de la carte par rapport au terrain ne sera pas forcément aisé pour les plus novices et devrait donner quelques sueurs froides et interrogations.
Novice, ce n'est pas ainsi que nous pourrons qualifier les équipages engagés dans la catégorie EXPERT.
14 équipages (pilote et navigante) qui cumulent à elles seules 143 participations au Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc. Alors si pour toutes les autres catégories, ce prologue ne comptera que pour établir la grille de départ du lendemain, pour la catégorie EXPERT les premiers kilomètres perdus compteront pour le classement général.

Le soir, l'arrivée au bivouac sera le théâtre de nombreux récits et péripéties. Pourtant ce n'est que le début de l'aventure …

Partenaires