Nice : Vérifications - France

GAZELLES TV - Vérifications de Nice

13 nationalités pour la 25ème édition

Reflet de la portée internationale et de la diversité que le rallye a toujours favorisé, la composition de cette 25 ème édition comporte 13 nationalités. 239 françaises, 20 américaines, 13 canadiennes 17 marocaines, 6 belges, 4 allemandes 4 anglaises, 6 suisses, 1 colombienne, 2 italiennes, 1 portugaise, 1 sénégalaise et 2 ivoiriennes viendront se mesurer au désert dans un esprit très fair-play.



Remise des rations

Un coup de fatigue ? Un coup d’Hexis Energy Drink ! Ces boissons énergisantes de la marque partenaire du Rallye peuvent donner un coup de pouce. Chaque équipage vient en chercher 32 canettes. Il dispose également de 12 boites de rations comportant 1 menu quotidien pour 2 personnes : barres de céréales, conserves… tout est calibré pour couvrir les besoins énergétiques d’une longue journée d’effort. Ces rations sont celles utilisées par les pompiers lorsqu’ils sont en exercice.



Déclaration du matériel non autorisé

Le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc impose une navigation à l'ancienne avec boussole et cartes. De nombreux appareils modernes intègrent aujourd’hui des éléments permettant une géolocalisation : appareils-photos, smartphones, Ipod, tablettes... doivent donc être déclarés sur l’honneur. Les « sherifs » du Rallye sont mobilisés dès cette journée de vérification technique et administrative afin de recueillir des déclarations qui feront foi. Les cartes topographiques ayant servies lors des stages de formation de Gazelles ainsi que les cartes SD des appareils photos sont également prohibées.



A l’issue du prologue, chaque équipage devra remettre ces appareils déclarés à l’organisation. Il ne les récupèrera qu’à la fin de la dernière étape. Seuls doivent figurer dans les outils des gazelles : le road-book distribué lors de chaque étape, la carte de l’étape en cours et son kit d'orientation. Cela signifie aussi que pendant quelques jours, elles seront privées de tout moyen de télécommunication, hormis les mails qu’elles pourront recevoir et envoyer depuis la poste du désert. Une immersion quasi-complète dans l’aventure !

Conformité mécanique : toutes au même pied d'égalité !

D’abord, vérification de l’arrimage des affaires à l’intérieur des véhicules pour des raisons évidentes de sécurité. Puis examen du réservoir additionnel s’il y en a un, lequel doit être conforme aux normes constructeur. Ensuite vient le tour de la garde au  sol : 35 cm pour un 4x4, 25 cm pour un crossover. Si tel n’est pas le cas, les Gazelles concernées devront par exemple faire régler leurs amortisseurs. Afin de préserver l’équité, chaque véhicule doit avoir des gardes identiques.



Autre formalité, la remise du carnet de mécanique aux Gazelles : il portera toutes les observations de l’équipage au cours de chaque étape et les mécaniciens y inscriront les interventions pratiquées. Enfin, le compteur kilométrique est plombé à l’aide d’un stylo-peinture : la moindre tentative pour le débrancher et effacer magiquement quelques kilomètres sur le parcours sera détecté immédiatement !

Check-up médical

Il y a foule dans l'espace dédié aux formalités médicales ! Les trousses de premiers soins obligatoires sont vérifiées. Vient ensuite la remise du formulaire médical et d’un certificat médical attestant de l’aptitude des participantes. Les médecins du rallye s'assurent des vaccinations, des antécédents médicaux, et d'éventuelles maladies chroniques.



Ils en profitent pour prodiguer à nouveau les consignes de bon sens pour affronter le désert : bien s’hydrater, se protéger du soleil, prendre soin de ses yeux, faire des pauses, notamment à midi pour déjeuner et profiter ! « Cet entretien nous permet aussi de présenter le dispositif médical du rallye », explique Laure.

Iritrack, sarsat…objectif sécurité !

Ce dispositif est essentiel. Il ne demande guère plus de 5 min aux mécaniciens pour être fixé à bord des véhicules et s’avère indispensable sur le terrain.
L’Iritack permet au PC course de géolocaliser par satellite les Gazelles à intervalles réguliers et de suivre leurs déplacements. Outre un objectif sécuritaire, il permet aussi évidemment d’analyser leur parcours. Une notice explicative est remise à chaque équipage car il est à utiliser en cas de nécessité seulement, l’on s’en doute. Une formation par l'organisation est aussi obligatoire pour chaque équipage.  Le bouton vert sert à demander une assistance mécanique…ce qui coûte des points de pénalité car toute aide extérieure est strictement interdite ! Le bouton rouge est réservé aux alertes médicales ou aux demandes d’assistance recherche qui induisent une mise « Hors Classement ».

 



La balise Sarsat qui équipe toutes les courses en mer et les expéditions extrêmes est à envisager en cas de situation vraiment extrême. Elle émet par radio des signaux dispachés dans le monde entier qui déclenchent des opérations de recherche. Elle n’a jamais été utilisée à ce jour mais c’est « un élément de sécurité supplémentaire » commente Ludovic Taché, le directeur sportif

Des véhicules bien étiquetés

Avant de s’élancer dans le désert, chaque équipage doit faire figurer sur son véhicule déjà décoré du nom de ses sponsors, les partenaires du Rallye ainsi que d’autres mentions obligatoires : le sticker Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc d’abord, sur le toit, devant et à l’arrière du véhicule. 

 

 

Et puis bien sûr le numéro d’équipage qui doit être bien visible sur le casque, les portières et les pare-brises avant et arrière. A cela une raison précise : c’est le meilleur moyen pour permettre aux journalistes, photographes, cameramen et membres de l’organisation de repérer chaque équipage sur le terrain. Celles qui ne les auront pas bien positionnés sont bonnes pour recommencer.

 

 

Gilet multi-poches : spécial baroudeuses !

Outre sa fonction très pratique, il est un signe de reconnaissance et quel que soit le rang dans le classement. Le gilet des Gazelles est finalement le véritable trophée qu’elles rapportent et qu’elles ont largement mérité. Couvert de la poussière du désert, taché de sueur, d’huile et de cambouis, il atteste d’un dépassement de soi dont beaucoup ne se seraient jamais crues capables. Au retour, il y a deux écoles : soit il est lavé et repassé de frais, soit il est précieusement conservé en l’état. Cette année, pour la 25 ème édition, les Gazelles seront en bleu soutaché d’orange, une création Soleil Sucré très féminine.

 


Brodées
sur le gilet des Gazelles, on peut apercevoir les Armoiries du Royaume du Maroc dont le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc est le seul événement automobile à pouvoir les arborer. Elles sont là pour rappeler à ces dernières les valeurs de respect dues à ses terres et à ses habitants, au cours de leur aventure.

 

Le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc 2015 est lancé !

C’est dans le grand stade de l'Allianz Riviera de Nice que les Gazelles 2015 ont leur premier rendez-vous. Il fallait au moins la taille de ce complexe sportif pour accueillir les 132 équipages venant de France et d'Europe au cours d’une journée qui sera rythmée par les différents ateliers obligatoires destinés à toutes les formalités administratives, médicales ou mécaniques.

 

stade allianz

 


Lire Plus ...

STADE de l’ALLIANZ RIVIERA - NICE - Vendredi 20 mars 2015



NICE : Vérifications techniques et administratives pour les équipages


1er rendez-vous avec l’organisation au STADE de l’ALLIANZ RIVIERA de NICE pour une journée consacrée essentiellement aux vérifications techniques, administratives, mécaniques et au fameux stickage des véhicules aux couleurs du Rallye et de ses partenaires.

Objectif de la journée pour nos Gazelles : être prêtes pour le jour J demain pour la présentation des équipages et le départ officiel, samedi 21 mars à 15h sur la Promenade des Anglais à Nice - France !

Partenaires