Étape 4 Marathon

Un point sur les classements à la fin de l'étape 4

Classement de l'Etape 4


Pour rappel : 1 kilomètre parcouru en plus de la distance de référence donnée par l'organisation est égal à 1 point de pénalité. Les CP manqués, appel à assitance mécanique... sont pénalisés en km supplémentaire.

 

Catégories 4 x 4


Le 161 (Jeanette James et Anne-Marie Borg - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) a terminé en tête de cette 4ème étape du Rallye Aicha des Gazelles avec 8.1 points de pénalités, devant le 187 (Carole Montillet et Chris Mayne - SAINT-HONORE) avec 10.28 points de pénalités. En troisième position, nous retrouvons le 159 (Florence Deramond et Marie Dacre-wright - GROUPE MAORI) avec 10.37 points de pénalités.

 

retrouve hors-rallye

Premières participation 4x4

 

Les nigériannes du 206 (Alexandra Anyaehie/ chukwurah et Patience ullo Kasuwa - TOTAL SA) remportent cette étape avec 13.8 points de pénalités. Les Suissesses du 179 (Regine Zbinden et Ela Steiner - SKYSOFT ATM SOLUTIONS) prennent la seconde place avec 17.08 points de pénalités, suivies par l’équipage marocain 224 (Sabine Luciani et Marie Deflandre - OCÉAN VAGABOND) avec 22.2 points de pénalités. 


Crossover

Ce sont encore les Allemandes du 320 (Sabrina Trillmann et Astrid Ebermann - DAIMLER AG MERCEDES BENZ VANS) avec 23.17 points de pénalités qui ont terminé en tête de cette quatrième étape, suivies de l'équipage Franco-Bulgare du 316 (Stephanie Camau - conrad et Mihaela Georgieva - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT) avec 51.33 points de pénalités. Le 315 (Sophie Chevalier-viollet et Christel Le berre - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT) prend la troisième place avec 52.14 points de pénalités.


Moto, quad et buggy


Ce sont une nouvelle fois Elisabeth et Sarah du 27 (Betty Kraft et Sarah Maire - LES CABANES AUX OISEAUX) avec 5.9 points de pénalités qui ont remporté cette quatrième étape.  Elles sont suivies par l'équipage 29 (Catherine Keramidas et Fabienne Esteve - REDS) avec 9.5 points de pénalités.  A la troisième place, nous retrouvons les motardes du 26 (Aurélie Lecointre et Julie Vanneken - AZZURO BMW) avec 11.3 points de pénalités.

 



Classement général à l’issue de l’étape 4


Catégories 4 x 4


Le 161 (Jeanette James et Anne-Marie Borg - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) conserve leur première place au classement général dans la catégorie 4x4 avec 30.98 points de pénalités. L’équipage 118 (Catherine Houlès et Mélanie Suchet - AVENTURE 77) garde la deuxième place avec 36.33 points de pénalités. L’équipage 188 (Syndiely Wade et Florence Pham - CONTINENTAL) conserve à la troisième place avec 37.1 points de pénalités. Les équipages 187 (Carole Montillet et Chris Mayne - SAINT-HONORE) et 160 (Elisabete Jacinto et Valérie Dot - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) se rapprochent du podium.


Première participation 4 x 4


Ce sont les Suissesses du 179 (Regine Zbinden et Ela Steiner - SKYSOFT ATM SOLUTIONS) avec 64.25 points de pénalités qui garde son avance. L’équipage belge 168 (Charlotte Martens et Marie Michiels - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES)reste en deuxième position avec 161.28 points de pénalités. En troisième position : l’équipage 209 (Grete Søyland et Hanne  Knudsen - TOTAL SA) avec 206.8 points de pénalités.



Crossover


En tête dans la catégorie Crossover, les Allemandes du 320 (Sabrina Trillmann et Astrid Ebermann - DAIMLER AG MERCEDES BENZ VANS) au volant de leur sprinter Mercedes avec 93.94 points de pénalités, suivies des Françaises de l'équipage 318 (Delphine Descotes et Emilie Baubeste - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT) en Duster Dacia avec 133.87 points de pénalités et enfin d’un équipage de la Poste, le 310 (Laure Debrabant et Adeline Rivallin - GROUPE LA POSTE) avec 401.09 points de pénalités.



Moto, quad et buggy


L’équipage 27 (Betty Kraft et Sarah Maire - LES CABANES AUX OISEAUX) sur quad, reste en tête du classement général avec 29.45 points de pénalités, suivi des deux motos qui composent l’équipage 26 (Aurélie Lecointre et Julie Vanneken - AZZURO BMW) avec 40.9 points de pénalités et enfin, des quads du 29 (Catherine Keramidas et Fabienne Esteve - REDS) avec 45.1 points.



Pour découvrir le classement de l'étape 4, le classement général suite à l'étape 4 ainsi que les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

 

 


Pour découvrir la classement général et les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

- See more at: http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/rallye/2014/etape/e1/#sthash.5u8ZbvCk.dpuf

Pour découvrir la classement général et les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

- See more at: http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/rallye/2014/etape/e1/#sthash.5u8ZbvCk.dpuf

Pour découvrir la classement général et les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

- See more at: http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/rallye/2014/etape/e1/#sthash.5u8ZbvCk.dpuf

Etape 4 - Première marathon : le plein d’émotions grandeur nature

Jour 1 :

Décidément les Gazelles vont d’émotions en émotions. Après l’étape redoutée des dunes, les Gazelles ont enchaîné avec l’étape marathon. Deux journées en autonomie totale dans le désert, sans retour au bivouac entre les deux…  Même si elles sont soulagées d’avoir survécu aux dunes  -les nouvelles y partaient, un nœud au ventre- , se demandant tout de même ce qui les attendaient, seules, deux jours dans le désert ! Au programme, plus de 320 km  et 12 balises à pointer avant de rentrer au bivouac.

 

NIC_24032014_Leg4_010123_resize.JPG 036-JEA_24032014_Leg4_030019.JPG

JEA_24032014_Leg4_020051_resize.JPG NIC_24032014_Leg4_040104_resize.JPG

 

La matinée commence dans les cailloux avec de part et d’autres des reliefs assez marqués. Dès 7h45, les premiers équipages pointent à la première balise. L’occasion de faire le point pour se lancer dans la bonne direction !  Après avoir essuyé bien des déconvenues avec des erreurs de cap qui les ont fait tourner en rond -« jardiner »- en langage Gazelles, elles ont maintenant bien compris l’impérieuse obligation de vérifier leur cap très régulièrement. « A force de jardiner dans le désert, on finit par se fourvoyer ! ». Une trace  sillonne sur un sol caillouteux, se perdant à l’horizon aux pieds de reliefs majestueux. Un paysage à couper le souffle, mais évaluer les distances dans cet environnement sans limite, est une mission délicate ! Les distances visuelles sont très trompeuses… « En plus, il ne faut surtout pas se fier aux pistes… C’est très tentant de les emprunter mais, la plupart du temps, on y perd son cap ! » analysent Christelle et Myriam (Christelle Dagois et Myriam Taupin - WECKERLE COSMETICS). Autre travers : se laisser perturber par les trajectoires des autres équipages, qui ne sont pas toujours les bonnes, d’autant que les teams sont réparties sur des parcours différents (5 au total) !

 

152-MIC_24032014_Leg4_030015.JPG JEA_23032014_Leg4_030265_resize.JPG

NIC_24032014_Leg4_010117_resize.JPG JEM_24032014_Leg4_020531_resize.JPG

 

En milieu d’après-midi les Gazelles commencent à se demander où elles vont poser leur tente ce soir. La plupart vise la 5ème ou 6ème balise. Certaines se sont même données un rendez-vous ! Le soleil se fait moins fort, les couleurs éclatent et  quelques dunes ocres, rehaussent les collines rocheuses. « On n’arrive pas à imaginer à quel point les paysages peuvent être aussi variés dans le désert, confie la Suissesse Maude (Maude Rard et Mélanie Amiguet - DOMAINE YVES AMIGUET). Tous les jours et même 15 fois par jour, ça change.  Le  désert n’en finit pas de nous surprendre». En contre-bas d’une belle dune, après un parterre de roche mauve, et quelques passages de sable beige et d’herbes à chameau, la 6ème balise se dresse enfin là... comme une récompense. Celle-ci sera à valider demain matin à partir de 6h. Mais pour le moment,  la soirée bivouac s'annonce  « in the middle of nowhere », comme disent les Américaines !

 

CHR_24032014_Leg4_020070_resize.JPG JEA_24032014_Leg4_010043_resize.JPG

 


Soirée bivouac autour du feu de camp :


 A la tombée de la nuit, une quinzaine de voitures s’était rassemblée. Une fois les tentes plantées, la vraie soirée "bivouac" peut commencer ! Un feu de camp, les Gazelles qui s’y installent en cercle tout autoursaucisson, cacahuètes, et même une petite boîte de foie-gras, circulent. « On est vraiment super bien ici. J’adore » lance Anne-Sophie du 101 (Anne-sophie Dubos et Pilar Cabellos - FIBROMYALGIE FRANCE) . Au-dessus de leurs têtes un ciel terriblement étoilé ! Sous leur pied un sable presque blanc , dans l'air, un morceau de guitare et la voix de Sabrina du 183  (Emme Hall et Sabrina Howells - SOULSIDE NETWORK) qui chante Bob Dylan - « To make you feel my love ». Échanges de sensations, de galères,  d’anecdotes, d’astuces, et surtout beaucoup  de rires… Les Gazelles sont  ravies de ce qu’elles vivent ce soir. Livrées à elles-mêmes, mais sous l'oeil protecteur de l'organisation, elles goûtent pleinement leur aventure. « Tout ce que nous vivons depuis le début du rallye est beaucoup fort que ce qu’on imaginait » confient Maryline et Sylvie de la team 141 (Maryline Biotteau et Sylvie Deroo - CASINO DE ST JULIEN EN GENEVOIS). Dans une même journée, on passe par toutes sortes d’émotions. C’est assez dingue ! ». A 21h 30, les Gazelles filent  se coucher…! « Demain, réveil à 5h. Une vraie grasse matinée ! » ironise une Gazelle. Pas faux !!

 

CHR_24032014_Leg4_020010_resize.JPG JEM_24032014_Leg4_020490_resize.JPG

110-MIC_24032014_Leg4_030031.JPG 094-CHR_24032014_Leg4_040009.JPG

103-CHR_24032014_Leg4_040011.JPG 107-MIC_24032014_Leg4_030028.JPG

 

 

Jour 2 :


Ce matin, après un bon café, les Gazelles plient bagages et repartent. 6 balises à pointer avant la douche !! Les vastes plaines sablonneuses de l’Oued Bou Haira s’offrent à elles. A la 7ème balise, un paysage de dunes couleur corail, comme leurs gilets… On en prend plein les yeux ! Là encore les Gazelles se posent pour vérifier leur cap, dans une ambiance décontractée. « On a super bien dormi » confie l’une d’elles ! Ca fait du bien…. » Mais la journée sera encore longue et variée. A l’horizon, des reliefs étonnants aux formes de tables ou même de tajine ! Un écrin de montagnes qui rappelle parfois les formes des canyons américains.

 

NIC_24032014_Leg4_010112_resize.JPG 004-NIC_24032014_Leg4_050010.JPG

 

Les parcours sont longs et se croisent. De quoi y perdre son latin ! Sans doute fatiguées après 4 jours bien remplis, certaines Gazelles craquent. Des larmes, des moments de doute… Elles se posent alors à l’ombre d’un acacia planté en plein désert pour reprendre leur esprit et retrouver l’énergie de repartir…. C’est là aussi que l’entraide intervient. Un mot sympa, une tape sur l’épaule, l’oreille bienveillante d’une autre, et la Gazelle reprend sa route

 

035-NIC_24032014_Leg4_050017.JPG JEM_24032014_Leg4_020216_resize.JPG

JEM_24032014_Leg4_020379_resize.JPG NIC_24032014_Leg4_040001_resize.JPG

 

Des cailloux succèdent au sable… trop de cailloux parfois et une piste qui ne mène à rien ! Un groupe de Gazelles, coincé, fait demi-tour. La passe n’est pas là. Alors elles repartent, endurantes. Et finalement, elles finissent par s'engouffrer et filer vers la douzième et dernière bannière rouge, celle qui leur ouvrira les portes du bivouac. L’Etape 4 est terminée. La douche va les récompenser…. Demain elles repartiront pour deux nouvelles journées de marathon. L’aventure continue !

 

INFOS RALLYE (Jour 2) : 23h30

Les derniers équipages qui manquaient à l'appel viennent de rentrer. Il ne reste plus que le 138 (Hélène Grand'eury et Séverine Arnaud - BRESSE FROID)  qui est toujours bloqué à 3km du bivouac. La réparation est toujours en cours mais les mécaniciens ont bon espoir de pouvoir finir la réparation dans un délai raisonnable et ainsi permettre aux Gazelles de rentrer dormir au bivouac.

INFOS RALLYE (Jour 2) : 21h30

Il manque encore 17 équipages sur le bivouac. Le 138 et le 181 ont fait une demande d'assistance technique. Les mécaniciens sont en train de prendre en charge les équipages. Pour les autres, ça continue à avancer petit à petit  vers le bivouac par la route ou par les pistes.

INFOS RALLYE (JOUR 2) : 18h00

61 équipages sont arrivés au bivouac. Sur la piste, quelques équipages ont choisi de ne pas aller chercher les balises 11 et 12 et prendre par le sud par le cirque de Tafenna pour rejoindre directement le bivouac. On retrouve ensuite 6 équipages en direction de la balise 11. La grande majorité des équipages restant se trouve eux en direction du CP 12.

 

 

INFOS RALLYE (Jour 2) : 15h00

Interventions terminées sur les équipages 111 et 153 qui vont pouvoir repartir. Les 1ers équipages sont en train d'arriver au bivouac.

INFOS RALLYE (Jour 2) : 13h00

Les premiers équipages ont passé le CP 10. Celui-ci est en ligne de mire de plusieurs autres équipages.
Plus en arrière, les équipages oscillent entre le CP7 et le CP8.

Au niveau des assistances, la 111 est en ce moment même dépanné par les mécaniciens pour un problème électrique. L'intervention demandée par le 231 est terminée et la 170 a pour sa part été détanké suite à son appel au PC Course.

 

INFOS RALLYE (Jour 2) : 11h30

Le 165 est reparti ce matin suite à l'assistance mécanique d'hier soir et s'est rendu directement au CP5 pour pouvoir le valider avant sa fermeture (le CP 5 étant le seul CP de la journée d'hier pouvant être validé encore aujourd'hui avant 10h). Les équipage 196 et 322 ont eux aussi été dépannés et ont pu reprendre leur route. Le 204 est pour sa part toujours à l'arrêt : dépannage encore en cours.

Pour les autres équipages, plusieurs demandes d'assistance ont été faites ce matin : le 164, 170 et 163. Pour ces trois équipages, les interventions des mécaniciens sont terminées et les Gazelles de nouveau en route.

Au niveau de l'étape, les équipages de tête se trouvent déjà vers le CP 9 tandis qu'à l'arrière, les moins avancés se trouvent eux,  vers le CP6. Pour le moment, dans l'ensemble, cela roule plutôt bien.

 

INFOS RALLYE (Jour 1) : 21H00

La nuit est installée et les Gazelles aussi. Après cette première journée, tous les équipages sont maintenant à l'arrêt et prêts pour leur première nuit dans le désert. La grande majorité des équipages est positionné au niveau du CP 6 avec objectif de le valider dès son ouverture demain matin, c'est à dire à 6h. On trouve ensuite d'autres équipages entre le CP 4 et 5.
En cette fin d'après midi, plusieurs demandes d'assistance de la part des équipages 196, 204,322 et 165. Les mécaniciens de l'organisation ont été dépêchés sur place. Certaines réparations sont encore en cours et les équipages resteront sur place pour passer la nuit.

Bonne nuit les Gazelles.

 

INFOS RALLYE (Jour 1) : 17h00

Depuis ce matin, les équipages ont plutôt bien avancé. Les premieres Gazelles ont notamment déjà passé le CP 5 et commencent à installer leur bivouac au CP 6 ; CP, qui sera ouvert et à valider demain matin.La grande majorité des équipages se situent après le CP4. Plus à l'arrière de la course, les derniers équipages naviguent encore entre les CP 2 et 3. Quelques demandes d'assistance on été faites avec notamment le 153 (Béatrice Madignier et Eléonore Demozay - EURO4X4PARTS) pour un problème d'alternateur. Réparation faite par les mécaniciens de l'organisation et les deux Gazelles ont pu reprendre leur avancée.

Il est à noter que pour aujourd'hui les CP fermeront à 19h15. 

 

INFOS RALLYE (Jour1) : 9h30

Depuis le début de l'étape, les équipages progressent bien. La plupart sont déja passés à leur CP 1 et les équipages qui avancent le mieux ont déja tapé leur balise 2. Pour le moment, aucune demande d'assistance ! Ca roule !

Un point sur les classements à la fin de l'étape 3

Classement de l'Etape 3


Pour rappel : 1 kilomètre parcouru en plus de la distance de référence donnée par l'organisation est égal à 1 point de pénalité. Les CP manqués, appel à assitance mécanique... sont pénalisés en km supplémentaire.

 

Catégories 4 x 4


Le 118 (Catherine Houlès et Mélanie Suchet - AVENTURE 77) a terminé en tête de cette 3ème étape du Rallye Aicha des Gazelles avec 3.7 points de pénalités, devant le 187 (Carole Montillet et Chris Mayne - SAINT-HONORE) avec 4,14 points de pénalités. En troisième position, nous retrouvons le 188 (Syndiely Wade et Florence Pham - CONTINENTAL) avec 4.78 points de pénalités.

 

retrouve hors-rallye

Premières participation 4x4

 

L'équipage marocain 224 (Sabine Luciani et Marie Deflandre - OCÉAN VAGABOND) gagne cette 3ème étape avec 6.3 points de pénalités. Les Suissesses du 179 (Regine Zbinden et Ela Steiner - SKYSOFT ATM SOLUTIONS), sont deuxièmes avec 9.41 points de pénalités, suivies par les françaises du 221 (Isabelle Honderlik et Tiphanie Faoro - TERCA) avec 10.03 points de pénalités.


Crossover


Ce sont à nouveau les Allemandes du 320 (Sabrina Trillmann et Astrid Ebermann - DAIMLER AG MERCEDES BENZ VANS) avec 15.91 points de pénalités qui ont terminé en tête au classement des crossover de cette troisième étape, suivies de l'équipage 318 (Delphine Descotes et Emilie Baubeste - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT) avec 17.14 points de pénalités. Enfin, l'équipage Franco-Bulgare du 316 (Stephanie Camau - conrad et Mihaela Georgieva - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT) prend la troisième place avec 32.1 points de pénalités.


Moto, quad et buggy


Ce sont Elisabeth et Sarah du 27 (Betty Kraft et Sarah Maire - LES CABANES AUX OISEAUX) avec 4.6 points de pénalités qui ont remporté cette troisième étape.  Elles sont suivies par les motardes du 26 (Aurélie Lecointre et Julie Vanneken - AZZURO BMW) avec 5.9 points de pénalités. A la troisième place, nous retrouvons l'équipage 25 (Sonia Baudoin-guerard et Geraldine Bonnet - CONSEIL RÉGIONAL DE BOURGOGNE) avec 7 points de pénalités.

 



Classement général à l’issue de l’étape 3


Catégories 4 x 4


Le 161 (Jeanette James et Anne-Marie Borg - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) conserve leur première place au classement général dans la catégorie 4x4 avec 22.87 points de pénalités. En revanche suite à cette troisième étape, l’équipage 118 (Catherine Houlès et Mélanie Suchet - AVENTURE 77) reprend la deuxième place avec 24.53 points de pénalités. L’équipage 188 (Syndiely Wade et Florence Pham - CONTINENTAL) redescend à la troisième place avec 25.3 points de pénalités.


Première participation 4 x 4


Ce sont les Suissesses du 179 (Regine Zbinden et Ela Steiner - SKYSOFT ATM SOLUTIONS) avec 47.18 points de pénalités qui mènent la danse. L’équipage belge 168 (Charlotte Martens et Marie Michiels - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) se retrouve en deuxième position avec 137.45 points de pénalités. En troisième position : l’équipage 209 (Grete Søyland et Hanne  Knudsen - TOTAL SA) avec 167.32 points de pénalités.



Crossover


En tête dans la catégorie Crossover, les Allemandes du 320 (Sabrina Trillmann et Astrid Ebermann - DAIMLER AG MERCEDES BENZ VANS) au volant de leur sprinter Mercedes avec 70.78 points de pénalités, suivies des Françaises de l'équipage 318 (Delphine Descotes et Emilie Baubeste - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT) en Duster Dacia avec 76.51 points de pénalités et enfin d’un équipage de la Poste, le 311 (Nathalie Suzé et Caroline Dufour - GROUPE LA POSTE) avec 315.73 points de pénalités.



Moto, quad et buggy


L’équipage 27 (Betty Kraft et Sarah Maire - LES CABANES AUX OISEAUX) sur quad, reste en tête du classement général avec 23.55 points de pénalités, suivi des deux motos qui composent l’équipage 26 (Aurélie Lecointre et Julie Vanneken - AZZURO BMW) avec 29.6 points de pénalités et enfin, des quads du 29 (Catherine Keramidas et Fabienne Esteve - REDS) avec 35.6 points.



Pour découvrir le classement de l'étape 3, le classement général suite à l'étape 3 ainsi que les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

 

 


Pour découvrir la classement général et les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

- See more at: http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/rallye/2014/etape/e1/#sthash.5u8ZbvCk.dpuf

Pour découvrir la classement général et les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

- See more at: http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/rallye/2014/etape/e1/#sthash.5u8ZbvCk.dpuf

Pour découvrir la classement général et les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

- See more at: http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/rallye/2014/etape/e1/#sthash.5u8ZbvCk.dpuf

En route pour la 1ère marathon !

320 km en autonomie totale et sans ravitaillement carburant et 12 CP à valider sur 2 jours. La première marathon a comme un parfum d'aventure pour les premières participantes ! La première journée débute par une partie très roulante jusqu'au CP 3 mais elle se révèlera difficile en termes de navigation, avec une carte compliquée à déchiffrer et des passages peu praticables.
Plus facile à partir du CP 4, elle permettra aux Gazelles qui auront vaincu ces premières difficultés d'atteindre sans problèmes à la nuit tombée la 6 ème balise qu'elles ne pourront pointer que demain, à 6h.
Elle ouvrira la seconde partie de la marathon, avec cette fois, un accent marqué sur le franchissement. Les dunettes de l'oued Bou Haiara peuvent se révéler « piégeuses ». Moins majestueuses que Merzouga, elles n'en demandent pas moins de la dextérité dans la conduite. Or, comme le rappelle Ludovic Taché, « Faites attention à vos véhicules. Vous prenez de l'assurance et c'est normal au bout de 3 jours et vous commettez du coup des erreurs faute d'avoir bien évalué les obstacles. Gare à la casse ».
Sans compter qu'il serait dommage de ne pas profiter des bivouacs à la belle étoile sous un ciel qui s'annonce bien dégagé. 

 

JEA_23032014_Leg4_020053_resize.JPG JEA_23032014_Leg4_020048_resize.JPG

 

 

INFOS RALLYE (FIN ETAPE 3) : 8h00

Tous les équipages qui ont dormi hors du bivouac cette nuit sont rentrés et vont donc pouvoir repartir sur l'étape 4 dans les temps.

ETAPE 4 - dimanche 23 et lundi 24 mars



MECH IRDANE / TINFOU - kilométrage idéal 325 km – temps estimé 20h00
Etape marathon


Après une journée de sable ayant commencé à puiser dans le capital énergie des Gazelles, il est temps de poursuivre avec la première étape marathon. Plus de 320 kilomètres en autonomie totale, pas d'assistance mécanique le soir, pas de ravitaillement carburant, un bivouac improvisé et 12 CP à valider sur les deux jours.

Dès le premier jour les difficultés sont bien là. Il va falloir naviguer avec beaucoup de finesse, ne pas se précipiter et choisir son parcours à bon escient. En effet jusqu'au troisième CP, les reliefs sont très marqués, la carte difficile à déchiffrer et le terrain peut s'avérer très peu praticable. La navigation sera déterminante, la moindre erreur de trajectoire pourrait se payer "cash".

A partir du CP4, ce sera plus facile. Si les plaines vont s'étendre au-delà du regard, les caps vont grandir et il faudra espérer que le vent ne sera pas de la partie pour masquer les reliefs qui serviront de "phare" aux Gazelles.
Le soir ce sera partage, amitiés et calme sous le ciel étoilé. Les feux de camp improvisés seront surement légions et accompagneront la narration des aventures du jour toute la soirée. Loin du tumulte du bivouac, le sommeil devrait être profond.

Seconde journée, cette fois ce sont les plaines sablonneuses de l'Oued Bou Haiara qui s'offre aux compétitrices. Du sable il y en aura, pas aussi majestueux que lors de l'étape de l'Erg Chebbi certes mais pas forcément moins "fourbe"… Demandez donc à l'équipe de reconnaissance qui a vu un de ses véhicules passer près de 3 heures pour franchir une zone de sable d'à peine une centaine de mètres. Il faudra là aussi bien choisir sa trace et que la confiance entre navigatrice et pilote soit totale.

Le retour au bivouac devrait être une bénédiction pour beaucoup. Les voitures pourront rejoindre leur atelier mécanique respectif pour se refaire une santé pendant que les équipages passeront par la tente restaurant pour se raconter les péripéties de ces deux jours autour d'un bon thé à la menthe.

Le temps s'accélère et le classement devrait prendre forme à l'arrivée de cette première étape marathon. Il serait sans doute présomptueux de dire que le podium est déjà figé, par contre il serait prudent de ne pas oublier qu'il peut se perdre lors des trois dernières journées à venir, car demain c'est encore marathon !


Partenaires