Étape 3

Un point sur les classements à la fin de l'étape 3

Classement de l'Etape 3


Pour rappel : 1 kilomètre parcouru en plus de la distance de référence donnée par l'organisation est égal à 1 point de pénalité. Les CP manqués, appel à assitance mécanique... sont pénalisés en km supplémentaire.

 

Catégories 4 x 4


Le 118 (Catherine Houlès et Mélanie Suchet - AVENTURE 77) a terminé en tête de cette 3ème étape du Rallye Aicha des Gazelles avec 3.7 points de pénalités, devant le 187 (Carole Montillet et Chris Mayne - SAINT-HONORE) avec 4,14 points de pénalités. En troisième position, nous retrouvons le 188 (Syndiely Wade et Florence Pham - CONTINENTAL) avec 4.78 points de pénalités.

 

retrouve hors-rallye

Premières participation 4x4

 

L'équipage marocain 224 (Sabine Luciani et Marie Deflandre - OCÉAN VAGABOND) gagne cette 3ème étape avec 6.3 points de pénalités. Les Suissesses du 179 (Regine Zbinden et Ela Steiner - SKYSOFT ATM SOLUTIONS), sont deuxièmes avec 9.41 points de pénalités, suivies par les françaises du 221 (Isabelle Honderlik et Tiphanie Faoro - TERCA) avec 10.03 points de pénalités.


Crossover


Ce sont à nouveau les Allemandes du 320 (Sabrina Trillmann et Astrid Ebermann - DAIMLER AG MERCEDES BENZ VANS) avec 15.91 points de pénalités qui ont terminé en tête au classement des crossover de cette troisième étape, suivies de l'équipage 318 (Delphine Descotes et Emilie Baubeste - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT) avec 17.14 points de pénalités. Enfin, l'équipage Franco-Bulgare du 316 (Stephanie Camau - conrad et Mihaela Georgieva - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT) prend la troisième place avec 32.1 points de pénalités.


Moto, quad et buggy


Ce sont Elisabeth et Sarah du 27 (Betty Kraft et Sarah Maire - LES CABANES AUX OISEAUX) avec 4.6 points de pénalités qui ont remporté cette troisième étape.  Elles sont suivies par les motardes du 26 (Aurélie Lecointre et Julie Vanneken - AZZURO BMW) avec 5.9 points de pénalités. A la troisième place, nous retrouvons l'équipage 25 (Sonia Baudoin-guerard et Geraldine Bonnet - CONSEIL RÉGIONAL DE BOURGOGNE) avec 7 points de pénalités.

 



Classement général à l’issue de l’étape 3


Catégories 4 x 4


Le 161 (Jeanette James et Anne-Marie Borg - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) conserve leur première place au classement général dans la catégorie 4x4 avec 22.87 points de pénalités. En revanche suite à cette troisième étape, l’équipage 118 (Catherine Houlès et Mélanie Suchet - AVENTURE 77) reprend la deuxième place avec 24.53 points de pénalités. L’équipage 188 (Syndiely Wade et Florence Pham - CONTINENTAL) redescend à la troisième place avec 25.3 points de pénalités.


Première participation 4 x 4


Ce sont les Suissesses du 179 (Regine Zbinden et Ela Steiner - SKYSOFT ATM SOLUTIONS) avec 47.18 points de pénalités qui mènent la danse. L’équipage belge 168 (Charlotte Martens et Marie Michiels - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) se retrouve en deuxième position avec 137.45 points de pénalités. En troisième position : l’équipage 209 (Grete Søyland et Hanne  Knudsen - TOTAL SA) avec 167.32 points de pénalités.



Crossover


En tête dans la catégorie Crossover, les Allemandes du 320 (Sabrina Trillmann et Astrid Ebermann - DAIMLER AG MERCEDES BENZ VANS) au volant de leur sprinter Mercedes avec 70.78 points de pénalités, suivies des Françaises de l'équipage 318 (Delphine Descotes et Emilie Baubeste - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT) en Duster Dacia avec 76.51 points de pénalités et enfin d’un équipage de la Poste, le 311 (Nathalie Suzé et Caroline Dufour - GROUPE LA POSTE) avec 315.73 points de pénalités.



Moto, quad et buggy


L’équipage 27 (Betty Kraft et Sarah Maire - LES CABANES AUX OISEAUX) sur quad, reste en tête du classement général avec 23.55 points de pénalités, suivi des deux motos qui composent l’équipage 26 (Aurélie Lecointre et Julie Vanneken - AZZURO BMW) avec 29.6 points de pénalités et enfin, des quads du 29 (Catherine Keramidas et Fabienne Esteve - REDS) avec 35.6 points.



Pour découvrir le classement de l'étape 3, le classement général suite à l'étape 3 ainsi que les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

 

 


Pour découvrir la classement général et les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

- See more at: http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/rallye/2014/etape/e1/#sthash.5u8ZbvCk.dpuf

Pour découvrir la classement général et les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

- See more at: http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/rallye/2014/etape/e1/#sthash.5u8ZbvCk.dpuf

Pour découvrir la classement général et les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

- See more at: http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/rallye/2014/etape/e1/#sthash.5u8ZbvCk.dpuf

Des crossover autour de Merzouga

Changement radical d'ambiance au bivouac ce soir. Comme si jusque là les Gazelles avaient retenu leur souffle, dans l'appréhension de l'étape emblématique de Merzouga, ses dunes, ses galères et ses légendes héroïques. Tôt couchées, concentrées en prévision de cette journée. Pour la plupart déjà rentrées à 19h 30, elles relâchent la pression et le bivouac raisonne de rires, d'exclamations, de récits épiques et d'anecdotes saupoudrées de sable. Dans l'ensemble, il n'y aura eu que 5 appels à l'assistance mécanique pour détanker les équipages qui se sont globalement bien tirés de l'épreuve. Merzouga a été clémente, cette année.

Honneur au Crossover !


Pendant que les 4x4 se mesuraient aux dunes de Merzouga, les équipages de la catégorie crossover  évoluaient sur leur parcours dédié. Une grande boucle autour de l'erg Chebbi. Quelques petites dunettes ont posé des problèmes à mi-parcours de la première balise mais entre 7h et 8 heures du matin, 8 équipages l'avaient validée.

 

NIC_22032014_Leg3_040016_resize.JPG NIC_22032014_Leg3_040010_resize.JPG

 

Le trajet jusqu'à la balise 2 et 3 ne comportait pas de difficultés majeures en terme de navigation, le Djebel Deboua ou la pointe du Mourgar Hamou Rhanem constituant des repères de choix, sur des sols roulants de cailloutis. Néanmoins, certains équipages ont eu quelques difficultés. Le 316 (Stephanie Camau - conrad et Mihaela Georgieva - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT) parvient à la seconde balise à 12h30. « On est un peu en retard ! » claironne-t-il ! Stéphanie, pressée de poursuivre le trajet devra néanmoins se reposer un peu sur les conseils de sa coéquipière et de ses collègues Renault du 318 (Delphine Descotes et Emilie Baubeste - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT).

 

NIC_22032014_Leg3_030062_resize.JPG NIC_22032014_Leg3_030094_resize.JPG

NIC_22032014_Leg3_020126_resize.JPG NIC_22032014_Leg3_030165_resize.JPG

 

Les allemandes du 320 auront pointé une heure plus tôt au prix d'une bonne dose d'énergie pour se dégager d'affleurements rocheux. Le prix à payer pour une stratégie droit au cap. Crossover ne signifiant pas pour autant sans sable, loin de là, les Gazelles auront eu a surfer sur les dunes situées à la pointe sud de l'erg, pour rejoindre la 5ème balise. Selon l'horaire, certaines prendront l'option de la route pour effectuer une large boucle jusqu'à Rissani puis le bivouac soit celle de la piste pour atteindre la 6ème balise, soit à tirer droit au cap et naviguer dans le vaste et majestueux oued Ziz qui abrite les dernières balises du parcours.

 

NIC_22032014_Leg3_030195_resize.JPG NIC_22032014_Leg3_030231_resize.JPG

NIC_22032014_Leg3_020011_resize.JPG NIC_22032014_Leg3_020123_resize.JPG

 

Une option que peu suivront, en raison de l'heure et de la fatigue occasionnée par l'étape d'hier. Ce soir, tout le monde est pressé de rentrer au bivouac pour se lancer dans un nouveau defi : la première des deux étapes marathon, un parcours sur deux journées avec une nuit hors-bivouac et en autonomie. Une  expérience aussi très attendue  !   

 

 

Ne dormiront pas au bivouac ce soir...

Plusieurs équipages ne dormiront pas au bivouac ce soir : le 156 (assistance technique), le 213 et 223 qui ont décidé de bivouaquer après le CP 9

Tous ces équipages vont passer la nuit dans le désert sous la surveillance  des voitures de l'organisation qui sont positionnées dans leur secteur afin d'assurer une présence en cas de besoin.

Ces équipages auront jusqu'à midi pour valider l'étape 3 et prendre le départ de l'étape 4.

INFOS RALLYE : 23h00

L'équipage 167 (Myriam Tadros et Laurence Groh - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) est arrivé au bivouac ! Les mécaniciens de l'assistance sont toujours sur la réparation de l'équipage 156 (Laure Gonzalez et Emmanuelle Gardini -  CLINIQUE SARRUS LES TEINTURIERS). Les équipages 213 (Violaine Besse et Salima Dekiouk - TOTAL SA) et 223 (Laetitia Simoens et Claire Zodo - BMW-AUTOLILLE)ont décidé de s'arrêter au niveau de la balise 9 et vont passer la nuit dans le désert pour ne revenir que demain matin et prendre le départ de l'étape.

INFOS RALLYE : 21h00

Il reste encore 4 équipages qui ne sont pas rentrés. Le 156 (Laure Gonzalez et Emmanuelle Gardini -  CLINIQUE SARRUS LES TEINTURIERS qui a fait une demande d'assitance pour un problème technique. Les mécaniciens de l'organisation sont sur place. Le 167 (Myriam Tadros et Laurence Groh - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) qui a fait une erreur de navigation qui va lui coûter des kilomètres.

INFOS RALLYE : 19h15

Cette année, les dunes de Merzouga (Erg Chebbi) ont été plus accueillantes pour les Gazelles que les années précédentes. « Le sable était portant » comme disent les spécialistes du PC course… Comprendre, comme il a plu récemment sur ces belles « montagnes » de sable ocre, au lieu de s’y enfoncer lourdement, les véhicules des Gazelles ont sans doute mieux réussi à surfer sur les vagues…. Bien sûr quelques « tankages » ont eu lieu, mais dans l’ensemble les Gazelles ont réussi à coups de pelle ou avec l’aide d’autres concurrentes à se sortir de là. Résultat, à 19h15, 127 équipages avaient regagné le bivouac, planté à Mech Irdane. Une bonne partie des autres Gazelles n’en étaient plus très loin. Elles évoluaient entre la balise 7 et l’arrivée. Quelques-unes, sans doute fatiguées par la journée et pressées par la nuit, ont quant à elle choisi de rentrer directement, en zappant les dernières balises et en empruntant une portion de route.

 

 

 

INFOS RALLYE : 18h30

Tous les équipages encore sur l'étape sont sortis des dunes et vont tenter de taper les balises avant la fermeture !

 

 

Info Rallye - Etape 3 : 16h

Les premières gazelles sont arrivées ! « les dunes du pur bonheur … »


Elles n’ont pas traînées… A 15h15, l’équipage 129, (Charlotte Zucconi et Magali Garcia - GEDIMAT BARTHÉLEMY) est arrivé au bivouac de Mech Irdane après une centaine de kilomètres et surtout un long passage dans les dunes de l’Erg Chebbi dites aussi les dunes de Merzouga. Lancées sur le parcours le plus difficile –parcours X-  elles ont sans encombre pointé les 9 balises obligatoires.  Peu de temps après, ce sont les 189 (Cécile Sissia et Coralie Raquin - BOOMERANG) qui pointaient le nez de leur Isuzu. Cécile et Coralie avaient quant à elles, opté pour le parcours intermédiaire en termes de difficulté (le Y).

 

img_2139.jpg img_2156.jpg

 

Deuxième sur ce même parcours, les Norvégiennes  de  Total (Equipage 209, Grete Søyland et Hanne  Knudsen -  TOTAL E&P NORGE AS). « Nous avons pris la route pour arriver dans les premières à affronter les dunes. Et avant 10H nous les avions traversées. » Un vrai bonheur et des sensations de « ski » pour ces dames jusqu’alors plus à l’aise sur la neige que dans le sable !  Dans la foulée, une autre voiture du team Total, la 211 (Nora Bouguerra et Margot Cacchia -  TOTAL ), franchissait la ligne. « C’était juste extraordinaire !! » déclare Margot qui était au volant. Une habituée des raids dans le désert qui aujourd’hui s’est pleinement sentie dans son élément… Soutenue par sa copilote Nora, pourtant bien malade depuis deux jours et qui aujourd’hui avait décidé de tout donner vaille de vaille. « Je me suis dis : j’y vais ! Et il sera toujours temps de mourir après … ! » raconte-t-elle.  Enfin , premiers quads à pointer au bivouac : Cathy et Fabienne, équipage 29 (Catherine Keramidas et Fabienne Esteve - REDS). "Les dunes en quad, c’est juste géant, on a même trouvé cela trop court !" lance Cathy le visage bruni par le sable. Quant à Fabienne sa co-équipière novice qui a découvert les dunes aujourd’hui, ce fut juste une révélation : « C’est magique !. Ces machines sont faites pour ça : c’est dans ce genre de terrain qu’elles donnent leur maximum. Surfer sur les dunes, en douceur, c’est du pur bonheur ! »

 

 

Un point sur les classements à la fin de l'étape 2

Classement de l'Etape 2

 

Catégories 4 x 4


Le 161 (Jeanette James et Anne-Marie Borg - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) a terminé en tête de cette 2ème étape du Rallye Aicha des Gazelles avec 16.71 points de pénalités, devant le 118 (Catherine Houlès et Mélanie Suchet - AVENTURE 77) avec 18.83 points, suivies par l’équipage 188 (Syndiely Wade et Florence Pham - CONTINENTAL) avec 18.88 points de pénalités.

L' équipages 135 (Christelle Bordais et Isabelle Auffret - SODISE) a dû abandonner pour raisons mécaniques et se retrouve hors-rallye.

Les équipages 204 (Pultiana Zang-ondo et Emeline Djanivenda - TOTAL SA) et 209 (Patricia Krauth et Caroline Comarmond - GARAGE VINCENT) sont eux hors-classement car elles n'ont pas passé la ligne d'arrivée avant l'heure limite. Elles pourront tout de même prendre le départ de l'étape 3.

retrouve hors-rallye

 

Premières participation 4x4

 

Les Suissesses du 179 (Regine Zbinden et Ela Steiner - SKYSOFT ATM SOLUTIONS), avec leur Jeep Wrangler ont gagné cette deuxième étape avec 24.09 points de pénalités. Sont arrivées en deuxième position l’équipage belge 168 (Charlotte Martens et Marie Michiels - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) avec 26.55 points de pénalités, suivies par les Norvégiennes du 209 de la team Total (Grete Søyland et Hanne  Knudsen - TOTAL SA) avec 31.13 points de pénalités.


Cross over


Ce sont les Allemandes du 320 (Sabrina Trillmann et Astrid Ebermann - DAIMLER AG MERCEDES BENZ VANS) avec 35.12 points de pénalités qui ont terminé en tête au classement des cross-over de cette deuxième étape, suivies de l'équipage 310 (Laure Debrabant et Adeline Rivallin - GROUPE LA POSTE) avec 40.47 points de pénalités et d’un équipage du team Renault, le 318 (Delphine Descotes et Emilie Baubeste - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT) avec 42.56 points de pénalités.


Moto, quad et buggy


Ce sont Elisabeth et Sarah du 27 (Betty Kraft et Sarah Maire - LES CABANES AUX OISEAUX) avec 16.40 points de pénalités qui ont remporté cette deuxième étape très caillouteuse ! Elles sont suivies par deux autres « quadeuses » du 29 (Catherine Keramidas et Fabienne Esteve - REDS)  avec 18.50 points de pénalités. Troisième de ce classement, les motardes du 26 (Aurélie Lecointre et Julie Vanneken - AZZURO BMW) avec 18.80 points de pénalités.

L'équipage 28 (Stephanie Barland et Sandrine Borot - SAS ARNO) est hors-classement car elles n'ont pas passé la ligne d'arrivée avant l'heure limite. Elles pourront tout de même prendre le départ de l'étape 3.



Classement général à l’issue de l’étape 2


Catégories 4 x 4


Le 161 (Jeanette James et Anne-Marie Borg - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) conserve leur première place au classement général dans la catégorie 4x4 avec 17.65 points de pénalités. En revanche suite à cette deuxième étape, l’équipage 188 (Syndiely Wade et Florence Pham - CONTINENTAL) monte à la deuxième place avec 20.51 points de pénalités devant l’équipage 118 (Catherine Houlès et Mélanie Suchet - AVENTURE 77) avec 20.83 points de pénalités.


Première participation 4 x 4


Grâce à leur bonne performance lors de la 2ème étape, l’équipage belge 168 (Charlotte Martens et Marie Michiels - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) prend la tête du classement général des premières participations avec 36.02 points de pénalités, devant les Suissesses du 179 (Regine Zbinden et Ela Steiner - SKYSOFT ATM SOLUTIONS) avec 37.76 points de pénalités. En troisième position : l’équipage 209 (Grete Søyland et Hanne  Knudsen - TOTAL SA) avec 50.18 points de pénalités.



Cross over


En tête dans la catégorie Cross over, les Allemandes du 320 (Sabrina Trillmann et Astrid Ebermann - DAIMLER AG MERCEDES BENZ VANS) au volant de leur sprinter Mercedes avec 54.87 points de pénalités, suivies des Françaises de l'équipage 318 (Delphine Descotes et Emilie Baubeste - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT) et leur Duster Dacia avec 59.37 points de pénalités et enfin d’un équipage de la Poste, le 310 (Laure Debrabant et Adeline Rivallin - GROUPE LA POSTE) avec 119.97 points de pénalités.



Moto, quad et buggy


L’équipage 27 (Betty Kraft et Sarah Maire - LES CABANES AUX OISEAUX) sur quad, arrive en tête du classement général avec 18.95 points de pénalités, suivi des deux motos qui composent l’équipage 26 (Aurélie Lecointre et Julie Vanneken - AZZURO BMW) avec 23.7 points de pénalités et des quads du 29 (Catherine Keramidas et Fabienne Esteve - REDS) avec 24.10 points.



Pour découvrir le classement de l'étape 2, le classement général suite à l'étape 2 ainsi que les classements des différents Challenges, cliquez ici

 


Pour découvrir la classement général et les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

- See more at: http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/rallye/2014/etape/e1/#sthash.5u8ZbvCk.dpuf

Pour découvrir la classement général et les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

- See more at: http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/rallye/2014/etape/e1/#sthash.5u8ZbvCk.dpuf

Pour découvrir la classement général et les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

- See more at: http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/rallye/2014/etape/e1/#sthash.5u8ZbvCk.dpuf

Changement de bivouac

IMGP5698_2.JPG IMG_0217_resize.JPG

 

Dès les premières lueurs de l'aube, l'équipe marocaine chargée de la logistique bivouac est au pied de guerre.

Sous la direction de Bernard et de Nathaniel, les ouvriers marocains se séparent en plusieurs groupes pour réunir le matériel prêt à être rangé dans les camions. Le bivouac se réduit laissant la tente restaurant se rapetisser au fur et à mesure que les équipages et organisateurs terminent leur petit-déjeuner.
Bientôt seuls quelques irréductibles organisateurs, dans leurs camions dédiés à la gestion de l'épreuve et du site officiel du Rallye Aïcha des Gazelles feront front face à l'étendue du desert, laissant les gazelles vaincre les difficultés sportives de la journée.
Dès le PC sportif mobile installé, la bascule pour la gestion de l'épreuve pourra se faire, permettant aux organisateurs abandonnés au bivouac de NEJACK de rejoindre celui de MECH IRDANE.

 

INFOS RALLYE (FIN ETAPE 2) : 10h45

Les 231 (Sophie Cros et Sonia Amato - LES COMMERÇANTS BIÉVROIS) sont arrivées.  Elles vont pourvoir repartir ! Comme quoi, les Gazelles sont vraiment de fortes têtes ! « C’était long hier, et après la 5 ème balise, située dans des dunettes en bordure d’un oued, avec la nuit qui tombait, on a préféré s’arrêter. » Bien leur en a pris. « On a en réalité super bien dormi, même dans notre voiture. Avant-hier notre tente avait été emporté par la tempête de sable, donc on n’avait pas le choix. » Levées à 6h –un horaire de grasse matinée sur le Rallye !- , elles sont vite repris la route. 10h30, elles pointent au bivouac. Bien contentes. Elles reçoivent les explications techniques pour l’étape du jour –infos données aux autres ce matin lors du briefing de 5h- et vont à leur tour filer vers les dunes… Good luck !

 

INFOS RALLYE - ETAPE 3 : 10h15

Les Gazelles « chevronnées », celles qui ont choisi le parcours le plus difficile dans les dunes (parcours X) ne se sont pas trompées ! La majorité d’entre elles avaient déjà passé la 3ème balise à 10h et une douzaine  (118, 120, 147, 129, 142, 143, 112, 27, 26, 23, 22 et 29) sortaient du massif de dunes, après avoir pointé  la 5 ème balise. Même tendance sur le parcours Y : avec la majorité des équipages  entre la 3ème et la 4 ème balise. La 119 (Christelle Dagois et Myriam Taupin - WECKERLE COSMETICS) étant la plus avancée puisqu’elle avait déjà dépassé le check-point numéro 5. Les Gazelles sur le parcours « Z », progressent moins vite, et se situaient encore entre la balise 2 et la 3. Une fois sorties des dunes, les Gazelles auront encore beaucoup de kilomètres à parcourir et  encore 4 balises à trouver… la journée est loin d’être terminée !

 

INFOS RALLYE (FIN ETAPE 2) : 10h

Juste avant 10h, l'équipage 123 (Patricia Ciciliani et Prune Salti - HEXIS) a enfin réussi à rejoindre le bivouac, après avoir fait réparer son carter de pompe à huile par les mécaniciens volants du Rallye, et tout ça...sur le terrain. Bonne nouvelle aussi pour les Gazelles du 231 (Sophie Cros et Sonia Amato - LES COMMERÇANTS BIÉVROIS) qui roule désormais en direction du bivouac qu'elles devraient atteindre avant midi, ce qui leur premettra à elles aussi de reprendre immédiatement le départ pour cette 3 ème étape des dunes ! En revanche, les 204, 229, et le buggy 28, se situent encore  aux abords de la barrière rocheuse de Rhârouchâne. Vont elles pouvoir atteindre le bivouac avant midi pour reprendre le départ...

 

INFOS RALLYE - ETAPE 3 : 9h30

Les Gazelles tracent dans les dunes. A 9h30, les équipages qui ont choisi aujourd’hui de traverser l’Erg Chebbi, ces magnifiques « montagnes » de dunes, plantées dans un désert de caillasse,  en empruntant le parcours le plus difficile (parcours X), s’en sortent plutôt très bien !! La pluparts des équipages du parcours X sont déjà en vue de la 4ème balise - certaines les 147, 211, 169 et 116, l’ont déjà franchie. En route vers la 5 qui signera la sortie des dunes. Les Gazelles sur le parcours Y avancent elles aussi à bon rythme. En revanche, il semble que celles qui ont opté pour le parcours le plus « facile » -mais y en-a-t-il vraiment un de facile dans les dunes ?? – ont un peu mal à négocier la technique du « surf » sur le sable…  Les dunes ça ne se laisse pas apprivoiser comme ça !

 

INFOS RALLYE (FIN ETAPE 2) : 9h00

A 9h ce jour de la 3ème étape, 5 équipages (28, 123, 204, 229, 231)  étaient encore sur la piste de l’étape de la veille pour rejoindre le bivouac. Leur objectif : arriver avant midi pour pouvoir prendre le départ de l’étape du jour… Pour celles qui ont dormi dehors cette nuit, sur le plateau, ce fut « une super expérience », nous ont-elles déclaré.

 

X, Y, Z, quelle équation pour cette étape des dunes ?

X, Y, Z, quelle équation ?


C'est ce que devront résoudre les Gazelles de bon matin, avant d'attaquer l'épreuve dans les dunes. 3 parcours s'offrent à leur choix pour les catégories quads, motos et 4x4. Leur premier CP validé, elles ne pourront plus changer d'avis. 3 parcours, donc, de niveau sportif différent et corollairement de valeurs différentes. En d'autres termes, plus c'est dur, moins ca « coute » en théorie mais plus c'est risqué. Ainsi les Gazelles qui se surestimeront perdront gros, et celles qui se sous-estiment trop ou optent pour la tranquillité perdront aussi.

Petit exemple de calcul : sur le parcours X, le plus engagé dans les dunes, les balises oscillent entre 140 et 60 points de pénalités, les plus « chères » se situant dans le premiers tiers du parcours. Sur le parcours Z, elles oscillent entre 100 et 60 points. Si un équipage ne trouve aucune de ses balises X, il lui en coutera 760 points. Mais s'il les valide toutes : 0 . Audace et dextérité seront donc récompensées. Sur le parcours Y, d'un niveau intermédiaire, celles qui les remporteront toutes auront d'office 90 points de pénalité. Sur le Z, le plus accessible, 180 points. Cette pondération permet d'être équitable avec celles qui se seront mesurées au X. Que faire ? Prendre le risque de perdre beaucoup ? Ou celui d'être frustrée de s'être montrée trop timorée, ce qui est aussi pénalisant ? L'exercice demande donc, en plus d'une bonne conduite sur sable, une juste évaluation de ses capacités.  

 

NIC_21032014_Leg2_040090_resize.JPG NIC_21032014_Leg2_040101_resize.JPG

 

 

Au briefing ce matin : Le sable !

Après les félicitations pour la difficile épreuve d'hier, qui s'est plutôt bien passée pour l'ensemble des Gazelles, le directeur sportif délivre ses ultimes conseils du jour. Merzouga : l'étape la plus attendue mais aussi la plus redoutée. L'Erg Chebbi et ses dunes majestueuses sont au programme. « Ne les appréhendez pas comme des obstacles insurmontables mais souvenez-vous toujours que c'est un élément mouvant et gérez bien votre vitesse. Ne croyez pas que plus vous roulerez vite, moins vous vous enfoncerez, c'est une erreur », prévient-il. Evidemment, il est requis de dégonfler ses pneus et de toujours se mettre face à la pente. Piloter dans les dunes, c'est un peu comme surfer. Les trajectoires sont primordiales. Pour cette épreuve spéciale, les Gazelles auront le droit de se suivre dans les dunes mais dès le CP 5, cette possibilité leur sera à nouveau interdite. Pour les 4x4, RZR, motos et quads ; 3 parcours de difficulté diverses s'offrent à elles. Le X, l'équivalent de la piste noire ondule sur les plus grands sommets. Le Y se révèle de niveau intermédiaire tandis que le Z est le plus accessible, avec des dunes moins profondes. Néanmoins, ces 3 parcours comportent tous du sable ! Les cross-over auront eux, pour leur part, un parcours particulier. Afin d'équilibrer les pénalités, celles qui choisiront le parcours X n'en auront aucune si elles checkent toutes leurs balises, tandis que le Y attribuera d'office 90 points et le Z, 180 points.


Tracée sur 110 km, la durée de cette épreuve est estimée à 9h30...d'émotions fortes !

 

NIC_9814_resize.JPG NIC_9843_resize.JPG

 

 

ETAPE 3 - Samedi 22 mars 2014



NEJACK / MECH IRDANE - kilométrage idéal 80 à 110 km – temps estimé 9h30
Etape en ligne

Les récits à son sujet alimentaient les soirées bien avant l'arrivée au bivouac.
Il toisait et surveillait les Gazelles depuis 3 jours.
Il est temps de l'affronter. Il est temps de gravir l'ERG CHEBBI.

Aujourd'hui c'est le grand jour. Celui de l'étape tant attendue et pourtant si redoutée. Il faudra passer. Aucune échappatoire possible malgré que les équipages puissent choisir leur route entre 3 trajectoires.
Un parcours Z qui serpentera aux pieds des dunes pour les moins aguerries. Attention ce ne sera pas une partie de plaisir pour autant. Si les pentes sont moins raides et les creux moins profonds, du sable il y en aura et que vous soyez tout en haut ou tout en bas, il faudra batailler contre lui.

Une autre trace, le parcours Y. Là, on tutoie les plus hauts sommets de sable. La navigation n'est pas dure certes, mais le relief est plus accidenté et les difficultés croissantes tout du long de la progression.
Enfin le parcours X qui verra les plus audacieuses en découdre. Cette fois c'est des murs de sable qui se dresseront devant les Gazelles. Il faudra les contourner, les amadouer pour qu'ils leur offrent leur passage. Elles s'approcheront des sommets, verront ces drapeaux à quelques centaines de mètres … et pourtant qu'il sera dure de s'en approcher.

Mais enfin quel que soit le parcours choisi, l'arrivée au bivouac sera source de fierté pour chacune, celle d'avoir vaincu ce géant de sable.

Partenaires