Étape 2

Un point sur les classements à la fin de l'étape 2

Classement de l'Etape 2

 

Catégories 4 x 4


Le 161 (Jeanette James et Anne-Marie Borg - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) a terminé en tête de cette 2ème étape du Rallye Aicha des Gazelles avec 16.71 points de pénalités, devant le 118 (Catherine Houlès et Mélanie Suchet - AVENTURE 77) avec 18.83 points, suivies par l’équipage 188 (Syndiely Wade et Florence Pham - CONTINENTAL) avec 18.88 points de pénalités.

L' équipages 135 (Christelle Bordais et Isabelle Auffret - SODISE) a dû abandonner pour raisons mécaniques et se retrouve hors-rallye.

Les équipages 204 (Pultiana Zang-ondo et Emeline Djanivenda - TOTAL SA) et 209 (Patricia Krauth et Caroline Comarmond - GARAGE VINCENT) sont eux hors-classement car elles n'ont pas passé la ligne d'arrivée avant l'heure limite. Elles pourront tout de même prendre le départ de l'étape 3.

retrouve hors-rallye

 

Premières participation 4x4

 

Les Suissesses du 179 (Regine Zbinden et Ela Steiner - SKYSOFT ATM SOLUTIONS), avec leur Jeep Wrangler ont gagné cette deuxième étape avec 24.09 points de pénalités. Sont arrivées en deuxième position l’équipage belge 168 (Charlotte Martens et Marie Michiels - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) avec 26.55 points de pénalités, suivies par les Norvégiennes du 209 de la team Total (Grete Søyland et Hanne  Knudsen - TOTAL SA) avec 31.13 points de pénalités.


Cross over


Ce sont les Allemandes du 320 (Sabrina Trillmann et Astrid Ebermann - DAIMLER AG MERCEDES BENZ VANS) avec 35.12 points de pénalités qui ont terminé en tête au classement des cross-over de cette deuxième étape, suivies de l'équipage 310 (Laure Debrabant et Adeline Rivallin - GROUPE LA POSTE) avec 40.47 points de pénalités et d’un équipage du team Renault, le 318 (Delphine Descotes et Emilie Baubeste - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT) avec 42.56 points de pénalités.


Moto, quad et buggy


Ce sont Elisabeth et Sarah du 27 (Betty Kraft et Sarah Maire - LES CABANES AUX OISEAUX) avec 16.40 points de pénalités qui ont remporté cette deuxième étape très caillouteuse ! Elles sont suivies par deux autres « quadeuses » du 29 (Catherine Keramidas et Fabienne Esteve - REDS)  avec 18.50 points de pénalités. Troisième de ce classement, les motardes du 26 (Aurélie Lecointre et Julie Vanneken - AZZURO BMW) avec 18.80 points de pénalités.

L'équipage 28 (Stephanie Barland et Sandrine Borot - SAS ARNO) est hors-classement car elles n'ont pas passé la ligne d'arrivée avant l'heure limite. Elles pourront tout de même prendre le départ de l'étape 3.



Classement général à l’issue de l’étape 2


Catégories 4 x 4


Le 161 (Jeanette James et Anne-Marie Borg - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) conserve leur première place au classement général dans la catégorie 4x4 avec 17.65 points de pénalités. En revanche suite à cette deuxième étape, l’équipage 188 (Syndiely Wade et Florence Pham - CONTINENTAL) monte à la deuxième place avec 20.51 points de pénalités devant l’équipage 118 (Catherine Houlès et Mélanie Suchet - AVENTURE 77) avec 20.83 points de pénalités.


Première participation 4 x 4


Grâce à leur bonne performance lors de la 2ème étape, l’équipage belge 168 (Charlotte Martens et Marie Michiels - VOLKSWAGEN VEHICULES UTILITAIRES) prend la tête du classement général des premières participations avec 36.02 points de pénalités, devant les Suissesses du 179 (Regine Zbinden et Ela Steiner - SKYSOFT ATM SOLUTIONS) avec 37.76 points de pénalités. En troisième position : l’équipage 209 (Grete Søyland et Hanne  Knudsen - TOTAL SA) avec 50.18 points de pénalités.



Cross over


En tête dans la catégorie Cross over, les Allemandes du 320 (Sabrina Trillmann et Astrid Ebermann - DAIMLER AG MERCEDES BENZ VANS) au volant de leur sprinter Mercedes avec 54.87 points de pénalités, suivies des Françaises de l'équipage 318 (Delphine Descotes et Emilie Baubeste - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT) et leur Duster Dacia avec 59.37 points de pénalités et enfin d’un équipage de la Poste, le 310 (Laure Debrabant et Adeline Rivallin - GROUPE LA POSTE) avec 119.97 points de pénalités.



Moto, quad et buggy


L’équipage 27 (Betty Kraft et Sarah Maire - LES CABANES AUX OISEAUX) sur quad, arrive en tête du classement général avec 18.95 points de pénalités, suivi des deux motos qui composent l’équipage 26 (Aurélie Lecointre et Julie Vanneken - AZZURO BMW) avec 23.7 points de pénalités et des quads du 29 (Catherine Keramidas et Fabienne Esteve - REDS) avec 24.10 points.



Pour découvrir le classement de l'étape 2, le classement général suite à l'étape 2 ainsi que les classements des différents Challenges, cliquez ici

 


Pour découvrir la classement général et les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

- See more at: http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/rallye/2014/etape/e1/#sthash.5u8ZbvCk.dpuf

Pour découvrir la classement général et les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

- See more at: http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/rallye/2014/etape/e1/#sthash.5u8ZbvCk.dpuf

Pour découvrir la classement général et les classements des différents Challenges, cliquez ici

 

- See more at: http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/rallye/2014/etape/e1/#sthash.5u8ZbvCk.dpuf

Etape 2 : la journée fut longue…

Après une nuit agitée où le vent a balayé le bivouac, les Gazelles ont été aujourd’hui récompensées pour leur pugnacité.  Du soleil comme il en faut, un ciel bleu sans nuage de sable (!), une chaleur de saison... bref, des conditions quasi paradisiaques pour cette deuxième étape. Il valait mieux, car la journée fut longue.

 

CHR_21032014_Leg2_030006_resize.JPG NIC_21032014_Leg2_040274_resize.JPG

 

L'étape du jour : une boucle de près de 200 km dans la région d’Errachidia, au Nord d’Erfoud, sur un très vaste plateau caillouteux parsemé d’indésirables « choux-fleurs » ou plutôt «brocolis»… De grosses boules de lichen remplies de sable très dur et qu’il vaut mieux à tout prix éviter, au risque de beaucoup le regretter !

 

MIC_21032014_Leg2_020054_resize.JPG JEA_21032014_Leg2_030038_resize.JPG

 

Après avoir parcouru quelques kilomètres en direction du nord, les Gazelles ont obliqué vers ce vaste plateau. Les deux premières balises ont été relativement faciles à trouver car à proximité de la route. Mais dès la 3ème (qui était commune à tous les parcours), les choses se sont corsées ! « C’est vraiment difficile de s’y retrouver sur ce vaste plateau sans point saillant dans le paysage, où alors à une distance trop éloignée pour être appréciée » analyse Jeanette James (161) en Gazelle expérimentée. « Pour essayer de coller au cap au maximum,nous avançons « brocoli » par « brocoli », raconte Anne-Sophie Dubos (101) avec humour. Ludovic Taché, le directeur sportif serait content : les Gazelles appliquent les leçons de son briefing matinal.

 

NIC_21032014_Leg2_060027_resize.JPG JEM_21032014_Leg2_010252_resize.JPG

 

Pour rejoindre leur 4 ème balise, les concurrentes devaient trouver une fameuse passe, évidemment bien cachée dans la barrière rocheuse, haute de quelques 1100 m d’altitude et qui barrait leur route. Pour trouver ce sésame, certaines ont pris l'option de traverser un oued asséché et bordé de passages sableux. Une source de soucis pour quelques-unes… mais qui a offert à toutes de traverser un paysage magnifique, façon « grand canyon ». Un grand détour au nord-est vers la 4ème balise, puis redescente vers le Sud du plateau pour taper la 5ème balise. Entre les deux : cailloux, cailloux, oueds cassants, cailloux, oueds cassants… « On en a plein les bras ! », nous racontent les deux motardes de l'équipage 26 (Aurélie Lecointre et Julie Vanneken - AZZURO BMW).

 

ERI_21032014_Leg2_020190_resize.JPG NIC_21032014_Leg2_040123_resize.JPG

 

C’est cachée par un bel acacia, au cœur de quelques dunettes, que la 5ème balise se laisse approchée.  C’est le début de l’après-midi, les Gazelles profitent un peu du paysage, mais sans perdre trop de temps car la route est encore longue. Il reste trois balises à pointer avant la nuit. Encore quelques kilomètres de cailloux, vue sur des dromadaires, quelques ânes surgis de nulle part, et la 6ème balise se découvre. Trente équipages l’avait atteinte à 16h15. Pas mal !

 

NIC_21032014_Leg2_050003_resize.JPG MIC_21032014_Leg2_020030_resize.JPG

 

C’est à 17h15 que les premiers équipages franchiront la ligne d'arrivée, suivis à partir de 18h d’une vingtaine d’autres. A 19h45, une centaine d’équipages était bien rentré. Mais pour les autres, l'étape était loin d'être finie ! Une consolation tout de même: ce soir le vent n’emportera pas leur tente…. Et la nuit est belle !

Ne dormiront pas au bivouac ce soir...

Plusieurs équipages ne rejoindront pas le bivouac ce soir : le 28, 123, 133, 184, 200, 204, 229, 231, 312,315 et 317.

Tous ces équipages vont passer la nuit dans le désert sous la surveillance  des voitures de l'organisation qui sont positionnées dans leur secteur afin d'assurer une présence en cas de besoin.

Ces équipages auront jusqu'à midi pour valider l'étape 2 et prendre le départ de l'étape 3.

INFOS RALLYE : 23H30

Les équipages 128, 135 et 322 continuent leur avancée et sont en direction du bivouac.

INFOS RALLYE : 21h30

Il reste encore 31 équipages qui ne sont pas rentrés au bivouac.L'équipage 123 (Patricia Ciciliani et Prune Salti - HEXIS) est en cours de réparation par l'assistance pour un problème de carter de pompe à huile.

 

INFOS RALLYE : 20h00

94 équipages sont déjà rentrés et enregistrés pour le classement et une dizaine d'autres sont sur la ligne d'arrivée attendant de s'enregistrer au classement.
Le 123 (Patricia Ciciliani et Prune Salti - HEXIS) a fait une demande d'assistance mécanique pour une fuite d'huile.

 

INFOS RALLYE : 17h15

Les premières Gazelles rentrent au bivouac. Pour beaucoup d'entres elles, la journée a été peu fructueuse car elle n'ont pas pointé la totalité des balises de leur parcours. Larmes, frustration, fatigue mais envie de faire mieux demain.
Le 201 (Josefa Silva et Julia Pinto - TOTAL SA ) vient de lancer un appel à l'assistance mécanique à 1 km du CP 4.
La moitié des équipages a passé le CP 5 tandis que la 237 (Nadia Hammouchi et Ihssane Benbel - 2M) est manifestement tankée dans les dunes aux alentours de la balise 3.
Les plus avancés du parcours approchent du CP 7, tels le 209, le 177 et le 153.
Le 188 (Syndiely Wade et Florence Pham - CONTINENTAL), vainqueur l'an dernier approche de la 6 et progresse avec précision et prudence.

 

INFOS RALLYE : 15h20

Catégorie Crossover, la 321 (Bianca Muehlhammer et Claudia Uhlmann - DAIMLER AG MERCEDES BENZ VANS)  a passé son CP 5 depuis une vingtaine de minutes, talonnée par la 319 (Isabelle Behar et Raphaelle Gomez - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT). La majorité se situe en approche de la balise 4. 314 et 323 éprouvent des difficultés à avancer. Elles ferment la marche.

L'équipage 170 (Marilou Perron et Myriam Côté - FAMILIPRIX)  est rentré au bivouac. L'une des deux coéquipières se sentant nauséeuse, elles ont donc décidé de rentrer pour se reposer en vue de l'étape de demain.

 

 

INFOS RALLYE : 14h30

Les plus avancées sont en approche des CP 6 comme le  129, le 234, le 162 et le 168. Une trentaine passent le CP 5.
Plus en arrière, une trentaine d'équipages se situent entre le 3 et le 4 dont la moitié semblent éprouver des difficultés à passer le cordon de dunes. Pour autant, aucune ne fait appel à l'assistance
Quelques équipages ont choisi l'option route au nord pour rallier la 4ème balise. Cette option engendre une vingtaine de kilomètres en plus mais permet de gagner du temps pour atteindre les dernières balises avant leur fermeture.
L'une d'elle, la 213 (Violaine Besse et Salima Dekiouk - TOTAL SA) cherche désespérément son CP 4.

Les 176 (Aïcha Zaoui et Cécile Foucaut - CALSER) ont pu reprendre leur route suite à l'assistance des mécaniciens. Elles viennent de checker le CP 3. Elles ont décider de prendre la direction de l'Ouest pour contourner les cordons de dunettes et rattraper là aussi leur temps perdu et garder une chance d'arriver avant la fermeture des balises.

 

 

INFOS RALLYE : 11h00

La majorité des équipages à passé la balise 3 et se dirige vers la 4. Un relief très accidenté d'oueds très creusés et de choux-fleurs, dans la zone du Rhâ Rouchâne. Pour le moment, on signale deux appels à l'assistance mécanique : le 155 tanké dans le sable, le 153 dont l'intervention est en cours.

INFOS RALLYE : 10h00

Déroulé normal de la course pour cette première partie de l’épreuve qui ne présente pas de difficultés majeures. La plupart des équipages se trouvent autour du CP 3.
Le 176 (Aïcha Zaoui et Cécile Foucaut - CALSER), les gazelles du Nord, ont fait appel à l’assistance mécanique pour une fuite d’essence.

 

 

Au briefing ce matin : A la découverte des « choux fleurs »….

Il est 5h10 et le briefing n’a pas encore commencé, signe que la fin de journée d’hier et la nuit ont été "animées" pour tout le monde. Pour cette deuxième étape, les distances s’allongent : 192 km idéal, soit un temps estimé à 10h40. Le rallye rentre dans le dur ! Au départ une petite liaison à faire sur la route pour rejoindre la région d’Errachidia. Particularité de cette région : un très grand plateau sans relief à proximité qui va permettre de se repérer facilement, si la visibilité ne se dégrade pas. Ce qui sera sans doute le cas car le vent souffle encore ce matin entre 25 et 30km. Conseil de Ludovic Taché : « Notez sur votre carte tout ce que vous faites ; par exemple, cap 105° pendant 2Km, puis 125° pendant 800 m, notez-le aussi. C’est le seul moyen de savoir où vous êtes ! ». Au total 8 balises sont à pointer, dont deux très faciles. Ludovic met en garde aussi les Gazelles vis-à-vis des fameux « choux fleurs », ces mousses tellement dures qu’on dirait des rochers. « Faites attention où vous mettez vos roues !! Sinon les choux-fleurs vont vite vous rappeler à l’ordre ! ». Et puis le directeur sportif, prodigue encore quelques derniers conseils de prudence : Roulez doucement, faites attention, ménagez votre voiture. «Vous êtes parties à 3, soyez bien 3 à rentrer ! ». Bonne journée ! Bon vent…

 

chr_20032014_leg1_020024_resize.jpg eri_19032014_leg0_010046_resize.jpg

Une nuit agitée !

Des rafales de vent à 80km/h ont bercé le bivouac toute la nuit. Hier soir, au retour de l'étape, certaines Gazelles ont eu la mauvaise surprise de ne pas retrouver leur tente au même endroit où elle l'avait planté la veille. Dominique Serra en appelle ce matin à la solidarité entre Gazelles. « C’était pas agréable mais au moins vous l’aurez vécu une fois ! » positive la directrice du Rallye. "Les éléments naturels font parti de l’aventure !" comme le rappelle Ludovic Taché, le directeur sportif. Ce matin de nombreuses filles pliaient leur tente et leur matériel pour les ranger précieusement dans leur voiture, au cas où ! « Au moins comme ça on est sûres de les retrouver et puis on peut en avoir besoin…» précisent deux Gazelles lucides qui s’affairent dans l’obscurité, frontale vissée au front.  Les doudounes et autres bonnets de ski (eh oui !) sont même de sortie. Les Gazelles s’équipent… Aujourd’hui, elles sont bien prévenues que le désert c’est pas du gâteau !!! 

 

nic_21032014_leg2_020007_resize.jpg jea_20032014_leg1_050014_resize.jpg

 

ETAPE 2 - Vendredi 21 mars 2014



NEJACK / NEJACK - kilométrage idéal 192 km – temps estimé 10h40

Etape en boucle

Les deux premiers CP ne devraient être qu'une formalité. Route indispensable pour rejoindre une des étapes classiques du rallye, celle des "choux fleurs"… Cette drôle de plante qui ressemble à une gros choux fleur vert et gris qui en plus de ne pas être comestible est aussi dure que de la pierre. Il faudra savoir les éviter sinon le rappel à l'ordre sera immédiat. En plus de cela la zone est ravinée d'oueds plus ou moins profonds, plus ou moins franchissables. La pilote devra batailler, poser sa roue où il faut, mettre le coup de gaz opportun … Mais si seulement il n'y avait que cela.

Car sur cette zone, en plus des difficultés du terrain, la navigation doit être sans faille. Il y a peu de reliefs marqués et souvent ils sont trop loin pour ne pas être masqués par les brumes de chaleur. Ainsi les repères sont quelque fois inexistants et plus souvent incertains.

Après cette longue étape, la nuit au bivouac sera la bienvenue surtout que demain les pelles seront à coup sûr en action … Mais ça c'est demain !

Partenaires