El Jadida

A vos notes s’il vous plait !

Il flotte comme une ambiance de rentrée des classes à l’heure du premier briefing sportif. Composée de femmes venues des quatre coins du monde, parties de plusieurs pays différents, la promotion des gazelles 2013 est enfin au complet dans la grande salle de l’hôtel Xaluca. Trois cent femmes en uniforme…de quoi faire pâlir la gente masculine !!

 

NIJA6141_resize.JPG NIJA6160_resize.JPG

 

Après un tonnerre d’acclamation orchestré par Dominique Serra pour chaque nationalité engagée, le directeur sportif, Ludovic Taché rentre dans le vif du sujet : le concept, le règlement et les classements.
Les cahiers sont sortis, les stylos décapuchonnés… c’est parti pour une séance de dactylographie : « Je garde l’oreille attentive car il y a toujours des subtilités, des détails qui changent d’une année sur l’autre » confie avec expérience Chris de l’équipage 195 (Eva DEVICO et Chris MAYNE - ERS IRRIGATION).

Comme pour les jours de rentrée, on commence par réviser les bases… Le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc n’est pas une question de vitesse mais de NAVIGATION. L’objectif est de se repérer à la force d’une carte et d’une boussole en faisant le moins de kilomètre possible par rapport au kilométrage de référence, c’est-à-dire le tracé à vol d’oiseau séparant le point de départ de la ligne d’arrivée. Pour y arriver, un « road book » est distribué chaque matin avec des coordonnées géographiques et des caps. Pour le reste, c’est aux Gazelles de décider de leur itinéraire : fuser tout droit quitte à traverser des reliefs traumatisants pour la voiture ou faire un détour pour ménager sa monture. Quant aux classements, ils sont organisés par rapport aux kilomètres supplémentaires effectués.

 

NIJA6133_resize.JPG NIJA6131_resize.JPG

 

Pour les accompagner dans leur aventure, Ludovic Taché dispense les ultimes conseils et astuces : vérification de la pression des pneus le matin plutôt que le soir, atelier mécanique commun au bivouac le soir et mode d’organisation sur la ligne de départ de l’étape. La parole revient enfin au responsable informatique de la course, Serge Barbieux, pour bien informer nos Gazelles sur l’utilisation du matériel Iritrack et Sarsat. Il n’y a plus qu’à se lancer… première séance d’essai demain avec le prologue !

 

Jamais deux sans trois !

Vendredi il y eu Dreux, Dimanche El Jadida et aujourd’hui Erfoud. Sont nommées aux dernières vérifications techniques : les concurrentes roulants pour la catégorie quads et SSV. Il est 15h, Marina Vrillacq, responsable des équipages, sonne le rassemblement sous la tente berbère de l’hôtel Xaluca. Comme à l’accoutumée Dominique Serra, créatrice et directrice du Rallye Aicha des Gazelles du Maroc, est là pour les féliciter d’être arrivées jusqu’à elle aujourd’hui. Moments d’émotions avec notamment la remise des gilets même si leur couleur orange n’est plus un suspense depuis le Trocadéro.
0319_Erfoud_NIC_020037_resize.JPG 0319_erfoud_jem_020019_resize.jpg

La remise du matériel de la catégorie quad et SSV une fois effectuée (cartes au 100 000ème et 250 000ème pour toutes les étapes, document de briefing sportif, consigne de sécurité…) la course aux ateliers peut continuer. Pour les vérifications techniques : plombage des compteurs, vérification de la boite à vitesse, des casques, des niveaux… tout est similaire à l’exception d’un équipage qui fait l’objet d’une attention toute particulière, le n°25 (Karine VIEIRA et Martine BILLARD – HANDIBAT DEVELOPPEMENT) : « J’ai les commandes au volant !! Ça fait 17 ans que je suis en fauteuil roulant, il a donc fallu adapter le véhicule pour que je puisse le conduire tout comme ma coéquipière» commente Karine.

0319_Erfoud_NIC_020066_resize.JPG 0319_Erfoud_NIC_020061_resize.JPG
Heureusement le préparateur du véhicule, Christophe Agar, est près d’elles pour les vérifications et explique le challenge technique: « La difficulté principale était de trouver un véhicule assez grand pour non seulement permettre à Karine de se glisser facilement dans l’habitacle mais aussi d’accueillir le fauteuil, sans compter que Martine doit aussi le conduire. J’ai eu deux mois de préparation sur le véhicule pour adapter le système d’accélération et de freinage aux normes en vigueur.»
Les visites médicales terminées aux sons des gnawas, les équipages sont estampillés conformes. Le Rallye peut enfin commencer !!!

0319_Erfoud_NIC_020069_resize.JPG 0319_Erfoud_NIC_020058_resize.JPG

 

Gilet de corps !

« On ne nait pas femme, on le devient » écrivait Simone de Beauvoir. On ne nait pas davantage gazelle, on le devient également. Et ce moment se produit à l’instant précis où l’on endosse le fameux gilet, celui qui vous accompagnera par vents et par dunes et ne vous quittera plus jusqu’à l’arrivée à Essaouira.

Plus qu’un simple gilet à la vocation évidemment pratique, c’est une identité nouvelle qu’il procure, signant une appartenance à la grande famille des Gazelles, un corps qui partage les mêmes valeurs d’entraide, de générosité et de courage.

L’endosser, c’est aussi se dire « Ca y est ! C’est parti ! ». Moment d’émotion pour de nombreuses gazelles ce matin : dès leur accueil, elles se voient remettre leur gilet soigneusement plié et emballé, portant leur numéro d'équipage. « Super beau », « Flashy » « trop bien coupé ! » : c'est ce qui revient le plus souvent lorsqu 'elles découvrent la création de Chacok. !

Sur la route d’El Beg’a

Une envie de désert…? Affirmatif pour toutes les gazelles. Quant à la route pour les y mener, la réponse est une question de choix !

Tandis que les gazelles parties du Trocadéro rejoignent Erfoud par la route de Tanger « la blanche », les 23 équipages étrangers, arrivés directement sur les côtes atlantiques d’El Jadida, ont le choix entre...

 

 


Lire Plus ...

Le Maroc, « le pays qui voyage en vous »

Dépaysement, authenticité, soleil, hospitalité, nature…  c’est pour toutes ces raisons que le Maroc est le pays d’accueil du Rallye Aicha des Gazelles depuis plus de 20 ans déjà.

Evènement majeur pour le pays qui l’affiche comme « sa fierté », le Maroc le lui rend bien.Les gazelles sont à ce jour les seules et uniques participantes de rallye autorisées à porter les armoiries du Royaume sur leur gilet. Un privilège à respecter et honorer en transportant les valeurs marocaines au-delà des frontières. Une possibilité facilitée par l’Office National de Tourisme du Maroc, partenaire stratégique du rallye qui participe à l’accueil des médias, au développement du tourisme à thème et soutient le rallye dans tous les pays qui comptent des gazelles.

 

Gazelles WebTV - El Jadida

Départ en trombe sur la plage d’El Jadida

IMG_9063.JPG IMG_9058.JPG

Sur la plage d’El Jadida 4x4 et quads sont répartis entre les windflags aux couleurs du rallye matérialisant la ligne de départ.
Les journalistes sont présents pour immortaliser l’instant «T» qui sera relayé internationalement par les médias partenaires: la chaine de télévision 2M, l’Equipe Maroc magazine, Radio Mars, Africa Top Sport mais aussi laposte.net, Chérie FM et TV5 monde.


Pour l’heure la pression monte, l’océan aussi: «C’est vraiment superbe comme lieu de départ. Avec la marée, l’océan atlantique vient taper sur les roues de notre voiture… c’est impressionnant» lance Mélanie de l’équipage 172 (Mélanie BISSON et Chantal MAISONNEUVE - ESSILOR CANADA). Les filles sont plus qu’impatientes de partir, Naïma de l’équipage 119 (Carolyne GARRIGUE et Naima KABBAGE - PARADIS PLAGE ) en témoigne: «On a hâte d’être au bivouac… il faut partir, il FAUT partir!». Sitôt dit, sitôt fait… les véhicules disparaissent dans une nuée de sable et sous un concert de klaxon. Rendez-vous demain à Erfoud!

Une conférence de presse bien représentée

0318_El_Jadida_JEM_030021.JPG 0318_El_Jadida_JEM_030024.JPG

Crépitements de flashs et lumières éblouissantes des caméras sont au rendez-vous de la conférence de presse de ce midi… à moins que ce ne soit pour la sublime et rayonnante marraine du Rallye Aicha des Gazelles du Maroc : j’ai nommé Adriana Karembeu. 

 

Rassemblés dans la salle de conférence de l’hôtel partenaire Mazagan Golf & Beach Resort, gazelles mais aussi et surtout journalistes locaux et nationaux marocains se sont déplacés en nombre pour l’occasion. Et puisque des images valent mieux qu’un long discours, c’est avec le teaser 2013 du rallye que les journalistes découvrent ce qui attend nos gazelles pour les quinze jours à venir. Des sourires, des paysages, des émotions et des peines aussi, mais c’est parce que « les vraies valeurs se partagent » que les partenaires marocains sont venus jusqu’à Mazagan pour parler de leur soutien au rallye des Gazelles.

 

 

La Marocaine des Jeux et des Sports, qui récompense les gagnantes de la première étape pour la deuxième année consécutive,  est présente à la table d’honneur tout comme l’horloger  Saint Honoré et le représentant de l’hôtel Mazagan entouré de Dominique Serra et d’Adriana Karembeu

Quant à Aïn Ifrane, partenaire marocain de longue date, la marque d’eau minérale  fournit des bouteilles pour l’ensemble des concurrentes et de l’organisation pendant la durée du rallye.
A travers cette action c’est bien plus qui se joue :  
« Le rallye c’est comme un reflet de nos valeurs. Nous travaillons des produits de la terre et les valeurs de développement durable nous importent beaucoup » confie Nezha Afiri représentante de la marque.

 

 

 

C'est reparti pour un tour

0318_El_Jadida_JEM_010061.JPG 0318_El_Jadida_JEM_010060.JPG

Réveil difficile ? « C’est comme se réveiller en pleine nuit !! Mais on va s’habituer au décalage horaire » explique  la quadeuse québécoise Marie-Michelle devant le bureau des vérifications médicales.

 

 

 

Il est 8 heures à El Jadida et l’activité est déjà de mise. Revêtues de leurs gilets orange, les gazelles déambulent entre les différents ateliers de vérification installés au Mazagan Beach&Golf Resort.

Pas le temps de profiter des nombreuses installations de l’hôtel qui les accueille jusqu’au départ, il faut s’activer : formalités médicales, déclaration du matériel « interdit » sur le rallye (à savoir tout objet pouvant contenir un élément GPS), vérification de conformité mécanique, stickage pour quelques derniers véhicules et procédure de sécurité :

« Il nous manque les casques !! On les fait livrer directement à Erfoud mais on va devoir compléter notre vérification sur le bivouac. Et même après 10 participations il n’y a pas moyen d’y échapper ! ».

Effectivement sur le Rallye on ne badine pas avec les questions de sécurité.

 

 

Et pendant ce temps-là sur le bateau...

dsc_0495_resize.jpg dsc_0473_resize.jpg
La croisière ne s'amuse pas. Elle travaille !
Même si le ferry qui effectue la liaison Barcelone/Tanger offre de nombreuses occasions de faire passer le temps à bord, les gazelles ont été raisonnables ! A 9 heures et demi, le temps d'avoir embarqué, pris possession de leurs confortables cabines et dîné,  la plupart d'entre elles sont allées dormir pour récupérer le plus possible avant le Maroc. Pour Anne-Sophie « le sommeil est capital. Il était bon ce dodo, avec le léger roulis, c'était super, j'ai dormi comme un bébé ! »...

 


Lire Plus ...

1er briefing en terre marocaine

Il y a des rendez-vous où il ne fait pas bon d’arriver en retard… c’est le cas du briefing de présentation !!  Au micro, Dominique Serra, créatrice et directrice du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc, félicite les 46 équipières dans les mêmes termes qu’au Trocadéro : « Je suis très fière de votre détermination car le rallye c’était mon rêve et chacune d’entre vous le réalise avec moi ». Seule petite différence avec le briefing effectué à Paris: la traduction assurée en directe live par Heather pour toutes les « ladies » venues des pays anglophones.

Aux congratulations succèdent les explications !! Demain, la journée est chargée : vérifications techniques, ateliers mécaniques, formalités médicales … la procédure en œuvre au Trocadéro va également se jouer à El Jadida telle une partition de musique savamment orchestrée.

 

0317_El_Jadida_JEM_020057.JPG 0317_El_Jadida_JEM_020068.JPG

 

Pour l’heure, c’est dans l’excitation la plus totale que la remise des très attendus gilets orange CHACOK s’opère : « J’adore la couleur !!» confie Safae, l’une des deux équipières marocaines engagées sous les couleurs de Renault et portant le dossard 315 (Safae CHALLAL et Saida BENHAMIDA - DACIA DUSTER WOMEN@RENAULT).  Ultime détail vestimentaire, le nom des participantes et le logo du sponsor qui figurent au dos des gilets pour un effet 100% personnalisé. La tenue revêtue, la vague orange est enfin autorisée à déferler vers... le restaurant !!

Et pendant ce temps là… à El Jadida !

null null

 

Il est 17 heures au fuseau horaire GMT, la température extérieure avoisine les 20°C et une brise de mer fait riser l’eau transparente de la grande, très grande piscine du Mazagan Beach & Golf Resort.
Avec 250 hectares de terrains, 490 chambres plus confortables les unes que les autres, des jardins verdoyants, un golf 18 trous et une vue imprenable sur l’océan atlantique, difficile de mieux accueillir les 23 équipages manquant à l’appel au Trocadéro.
Nos gazelles fraichement arrivées viennent des Etats-Unis, du Canada, du Maroc et même de France pour celles qui ont des sponsors marocains mais pas le temps de se reposer…
Sur le parking de l’hôtel, le staff s’active et les gazelles galopent : il faut sticker les véhicules aux couleurs du Rallye Aicha des Gazelles du Maroc !! Et en terme de stickage, la règle est la même qu’au Trocadéro : les portes mais aussi  le capot, le parebrise, les ailes avant, la vitre arrière et même le toit sont estampillés. Pourquoi le toit ?? Pour que les véhicules puissent être identifiés depuis les airs par les 3 hélicoptères média qui couvrent la course en temps réel.

 

La "Gazelles Web TV" est lancée !

 

Grande nouveauté 2013 du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc : la toute première de la Gazelles Web TV est en ligne !
Prochain rendez-vous : mercredi pour le prologue !
Par ici pour retrouver la Gazelles Web TV

 

Partenaires