Étape 5

Classements définitifs Etape 5 et Général

Vous pouvez consulter :

 

- le classement définitif de l'étape 5 en cliquant ici !


- le classement général définitif suite à l'étape 5 en cliquant ici !

 

 

Cap au sud !

Pour l'antépénultième journée du rallye, les Gazelles ont eu droit à une épreuve longue mais sans difficultés majeures. Heureuses ! Ce soir, au bivouac, qu'elles devront d'ailleurs quitter demain pour la deuxième étape marathon, les Gazelles arborent des mines bronzées, un peu creusées par 7 jours de course mais plutôt réjouies. L'étape fut longue, elle comptait 200 kilomètres. Néanmoins, dans l'ensemble,  un parcours « no stress », pour une étape de transition avant les deux journées marathon et les dunes de Chegagga. Aussi, les Gazelles, plus assurées dans cette dernière ligne droite de l'édition 2013 sont  parties confiantes : les premières et secondes balises furent atteintes dans les délais d'un déroulement normal de la course.

 

0326_Leg5_Eric_067_resize.JPG 0326_Leg5_Eric_048_resize.JPG

 


Lire Plus ...

Ne dormiront pas au bivouac ce soir…

6 équipages sont encore dans les cailloux du parcours. L’équipage 194 (Noella BESLIN et Viviane VINCENT - OMNOVA SOLUTIONS) ne rentrera pas au bivouac c’est sûr !! Le 123, 182, 310, 29 et 141 roulent encore mais sont loin du bivouac. Au moins 3 heures de route les y en séparent mais ils pourraient décider de rentrer !! Dans ce cas-là, retour prévu aux environ de minuit.

 

 

Info Rallye : 20h - Ca roule...ca roule encore

102 équipages ont pour le moment franchit la ligne d'arrivée... Ca roule toujours pour les autres.

Info Rallye : 17h30 : Les premières arrivées

40 équipages sont arrivés au bivouac. Le reste de du groupe avance régulièrement. A noter que l'équipage 25 (Karine VIEIRA et Martine BILLARD - HANDIBAT DEVELOPPEMENT) a été dépanné mais rentre par la route pour rejoindre le bivouac.

Info Rallye : 12h00

Les équipages 25 (Karine VIEIRA et Martine BILLARD - HANDIBAT DEVELOPPEMENT), 100 (Emilie GIRAULT et Caroline TRIGUEL - MISSBREIZH) et 311 (Monserrat BALLUS SUCCARATS et Flavie PREVOT - LA POSTE) ont fait des demandes d'assistance. Pour l'équipage 25, c'est un problème de carter moteur. Pour le 100, c'est un problème de roue et pour le 311, c'est un tankage.

 

Info Rallye : 9h - Fin de l'étape 4

Les équipages 103 (Bianca LALIBERTE et Valerie PERRON - PELLETIER CONSTRUCTION) et 226 (Charlotte BAUT et Antonia DE ROISSARD - JEEP) ont rejoint le bivouac. Ces 2 teams en ont donc terminé avec cette étape marathon. Pas beaucoup de repit pour les Gazelles car elles doivent repartir rapidement pour attaquer la 5ème étape.

Changement de bivouac en cours !

Dès le réveil, l'équipe marocaine chargée de la logistique bivouac est au pied de guerre.

Sous la direction de Bernard et de Nathaniel, les ouvriers marocains ont commencé à ranger le matériel dans les camions.
Seuls quelques organisateurs, dans leurs camions dédiés à la gestion de l'épreuve et du site officiel du Rallye Aïcha des Gazelles feront front face à l'étendue du desert, laissant les gazelles vaincre les difficultés sportives de la journée.
Dès le PC sportif mobile installé, la bascule pour la gestion de l'épreuve pourra se faire, permettant aux organisateurs abandonnés au bivouac de Ihandar de rejoindre celui de Mhamid.

IMGP5717_resize.JPG IMGP5716_resize.JPG


Départ de l’étape 5

Au briefing ce matin, quelques rappels de sécurité suivis d’un retour sur l’étape marathon d’hier. Pour le sportif, l’étape d’aujourd’hui fait 200 km sur lesquels sont répartis 7 CP. La difficulté principale : des caps distance avec des intervalles longs favorisant les erreurs de navigation. Pour exemple, une erreur de cap de 1° engendre une déviation de 200m tous les 10 km soit pour 50km une erreur de 1km autour de la balise…jardinage garanti !!

 

0326_Leg5_ERI_010021_resize.JPG 0326_Leg5_ERI_010056_resize.JPG

 

Pour la technicité de l’épreuve quelques franchissements sont à prévoir autour de hauts reliefs. Il va falloir faire des choix de navigation… stratégiciennes à vos réflexions !! « On est super motivée aujourd’hui. Hier on est rentré tôt car on a crevé du coup on a fait plein de truc qu’on avait jamais eu le temps de faire : placer tous les points de tous les parcours, relever les numéros des teams sur le même parcours que nous, aspirer la voiture… On va en profiter un max car dans deux jours c’est déjà terminé » lance Anne-Sophie de l’équipage 218 (Anne-sophie LE HOANG et Blandine D'ASTORG - ISUZU / L'EXPRESS / ASSOCIATION G2PI).

En attendant, le départ a sonné pour nos Gazelles et c'est aujourd'hui, Thomas KONZELMAN du groupe DAIMLER MERCEDES qui se charge de libérer l'ensemble des équipages en direction des pistes.

 

0321_leg1_jem_0466_resize.jpg 0326_Leg5_ERI_010072_resize.JPG

 

 

 

Aujourd'hui : 5ème Etape !

IHANDAR / OULAD DRISS - kilométrage idéal 200 km – temps estimé 10h45

Avant dernière ligne droite. Pas de difficulté majeure pour la navigation ou la conduite, histoire de reposer les compétitrices et leur monture. Mais un détail à ne pas négliger, la distance et le temps qui seront sûrement la problématique du jour. En effet si les espaces sont ouverts, le moindre problème mécanique ou d'ensablement pourrait coûter cher.

Mais si tout se passe bien, alors c'est du pur bonheur. Un tapis feutré sous les roues, des reliefs marqués et reconnaissables sur la carte et l'Oued Hassi Bou Haïara qui ne devrait être qu'une formalité car la conduite est sans nul doute maintenant plus précise et aiguisée.
La seule stratégie du jour : tirer le plus droit possible et gagner les petits kilomètres si précieux.

Les paysages seront lunaires et désertiques particulièrement sur la fin de journée. Au sable rose succèdera un univers de cailloux, puis un cratère improbable et enfin une palmeraie sans fin. Le but final, le bivouac pour se préparer à l'étape finale.

 

100% concentrées

220_2.JPG 220.JPG

« Il faut beaucoup de concentration tout au long de la journée pour savoir où on est et continuer à se repérer. C’est une grande tension… c’est physique !! » Livre Pilar du team 220 (Pilar CABELLOS et Pascale CHARRIER - ISUZU / FR3 BRETAGNE / ). De la concentration, il va en falloir encore quelques jours pour arriver jusqu’à Essaouira.

 

Question de stratégie

 

«Globalement, on n'est pas toujours récompensé à la hauteur de nos efforts. C'est ce qui parfois peut nous plomber le moral ! Il y a vraiment une stratégie de course à développer entre les kilomètres et les caps tout droit. Parfois il vaut mieux contourner un obstacle que s'acharner à le franchir, perdre beaucoup de temps et rater des balises ou devoir appeler l'assistance mécanique. Ce sont des choix pas forcément faciles à évaluer ». Team 133 (Caroline MIGNON et Celine VANDENABEELE - GROUPE ETAM)

 

Partenaires