Étape 4

En vidéo: Etape 04



Journal de l’étape : l’appel du désert

 

Nuit courte sous la pluie et le vent. Au petit matin, la fatigue accumulée se fait sentir sous la tente restaurant. Qu’importe, il faut foncer, se dépasser, pour aller plus loin dans l’aventure. Nabila du numéro 164 (Volkswagen Véhicules Utilitaires) en témoigne : "Dans la vie j’ai toujours su où j’allais. Dans le Rallye, quand tu ne sais pas où tu es, c’est là qu’il faut avoir confiance en soit, se dépasser. C’est une victoire sur moi, et je veux aller plus loin !". Et cela tombe bien, car la 4ème étape va emmener nos Gazelles loin, très loin dans le désert Marocain...

Lire Plus ...

Ne dormiront pas au bivouac ce soir...

...les équipages 111, 144 et 225. Elles ont établi leur campement pour la nuit à 40km à l’est du bivouac d’El Fecht. Demain, elles devront compter 2h30 pour rallier le bivouac avant de prendre le départ de l’étape 5. Le 161 est sur la route du bivouac (au pas car la conduite de nuit est très délicate) et devrait arriver entre 00:30 et 01:00 au bivouac. Le PC Sportif suit leur progression et positionne des véhicules d’organisation prêts à intervenir en cas de besoin, pas d’inquiétude donc pour les équipages encore sur le terrain, et bonne nuit à elles !
 
 
 

En vidéo : Un point sur le classement



INFO RALLYE 18:00

16h30 : le 114 a cherché le CP 2 mais a tracé tout droit, comme le 169 et le 155. Résultat, jardinage et pelletage sont les deux mamelles de leur [...]
 
 
 
 
 

 


Lire Plus ...

Les Gazelles sur M6, vidéo 14



INFO RALLYE 14:30 : La réaction à chaud du 187 sur la ligne d'arrivée

L'équipage 187 (Carole MONTILLET et Julie VERDAGUER - Axecibles) réalise un sans faute aujourd'hui et revient au bivouac avec toutes ses balises. Et encore, les deux gazelles ont cherché la dernière pendant 3/4 d'heure et "ne se sont pas speedées. On avait juste la tête bien à l'endroit, les reliefs étaient bien lisibles sur des grandes plaines bien roulantes".
 
Seule ombre au tableau : Nounou est porté disparu depuis le dernier bivouac. L'ourson de Carole Montillet, "jamais lavé depuis 40 ans" et passager de toutes les courses de Carole a rejoint la faune du désert.
 

INFO RALLYE 14:00 : le 187 en termine

Le 187 (Carole MONTILLET et Julie VERDAGUER - Axecibles) a tenu un rythme d'enfer pendant toute l'épreuve. Parties à 6h du matin, les deux coéquipières ont tout bouclé et se trouvent en approche à 4 km du bivouac.
 
 
 
 
 
 
 
 

 

INFO RALLYE 11:30 : Cela roule plutôt bien !

L'étape avance vite. Sauf pour l'équipage 129 (Sylvie BOUET et Mélanie COURSON - SNAPA) qui a mis un petit moment à se désensabler... difficile la conduite dans le sable !
 
 
 
 
 
 
 
 

INFO RALLYE 10:40 : la decision est tombée pour le 21

L'équipage 21 (Christine BLONDEAU et Lynda MOULIN - Sud Rando Raid) vient d'être prévenu par le CP 2 D!
Pour éviter de rajouter 6 km à leur parcours, il tente l'étape avec une roue de secours de moins. Intrépide !

 

INFO RALLYE 10:35 : les derniers équipages de l'etape 3 arrivent sur le bivouac

Parmi les équipages qui n'étaient pas encore rentrés, seuls le 124 (Claire BOURLAND et Patricia CAMPECH - SPIE) et le 220 (Jénnyfer PAGE et Marthe ROYER - Egelec) manquent encore à l'appel. Mais pas d'inquiétude, ils sont à proximité du bivouac.
 
1h20 : voila le temps qu'ils auront devant eux pour prendre une douche, grignoter un morceau, passer faire le plein d'essence, faire pointer leur feuille d'arrivée et entendre les spécificités de l'étape du jour que Jean-Pierre Berthet, le directeur de la course leur délivrera. Il va falloir faire vite.
 
Quand aux équipages les plus avancés de l'étape 4, ils arrivent déjà sur les balises 4.
 
 
 
 
 
 
 

 

INFO RALLYE 9:45 : Une ROUE égarée

L'équipage 21 (Christine BLONDEAU et Lynda MOULIN - Sud Rando Raid) a perdu sa roue de secours au CP 2E qu'il vient de rallier par erreur puisqu'il devrait normalement se trouver sur le parcours 2D.
Le responsable du CP 2D, prévenu aussitôt par radio, les informera à leur passage.
 
A partir de là, les Gazelles ont le choix entre 2 possibilités : soit elles continuent sans roue de secours et prennent le risque d'une crevaison et d'un hors classement (en effet, c'est la conséquence de devoir faire appel à une pièce venant d'une aide extérieure) ; soit elles reviennent sur leurs pas.
 
Que choisiront-elles ?
 

INFO RALLYE 7:30 : Elles ont passé la nuit hors bivouac

7 véhicules ne sont pas rentrés de l'etape 3. Le 124, le 128, le 184, le 199, le 220, le 183 et le 165.

Ce dernier, qui devant traverser l’oued Rhéris, s’est retrouvé face à de l’eau, a été contraint de trouver un autre passage, de revenir sur ses pas jusqu’à Taouz et de dormir dans les environs.

 

INFO RALLYE 7:00 : Epreuve de navigation

En tête de rallye, le 187, le 202, le 119 se démarquent rapidement  de leurs concurrentes. 170 et 203 les suivent de peu.
 
4 équipages sont d’ores et déjà mal engagés : une erreur de cap ? Elles ne sont pas du tout sur l’axe du CP 1 !
 
Le 219 a été plus précis dans sa navigation mais pas assez : les concurrentes l’ont manqué de 1 km, vont le chercher plus loin et du coup musardent un peu.

 

6 heures : le départ

Dans l’aube à peine naissante, lavée par le vent et les orages de la veille, les équipages commencent à franchir la ligne de départ, les uns après les autres.
Le 203 (Elisabete JACINTO et Sofia CARVALHOSA - Volkswagen Véhicules Utilitaires) poursuit sa stratégie de course hautement synthétique "droit au cap !". Ni détours, ni fioritures. Le 170 (Jeanette JAMES et Florence PHAM - Volkswagen Véhicules Utilitaires) affiche la même ...

Lire Plus ...

Briefing de 5h : Une étape plutôt roulante

Après quelques rappels de sécurité sur le port du casque et une vitesse raisonnable dans les zones habitées, Jean-Pierre Berthet, le directeur de course, développe le profil de l’épreuve du jour.

Roulante, avec de larges plateaux pierreux, elle forme une boucle de El Fecht à El Fecht, avec un temps estimé de conduite de 10h. Les Gazelles sont prévenues d’un élément nouveau : l’exploitation d’une mine à 8km en direction du premier CP crée des nappes d’humidité qui n’existaient pas lors des reconnaissances du parcours 2012. Attention, danger d’enlisement !
Autre mise en garde : les orages de la nuit ont rempli un oued entre les CP 5 et 6. S’il se révèle encore infranchissable dans l’après-midi, l’itinéraire sera modifié légèrement et notifié aux gazelles évidemment, à la balise 5. Cette étape, qui demandera surtout une bonne navigation recèle quelques joies de franchissement dans les parages du CP 2. Mais elle est très roulante à partir du 3. Bon vent à nos gazelles.

Les Gazelles sur M6, vidéo 13



ETAPE 4 - lundi 26 mars

EL FECHT / EL FECHT - km idéal 185 km – temps estimé 10h00 - Étape en boucle

Inscrite d’abord dans des reliefs, la quatrième étape jongle avec les passages à découvrir et les grands espaces à amadouer.
Cette étape ne présente pas de difficulté majeure pour la navigation, histoire de reposer les compétitrices et leur monture après la longue étape 3.
L’expérience des jours précédents devrait commencer à payer sur cette étape. Les regards seront certainement plus précis sur les cartes, la certitude sur le relief visé plus affirmée, la conduite plus efficace et sereine. Bref une étape qui devrait se dérouler sans trop de soucis sur des terrains roulants et des immensités splendides ... mais le clou du spectacle sera entre les CP2 et CP3 où les montagnes anthracites saupoudrées de sable rose devraient émerveiller bien des regards de gazelles. Les appareils photographiques devraient shooter à tout va !

Partenaires