Étape 3 MARATHON

Le Rallye vu... par Adriana Karembeu

Adriana, une vraie Gazelle, avec 3 participations à son actif, marraine de Cœur de Gazelles, engagée avec Atol auprès de la Caravane Médicale, délivre son message aux Gazelles : "Je sais que vous avez connu des moments difficiles, peut-être des pleurs, et aujourd’hui je vous vois avec le sourire et si heureuses ! Je suis fière de vous toutes !"
 

 

Le Rallye... vu par Jamy de « C’est pas sorcier »

Même s’il n’est pas venu avec son camion blanc, Jamy est présent sur l’arrivée pour soutenir les Gazelles et surtout sa Gazelle, Manuella, engagée avec Anne-Sophie sous le numéro 139 (Fondation d Entreprise SODEBO).
 
Alors Jamy, le Rallye, c’est pas sorcier ?
 
"On a tout suivi ! Les CP, les trajectoires, on a essayé de s’imaginer ce qu’elles ont vécu, et quand on voyait les photos, on se demandait vraiment comment elles faisaient pour se sortir de là ! De mon côté, le Rallye m’a donné plein d’idées, car il faut expliquer pourquoi le Rallye est un vrai Rallye, pourquoi il est dur et ce qu’est la navigation à l’ancienne ! En tout cas, il y a de l’émotion dans l’air, les Gazelles nous épatent !"
 

Paroles de Gazelles : retrouvailles !

L'équipage 101 (Corinne PERON et Célia Le BORGNE - Nicollin) nous livre ses premières impressions sur la plage d'Essaouira : « C’est vraiment émouvant de retrouver notre famille. Nous sommes fatiguées mais bizarrement en super forme aussi. On rapporte plein d’images marquantes, comme les dromadaires qui courent devant notre voiture ou nos galères au cours de la 2ème journée marathon… il y en a des choses à partager avec nos proches ! »
 

 

Paroles de Gazelles : « Aller au bout ! »

Sur la plage d’Essaouira, le team 148 (Marielle ASOU-POTHET et Valérie THIEBAUT - Isuzu - Midi Libre - Tamounte) raconte son Rallye : "Cela nous a paru plus dur et plus rapide car nous n'avons fait que du cap. Et si je devais conserver une image marquante, ce serait celle du radiateur, foutu, à 7 km du bivouac d’El Fecht. Mais on se souviendra aussi de grands moments de bonheur, comme par exemple lorsque l’on rentre au bivouac et que l’on sait que nous sommes allées jusqu’au bout dans la journée !"

La Poste : le Quadeo à l’honneur.

Tout le monde connait sa petite silhouette. Le Quadéo, véhicule électrique mis à disposition des organisateurs  par la Poste  n’a pas subi la préparation spéciale des véhicules engagés dans la course.
 
Il effectue vaillamment de nombreuses navettes sur le bivouac. Rechargé en quelques heures seulement, silencieux, maniable,  il s’inscrit dans la logique écologique du rallye Aïcha des Gazelles.
 
C'est devenu un élément indispensable puisqu'il permet de relier rapidement les différents pôles qui constituent le bivouac.

 

Paroles de Gazelles : "On l'a fait !"

Pour sa première participation, l'équipage 182 (Céline DOUCHEZ et Nadège OBOEUF - Clamens Sa) vient de terminer son Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc !
 
Réaction à chaud sur la ligne d'arrivée : " Très très dur. On ne pensait pas que cela serait aussi dur ! Mais on est très heureuse ! Le Rallye, c'est un peu comme les dunes : un jour on est tout en haut, tout va bien, on trouve toutes les balises... et le lendemain on se retrouve tout en bas... rien ne marche ! C'est un peu un ascenceur émotionnel !"
 

Les mécanos de la nuit

Ils sont au cœur du rallye mais sur le bivouac à une centaine de mètres de "l’enclos" des Gazelles, ils ont leur zone à eux.
Un endroit qui vit à un rythme différent du village de toile. Quand les Gazelles dorment, ils travaillent à la lumière de puissants projecteurs.

Leur royaume ? Un atelier à ciel ouvert sécurisé...

Lire Plus ...

Paroles de Gazelles : let’s do it !

Quand on leur demande comment elles se sont décidées à participer au Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc, les Gazelles Américaines du team 107 (Amy LERNER et Tricia REINA - American Expedition Vehicles), racontent, les yeux qui pétillent : "Tout est allé très vite. J’ai lu un article dans le journal, je suis allé sur le site internet et j’ai trouvé ça crazy  ! J’ai appelé ma sœur et elle m’a répondu  Let’s do it !"
 
Résultat : elles en sont aujourd’hui à leur second Rallye !

 

Une Gazelle sans son gilet SOLEIL SUCRE ? Impensable !

Chaque année, cet accessoire indispensable et obligatoire habille les concurrentes d'une couleur différente. Pour cette édition 2012, Elisa Cohen, créatrice de la marque de lingerie Soleil Sucré a voulu avec ses équipes, apporter toute la feminité à ce gilet. Pratique, il n'omet pas d'être joli et actuel, donnant ainsi une chance à un  élément de rallye de devenir accessoire de mode.
 
Cette année, un rose fuschia soutaché de kaki a d'abord fait des sceptiques. Trop "girly" ! Mais après quelques jours, l'avis est unanime : trop "sexy" ! D'après la canadienne Catherine "Ca fait ressortir le bronzage, c'est magnifique". Côté organisateurs, le ton est à la sobriété : une couleur sable avec la même coupe ajustée aux épaulettes kaki. Louise, sheriff, aime justement cette allure sans frou-frou.
 
Mais la question cruciale reste la suivante : qu'advient-il de ce gilet après le rallye ? Toutes les Gazelles le conservent précieusement. Et certaines ne le lavent pas. "Trop de vécu dessus" ! toujours selon Louise. Les hommes professent une attitude moins fétichiste : normal ! Certains l'offrent ici -ils sont très prisés- ou à leurs proches.
 
Mais tout de même ,gageons qu'ils soient nombreux à le conserver dans leur penderie aux côtés de ceux des années précédentes.

 

Docteur Bivouac

L’équipe médicale n’est jamais aussi satisfaite que lorsqu’elle se croise les bras, sur le rallye. Dirigée par Julien LORBER, elle a pris ses quartiers sur le bivouac dès le 1er jour, prête à parer toute éventualité. Une consultation médicale est assurée 24 h sur 24 pour les gazelles et les organisateurs. 
 
Pendant le rallye, chaque gazelle doit avoir avec elle une trousse médicale de première...

Lire Plus ...

Partenaire de la diversité

Total, partenaire depuis 15 ans, a déjà été représenté sur le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc par 15 nationalités. Hasard des chiffres ou non, chaque année, Total engage plusieurs équipages pour valoriser les femmes de son résau mondial.
 
Pour cette 22ème édition, ce sont 11 équipages qui représentent Total, dont 6 étant issus des filiales Africaines. A noter que l’entreprise a engagé cette année deux équipages Indonésiens sous les numéros 159 (Tri SETIYAWATI et Fitri MARYANTI - Total) et 160 (Bernadeta-Darina KUSBRAHMIANI et Asti-Ayuningtyas SURAKUSUMA - Total), nationalité qui n’avait jamais été représenté sur le Rallye jusqu’à présent !

 

paroles de Gazelles : rencontre avec un équipage mère-fille

Emilie, la fille, au volant, explique : "Je rêvais de faire le Rallye depuis 3 ans, j'ai proposé à Maman?"

Patricia, la mère, à la navigation, rectifie : "Heum elle ne m'a pas proposé, elle ma dit : tu viens !"

Sourire. Regard complice. Visiblement, dans l'habitacle de leur Isuzu D-Max numéro 116 (Emilie LEGOFF et Patricia LEGOFF - ITAFRAN), la mère et la fille ont chacune leur rôle, et ca fonctionne très bien !

 

Citerne Total : un approvisionnement en carburant 24h/24

Posée non loin de la mécanique, la citerne Total alimente tous les jours les réservoirs des Gazelles. 25 tonnes de gasoil et 6 tonnes de super sans plomb, répartis dans 5 compartiments.
 
Elle suffit à alimenter les 250 véhicules du Rallye (Gazelles et organisateurs) pendant 3 jours. Une seconde prend alors le relais.
 
Pour toute la durée de l’évènement, Maïenga commande environ 70 tonnes de carburant à Total. Ce dernier provient de Casablanca puis est acheminé jusqu’au lieu du départ à Nejjakh. 9 personnes se relaient pour remplir les réservoirs toute la journée mais c’est évidemment au terme d’une épreuve journalière qu’elles sont les plus sollicitées.

L’éco-conduite : un concept innovant sur le Rallye Aïcha des Gazelles

Bien conduire est une chose. Conduire intelligemment en est une autre et cette donnée depuis cette année entre en compte dans le calcul des points déterminant le classement [...]
 
 
 
 
 
 

Lire Plus ...

Le rallye vu par... Bruno Solo, parrain de cette 22ème édition

 

"J’aime bien la philosophie de ce rallye : il se distingue des autres courses qui traversent les pays sans les voir. J’aime bien aussi les notions d’entraide et de navigation sans outils complexes, et puis bien sûr, il y a cette caravane médicale qui l’accompagne et sur laquelle je me suis rendu. C’est tout à fait impressionnant comme par exemple les nombreuses opérations de la cataracte. Et puis il y a ces Gazelles : je les trouve très émouvantes dans leur fatigue évidente et dans leur joie, en même temps de prendre le volant et d’y aller. Dans mes chroniques sur M6, je me suis placé du point de vue un peu décalé des "mecs" virils qui se sentent dépossédés de leurs prérogatives, ou de ceux dont l’enthousiasme trop exubérant à ce que leur femme participe me parait hautement suspect ! Evidemment, j’ai une préférence pour un équipage. Celui de la Voix de l’Enfant, qui lutte contre la pédocriminalité (Samantha STEVENS et Sally DOMINGUEZ de l'équipage 168 - Volkswagen Véhicules Utilitaires). Cette association, je m’y implique tout au long de l’année, notamment en ce qui concerne l’inceste. Et puis je fais un petit clin d’oeil aux 178 (Martine LUSSON et Lyndia JAMIN - Chevallier Construction) qui lors de mon tournage au Havre, sont venues me voir, sachant que j’étais parrain et qui m’ont invité à boire un coup avec elles et leurs copains. C’était très sympa !"

 

 

Sylvia, équipage 210

"Je craignais de ne pas me faire au bivouac, aux conditions de vie mais en fait, lorsque je rentre sous ma tente, je tombe littéralement sur l'oreiller. Je gère la fatigue au mieux. Tous les soirs couchée à 21h30 maximum. Et lors du premier bivouac, je dormais à 20h30 ! Du jamais-vu !" nous raconte Sylvia de l'équipage 210 (Emmanuelle SAULNIER et Sylvia LEDOUX - Gimag)
 
 
 
 
 

Paroles de Gazelles : 1200 femmes la soutiennent

Marie Blachère, qui a créé les boulangeries du même nom, est engagée avec Sandy Dalhery sur le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc sous le numéro 104 (Isuzu - NRJ Groupe - Ashinaga). Pour cette femme dirigeante d’une entreprise qui emploie 2000 salariés dont plus de 1200 femmes, le Rallye se [...]

 

 

 

 

 


Lire Plus ...

Cuisine et dépendances

On ne le voit jamais. Debout, bras croisés, derrière la grande tente du restaurant, il dirige ses troupes. Sans lui, le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc n’aurait pas la même saveur. Essoujaa Badr prend soin de rassasier les quelques 600 estomacs du bivouac, matin, midi et soir.
 
Installé derrière le restaurant, il règne sur ...
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Lire Plus ...

Un bureau éphèmère La Poste sur le bivouac !

Sur le bivouac du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc, deux tentes se distinguent par leur couleur jaune. Un jaune sans comparable, qui rappelle immédiatement celui...
 
 
 
 
 
 
 

Lire Plus ...

En coulisse : les hommes de l’ombre

Parmi les organisateurs du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc, les équipes Relais Radio et Ouverture ne passent que très rarement au bivouac et sont toujours [...]

 

 

 

 

 

 


Lire Plus ...

Le bivouac : visite guidée d’un village éphémère au milieu du désert

Chaque soir, les Gazelles retrouvent le bivouac quitté le matin : parfois au même endroit, comme aujourd’hui lorsque l’étape se fait "en boucle", parfois à plusieurs centaines de kilomètres, lorsque l’étape du jour se fait en ligne, notamment lors des deux étapes Marathon qui se déroulent sur deux jours [...]

 

 

 

 


Lire Plus ...

Le PC Sportif : véritable tour de contrôle

Actif 24h sur 24, le PC Sportif surveille en permanence l’évolution de la compétition et dirige [...]

 

 

 

 

 

 


Lire Plus ...

Le Rallye vu par un pilote d’hélicoptère

 

Sur le Rallye Aïcha des Gazelles, il y a celles et ceux qui se déplacent en 4x4, en camion, en buggy, en RZR, en quad, en moto ou encore en Quadéo, véhicule [...]

 

 

 

 

 


Lire Plus ...

Women@Renault Dacia Duster : zoom sur des femmes engagées au quotidien

 

Parmi les 6 équipages Women@Renault Dacia Duster engagés sur l’épreuve, deux femmes pleines de générosité représentent l’usine de Cléon (Haute-Normandie), spécialisée dans la fabrication des boites de vitesse et les moteurs du groupe.

 

Céline est opératrice, en équipe de nuit. Dynamique, sportive, enjouée, elle n’hésite pas à consacrer une partie de son temps libre à l’entraide et à la solidarité, au sein de la Croix-Rouge et de la Banque alimentaire de Seine-Maritime.

Sa coéquipière, chef d’unité, partage les mêmes convictions : elle aussi bénévole à la Croix-Rouge et secouriste du réseau de secours du 92,  Ingrid est emplie de la même générosité. 

 

Bref, tout l’esprit gazelle réuni dans ce tandem portant le numéro 317.

 

 

 

 

 

 

Paroles de Gazelles : la boite à galères !

 

Accueillies sur la ligne d'arrivée de l'étape 1 par Jean et Teresa de l'équipe des classements, un simple regard avec le team 129 (Sylvie BOUET et Mélanie COURSON - SNAPA) suffit à comprendre que le moment que vont vivre les organisateurs et les journalistes présents sur la ligne de départ… va en marquer plus d’un !

 
[...]
 
 

Lire Plus ...

En coulisses : la remise du matériel prohibé

Posées à même le sol, les deux grandes cantines de métal recueillent d'épaisses enveloppes matelassées, portant le numéro de chaque équipage. Chaque Gazelle dépose les appareils prohibés à l’issu du prologue. Ils leur seront rendus à la fin de la dernière épreuve à  Foum Zguid.

 

C’est en majorité des téléphones portables qui constituent le gros du bataillon. D’après Louise Bergeron, sheriff sur le rallye, "il y en a beaucoup parce que la plupart des concurrentes en ont plusieurs. Téléphone personnel, téléphone de bureau, téléphone français, téléphone marocain… Mais globalement, il y a moins d’appareils que les précédentes années." Consignes respectées ? Rappelons que pour conserver au rallye tout son intérêt, la navigation s’effectue à l’ancienne, or les smartphones ou les ordinateurs contiennent tous des outils de géolocalisation et de guidage.

 

Les équipages en tête de classement sont systématiquement contrôlés et des vérifications aléatoires  sont également effectuées sur le terrain. Depuis ce soir, donc, La Poste, partenaire du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc, a pris le relais. D’ores et déjà, à 21h30, nos deux factrices du désert ont imprimé et distribué presque 1000 messages envoyés aux Gazelles par leurs famille et amis, en moins de 4 heures.

Paroles de Gazelles : Rencontre avec un équipage prévoyant !

 

Nous rejoignons le team 127 (Sandrine BOUTONNET et Nelly FOURNIER - Lessai.fr), notre équipage 100% aveyronnais, totalement absorbé par leurs dernières vérifications.
Nos deux gazelles, du haut de leur première participation, se sentent pourtant aujourd'hui plus que confiantes pour affronter les sables du désert marocain. En effet, Sandrine et Nelly ont passé plusieurs mois rien qu'à préparer avec l'aide de leurs proches leur gros 4X4 orange : frigos, compresseur, douche... Tout y est pour s'assurer un confort optimal. Et nos gazelles en sont fières !

Pour vivre leur rêve vieux d'une quinzaine d'années, nos gazelles n'ont visiblement rien laissé au hasard. Elles ont enchainé pour cela stages au Maroc et préparations, ce qui les rassure dans leur aventure.
D’ailleurs quand on leur demande comment elles voient ce qu’elles vont affronter, la réponse fuse : "On pensait que ce serait plus dur au premier abord, même si on ne doute pas que ce que l’on va vivre sur le moment sera sûrement décuplé puissance quatre ! Pour nous le plus difficile était surtout la recherche de sponsors, mais maintenant on y est, et ce n’est que du bonheur !"

 

Focus : Buggy Wonderland

 

Ils sont trois, fins prêts pour la compétition, alignés comme à la parade sur le parking brûlant de l’hôtel Xaluca.
[...]

 

 

 

 

 

 


Lire Plus ...

Paroles de Gazelles : Des femmes d'honneur

 

Elles ont eu droit à quelques moqueries de la part de leurs confrères. Céline PELICIER et Linda SALADO, équipage 227 ( Objectif pub Agde), sont policières municipales et participent pour la première fois. Le déclencheur ? le fait d'avoir suivi sur internet l'an dernier le parcours de l'une de leurs amies, sur le rallye. A leur tour, cette année !
"Des femmes avec une boussole et un 4x4 ! C'est ce qu'on a entendu le plus, au poste de police. Mais plus le départ approche, plus nos collègues nous soutiennent. Ce sont certains d'entre eux qui nous ont formées à la conduite." précise Céline.
Pour pouvoir participer, elles ont accumulé une grande partie de leurs jours de congés de 2011. Motivées, elles avouent une inquiétude : "les dunes de Merzouga...".
 

 

 

Paroles de Gazelles : Equipage 203, honneur au Portugal

Elisabete JACINTO, pilote professionnelle roule pour Volkswagen cette année. Mais changement de programme de dernière minute : elle prendra le volant d'un 4x4 Amarok au lieu du Crafter prévu initialement, pour sa 4ème participation au Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc. "C'était un défi de conduire un crafter mais Volkswagen a pris la bonne décision. Il n'était pas suffisamment prêt pour la course".  Cette année sous le numéro 203, qu’Elisabete fera route avec sa compatriote Sophia CARVALHOSA. "C'est ma coéquipière des Gazelles depuis le début, on forme un bon team".

 

 

Paroles de Gazelles : "On est déjà en mode Gazelle"

 

Sur Duster de La Poste, l'équipage 313 (Emmanuelle LECAMUS et Barbara CAS) est sur la ligne de départ.
Emmanuelle et Barbara ont passé avec succès les sélections de La Poste. Retenues sur 600 candidates, c'est déjà pour elles une victoire.
 
Rassurées par leur stage de conduite et de navigation, elles envisagent le rallye avec sérénité. "Nous sommes toutes les deux sportives. J'ai rajouté un peu de muscu et de footing à mon programme pour être en forme" précise Barbara.
 
Et pour les coups de pompe, son doudou avec lequel elle dort depuis 25 ans est aussi du voyage !

 

Paroles de Gazelles : Ain'stinct de Gazelles

Première participation, et elles sont au taquet. Grâce à leur sponsor principal, Génération 4x4, Jessica DUC et Audrey BRIZE (équipage 225), belles-sœurs dans la vie, respectivement notaire et dentiste, ont pu s'inscrire au challenge Isuzu. Paroles piochées entre de nombreuses poses photo pour les passants.
"C'est une histoire de bonnes rencontres au bon moment, qui nous ont permis de participer. Et puis l'envie, évidemment... Nous avions fait un voyage en 4x4 au Botswana et nos conjoints nous laissaient peu le volant. Là, au moins, on va s'éclater !"
 
Sur leur sac de voyage, la mention "Dressing". A l'intérieur, tout ce qu'il faut pour passer 10 jours dans le sable mais aussi 3 couleurs de vernis à ongle rose, pour être assorti au gilet Soleil Sucré. "Offert par les copines. C'est la classe de l'Atlas !"
 

Paroles de Gazelles : tenues de soirée

 

Sans sponsors, Nathalie RATHOUIT et Marie-Laure BRICHE de l'équipage 140, infirmières libérales en Loire-Atlantique ont financé le rallye en organisant des soirées dans une salle prêtée dans la mairie.
"C'était tellement difficile de trouver des financements qu'on a opté pour ce système mais on a mis beaucoup, beaucoup de notre poche", s'exclame Nathalie.
Etat d'esprit du jour "Cool ! Maintenant qu'on est là, on est contente. La seule chose que j'appréhende, c'est le bateau, qui me rend malade. Pour le reste, on verra bien !".
Une "cool attitude" qui s'explique aussi par le fait que nos deux gazelles avaient déjà essayé de participer l'an dernier, en vain faute de sponsor, mais elles ont ainsi plusieurs stages de conduite et de navigation à leur actif.
 
 
 

 

Partenaires