Paroles de Gazelles

Du sable des plages à celui du désert

C'est en septembre dernier que Sandrine Chazelas et Elodie Provansal décident de devenir Gazelles. Les deux sauveuteuses aquatiques aiment relever les défis, preuve en est : en à peine une semaine, l'association est créée, le dossier est monté, et les premiers sponsors sont démarchés. Pari tenu, donc, puisqu'en seulement 6 mois les deux amies se retrouvent avec le numéro 190 sur la ligne de départ d'un évènement qui va leur permettre de "passer à l'échelon supérieur". "Ce qu'on est venu chercher, c'est le dépassement de soi, aller plus loin jusqu'à ce que le mental prenne le dessus", nous explique Elodie, le tout sur une pointe d'originalité, en témoigne la planche de surf fixée sur le toit ! Ecoutez leur témoignage.

 

 

Elles épinglent tout ce qui bouge...

Personne ne pourra y échapper : sur les gilets Marithé et François Girbaud fleurissent depuis le départ de drôles de petits rubans roses. A l'origine de cette propagation : Anne-Sarah GRUNENWALD et Maryline BARBE du numéro 173 - ISUZU / COTE SANTE / ASSOCIATION CEW, identifiées sous le nom de "7 Milliards de seins entre nos mains"...
  
 

Crédo général : partage et solidarité

Les Gazelles, ce n'est pas qu'une affaire de compétition sportive et de loin, il en va aussi de solidarité et de partage. Et ca se sent déjà sur le bateau.
Alors lorsque Brigitte du 165 "essaie de faire ce que les anciennes Gazelles ont fait avec moi en 2009" en passant trucs et astuces que l'on n'apprend que sur le terrain, le 114 et le 322 n'en perdent pas une goutte : "On ne s'attendait pas à voir autant d'échange entre les Gazelles, on est 2 dans la voiture, mais on sent vraiment le soutien des anciennes et de l'orga", nous expliquent Evelyne et Nadine du 322. Et oui Mesdames, c'est aussi ça, l'esprit Gazelle !