22eme édition - du 17 au 31 mars 2012

Rallye Aïcha des Gazelles

La référence féminine depuis 1990

Le journal de l'étape

Accueil / Rallyes/ 2011/ L'étape du jour/ E6 MARATHON/ Le journal de l'étape

Le journal de l'étape

Se réveiller sur le sable...

 

Si la mer est loin, la plage est grande... et les kilomètres de dunes à l'allure de vague forment un ensemble encore plus époustouflant. Un sable à l'aspect pur et parfait, qui change de couleur selon le niveau du soleil sur l'horizon. Pas un bruit, seul le vent vient perturber ces instants magiques.
C'est dans ce cadre que les Gazelles se sont réveillées ce matin, en sortant de la tente pour certaines, juste en ouvrant les yeux pour celles qui auront dormi à la belle. On prend le temps d'apprécier le petit dej' sur le haut d'une dune, et c'est reparti pour la chasse aux CP !
 

 

Résultats officiels de la 21ème édition du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc

Une nouvelle édition du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc vient de se terminer. 110 véhicules avaient pris le départ à Sète, 106 finissent classés, 4 seulement hors classement pour raisons mécaniques à Foum-Zguid. Demain les Gazelles vont parader sur la plage d'Essaouira, acclamées par les amis et les sponsors, les organisateurs et la foule...
 
 
 
 
 
 
 

Pour fêter la fin de l'épreuve sportive, l'Afrique à l'honneur

 

Ca y est, tout le monde se fait beau (ou belle) pour fêter la fin des épreuves sportives. Sur le bivouac, on relâche la pression, Nathaniel Poisson qui gère le bar ne sait plus où donner de la tête. Sur fond de musique jazzy lounge ou africaine, on discute un verre de champagne à la main, on échange avec les partenaires, les journalistes et bien sûr les organisateurs. Le Maroc, c'est en Afrique, et ca tombe bien, puisque la soirée de ce soir en porte les couleurs, ce qui laisse présager de belles surprises. L'aventure est finie, certes, l'évènement pas encore, puisque demain tout le monde roule vers Essaouira, dite "la bien dessinée", pour l'arrivée officielle et le remise des prix. D'ici là, on ne peut que leur souhaiter une excellente soirée !

 

Les dunes de Chegaga en vue...

Avec le sable qui serpente sur le sol et le manque d’horizon à 360°, les Gazelles évoluent dans une atmosphère étrange où l’on perd très vite ses repères. Rencontré au CP2, l'équipage 124, leader au général en catégorie 4x4, nous en parle : « c’est la première fois depuis le début du Rallye qu’on a pas de certitude. »

Plus loin, on rencontre le Team 167, l’un des 5 équipages de GAN Assurances, que le partenaire du Rallye a engagé cette année. Un équipage qui a dû revoir tout son aménagement intérieur, non pas par souci esthétique, mais simplement parce que les vibrations et chocs continus ont fait sauter les vis de leur rangement intérieur...




Les gazelles dans le vent...

 

Celles qui auront oublié de mettre le réveil ce matin, n’auront pas loupé de se lever pour autant : c’est Eole qui a soufflé dans les tentes de nos Gazelles en soulevant au passage le sable environnant.

Et les vents de sable ne s’en sont pas arrêtés là et se seront abattus une bonne partie de la journée. Difficile donc dans ces conditions de ranger les affaires ce matin, mais aussi de naviguer. Le village de Mahmid et ses palmiers traversé, les concurrentes s’engagent sur un terrain difficile et cassant, borné par un réseau de canaux qui alimentent la palmeraie en eau. Impossible de les traverser directement, il faut trouver un passage. Bien déterminées à avancer, les congolaises du 153 mènent la danse et ouvrent la voie vers les immenses plateaux sans horizon.




 

Les Québécoises à l'honneur !

Si vous avez l'occasion de circuler sur le parc fermé où les véhicules des concurrentes sont stationnés pour la nuit, vous ne serez sans doute pas surpris d'en apercevoir arborant le drapeau à lys blancs sous fond bleu du Québec...

 

 

6ème étape et 2ème marathon

Départ de la 2ème marathon sous quelques rafales de vent. Masques de ski pour protéger les yeux, cheichs de circonstance, et c'est aprés avoir pris un petit déjeuner bien copieux que les gazelles prennent le départ de la 6ème étape. Cette étape est l'une des plus difficiles car la navigatrice aura très peu de repères pour guider son pilote.

Les gazelles vont tourbillonner entre les méandres de l'oued DRAA puis traverser les multiples dunes si raprochées de Chegaga.

Dans cette étape de deux jours, les équipages peuvent jouer leur joker en choisissant leur niveau de difficulté.


 

Sous le haut patronnage de sa majesté le roi Mohammed VI