Maïenga présent au 16ème Salon Tout-Terrain de Valloire du 23 au 24 août

Le journal de l'étape

André Manoukian : "Le plus joli concert que j'aie jamais donné"

 

bru_27032011_leg4_010024.jpg
Quoi de plus agréable que d'être réveillé sur une musique douce sans trop savoir si l'on rêve eveillé ? C'est ce qui est arrivé ce matin à nos Gazelles, qui, chose plutôt incroyable, on eu la surprise d'assister à un concert privé d'André Manoukian, qui pour elles avait quant à lui bien mis son réveil... "une heure trop tôt, à cause du changement d'heure", raconte-t-il avec le sourire. Sur "What a wonderful world" de Louis Amstrong ou encore "concerto en do majeur pour clarinette" de Mozart, revu à la sauce Manoukian, tout le monde est comme figé, enivré par cette musique dont chaque note prend une raisonnance encore plus forte à travers le calme et la sérénité du désert. "Un moment magique et suspendu dans la vie" qui se conclut forcement par un tonnerre d'applaudissements. De quoi aborder avec sérénité la tant attendue journée à travers les colosses de sable de l'Erg Chebbi !

 

L'appel des dunes de Merzouga...

Après l'émouvant réveil offert aux Gazelles à 4h00 ce matin, l'heure est à la préparation de cette journée si particulière. Au petit déjeuner, Caroline et Aurore de l'équipage 146 - BASSIN PIECES AUTOMOBILES partage avec Elodie Gossuin du team 172 - VOLKSWAGEN leur expérience de l'an dernier : "on est impatiente d'y être, on n'a pas pu aller dans les dunes l'an dernier parce que la voiture était HS". Pas d'inquiétude, cette fois vous y êtes. Au briefing, la direction sportive explique que chaque équipage peut choisir son parcours selon son niveau de difficulté : balises classiques, X-bis et X. Bien évidemment, les balises les plus simples sanctionnent l'équipage en termes de points de pénalité relativement aux balises X. "Une expérience inoubliable qui vous marquera à vie, mais aussi une étape décisive dans le classement pour toutes celles qui sont en tête de course", explique Jean-Pierre Berthet. Les dunes de Merzouga, un rêve de fluidité de mouvement sur le sable fin, que nos Gazelles vont pouvoir toucher du doigt... aujourd'hui.

INFO COURSE 08:50 : réparations de la nuit

Cette nuit, en plus des vérifications des véhicules, la mécanique a notamment soudé le ressort d'un HDJ 100, tandis que le 153 (Loeticia MPASSI-MOUBA et Edna PANNETIER DIAMPAKA - TOTAL E&P CONGO), qui a pu rentrer par ses propres moyens, repart avec une roue réparée.
Parmi les équipages qui ont dormi dehors, ils n'étaient pas 5 mais 4, puisque l'un d'entre eux est rentré au milieu de la nuit. Les 187, 128 et 185 ont repris la piste vers le bivouac.
Sur la course, les premières attaquent la balise 2X, qui permet de tester la difficulté du parcours X avant de s'engager sur le reste du parcours, que seules les plus téméraires oseront prendre.

BREAKING NEWS 9:30 : le 129 se renverse

Renversement de situation, puisque le 129 (Jeanette JAMES et Anne-Marie BORG - MERCEDES BENZ), jusqu'à présent second au général, a basculé en passant une dune. Une bascule impressionnante mais sans danger, l'habitacle étant renforcé sur ce véhicule. Les filles se portent bien. Le Mercedes Sprinter a très bien résisté : seul le démarreur souffre d'un problème qui n'a pas permis à l'équipage de repartir dans la foulée. Des équipes techniques sont sur place pour redresser le véhicule, pendant qu'Anja Schwegler, mécanicienne du team Daimler, se rend sur place avec la pièce de rechange qui fait défaut.


Un rapatriement de la pièce qui place automatiquement les filles en catégorie "hors classement", comme le stipule le règlement sportif. Dommage, puisque le team franco-britannique occupait la seconde place au classement général. Mais l'essentiel maintenant, est que les Gazelles puissent continuer à participer à la course. Les opérations de remise en état n'étant pas encore terminées, il y a de fortes chances pour que l'équipage et les mécanos passent la nuit sur place pour quitter les dunes au lever du jour.

 

INFO COURSE 10:29 : des concurrentes particulièrement téméraires

Croisée devant le PC Course, Babeth du 185 - RB 4X4 nous raconte sa nuit à l'extérieur du bivouac : "On était 3 équipages, on a mangé tous ensemble, aucune appréhension, au contraire une super ambiance !". Bien sûr, elles sont pressées de rejoindre les autres concurrentes dans les dunes, mais une fuite à la direction compromet leur départ pour l'instant. Du côté des dunes, une soixantaine d'équipages a décidé de s'engager sur le parcours X, qui est le plus dur, et une trentaine sur le X-bis. En conclusion, les Gazelles ne se laissent pas impressionner... par les plus hautes dunes du Maroc.

INFO COURSE 14:27 : droit à travers les dunes de Merzouga

 

Surfer sur les dunes, c'est exactement ce qu'il faut parvenir à faire avec des engins... de plus de 2,5 tonnes. D'autant qu'avec un soleil écrasant, le sable devient mou et la moindre erreur de pilotage conduit directement à l'immobilisation du véhicule. La suite ? Il faut sortir les pelles, les plaques et dégager les roues ou le dessous de la voiture pour pouvoir continuer d'avancer.
Un paysage grandiose, qui est loin de déconcentrer les concurrentes venues pour monter sur le podium.
Le 124 (Syndiely WADE et Carole MONTILLET-CARLES - AXECIBLES) est devant, déjà sorti des dunes de Merzouga et devrait atteindre rapidement le CP6 avec une trajectoire parfaite, tandis que le 140 (Sophie HEWERTSON et Julie KOHLMANN - JET SOLUTIONS TRAVEL), qui s'est distingué hier parmi les premières participations, est en direction de la 4ème balise en plein coeur de l'Erg Chebbi.
Et elles sont loin d'être seules, beaucoup d'équipages y sont encore, ralenties dans leur progression par le colosse de sable.

 

INFO COURSE 15:22 : le 192 avance, le 122 immobilisé

 

Le 192 (Sophie RUBIO et Gwenaelle GARRIGUE - PACK SYTEME), qui ce matin a sévèrement abîmé l'avant du véhicule en sautant une dune, avance bien et arrive en 4X..



Au bivouac, le 174 (Valerie BYROTHEAU et Delphine CAILLAUD - CHADOTEL) est arrivé après avoir rebroussé chemin face à la difficulté du parcours X. Sable mou, chaleur étouffante et détankage des autres véhicules seront venus à bout de leur force pour la journée. D'autres véhicules retournent actuellement vers le bivouac.



Sur la tête de la course, les premiers équipages touchent le CP7 : c'est le cas des teams 121, 124, 159, 172, 109 et le quad 22.
Le 122 (Isabelle CHARLES et Dounia BENNANI - DACIA), quant à lui, est immobilisé suite à un problème mécanique. L'équipe technique est sur place pour l'aider à repartir. Une panne qui risque de leur coûter la 4ème place au général.

 

Instant capturé : un moment d'échange entre nouvelles et anciennes

Les stars du jour, ce sont les filles du 121 (Estelle DUCRAY-RIDENT et Marie-Amelie SIROT - ISUZU / AUFEMININ.COM / ASSOCIATION COEUR DE GAZELLES), qui participent pour la première fois au Rallye, et qui sont à l'origine d'un véritable exploit sportif...
 
 
 
 

ANALYSE DE CLASSEMENT : un classement renversé par les dunes de Merzouga

Une fois n'est pas coutume pour cette journée si particulière, commençons avec les quads. Car il en fallait, de la force et du courage, pour emmener ces quadripèdes à 4 roues dans ce colosse au pied d'argile, j'ai nommé les terribles mais apaisantes dunes de l'Erg Chebbi. Et c'est exactement ce qu'ont su faire les filles du 22 - CONSEIL GENERAL 64, qui ont validé toutes leurs balises avec 18,15 points. Les numéros 20 - CENTRE E.LECLERC et 21 - FAUVARQUE se débrouillent très bien également mais restent loin derrière le leader au général qui marque sa volonté de remporter la compétition...

 

Ne dormiront pas au bivouac ce soir...

Ce soir veille d'étape marathon, cinq équipages ne dormiront pas au bivouac mais dans les dunes de l'erg Chebbi.
L'équipage 129 reste dans l'erg accompagné d'une équipe de mécaniciens du bivouac.
Les équipages 182 et 143 bivouaquent ensemble au CP3X.
Les équipages 148 et 186 bivouaquent également ensemble, à mi-chemin entre le CP3X et la sortie de l'erg.

Tous les autres équipages ont choisi de rentrer au bivouac, et n'en sont plus qu'à quelques minutes.