Maïenga présent au 16ème Salon Tout-Terrain de Valloire du 23 au 24 août

Descriptif d'étapes

MHAMID / FOUM-ZGUID - km idéal 235 km – temps minimum estimé 20h00 – Étape marathon

Dans cette région des vents de sable, une prière aux dieux sera la bienvenue. Car cette étape, probablement l'une des plus difficiles du Rallye, voit ses difficultés renforcées sous la tempête.
La navigatrice a peu de repères et ce sont des montagnes de sable qui barrent la route avec peu d’échappatoires possibles. Les gazelles tourbillonneront entre les méandres de l'oued DRAA. Si vaillant il y a plusieurs décennies, il est rare aujourd'hui d'y voir simplement une simple marre. Cependant, il convient de s'en méfier car même sans avoir son lit rempli du liquide si rare et précieux, il est difficile de s'en approcher et de la traverser... pas hautes les dunes, juste 2 ou 3 mètres mais tellement rapprochées et sur tellement longtemps ... Ici encore on ne parle pas en distance pour se déplacer mais en temps.

Dans cette étape de deux jours, les équipages peuvent jouer leur joker en choisissant leur niveau de difficulté. Pas de laissées pour compte dans cette dernière étape : l’organisation a privilégié la volonté d’aller jusqu’au bout et non la sanction de la difficulté. Les machines tanguent sur les crêtes infinies de vagues minérales. Les concurrentes dorment à nouveau seules au creux des dunes ou à plusieurs lorsque la chance leur fait croiser d’autres « Gazelles ».
Puis les montagnes russes reprennent, à perte de vue ! Les dunes s’enchaînent, pour finalement mourir dans un grand lac asséché. Impression bizarre après des heures de roulis incessants, que cette autoroute immense où le véhicule glisse sans bruit et sans secousses. La fin de parcours replonge dans les reliefs. Pas de grandes difficultés ici, mais une fin d’étape accessible seulement à celles qui n’auront pas trop perdu de temps dans les dunes. eu de vie à l’exception de quelques nomades, chèvres et dromadaires.
Cette dernière étape se clôture tôt pour permettre aux équipages de rentrer avant la nuit au bivouac. Une dernière nuit de fête et la magie du désert s’évanouira dans un merveilleux souvenir plein de nostalgie.
Ce soir le feux d'artifice fera concurrence aux étoiles pour illuminer la nuit...