Maïenga présent au 16ème Salon Tout-Terrain de Valloire du 23 au 24 août

Le journal de l'étape

El Fecht by night

Il est 23h30. Au bivouac, une nuée de lucioles déambule du côté de l'emplacement réservé aux sanitaires et aux toiles de tentes (...jamais sans sa lampe frontale !).
Au même moment, on entend le 4x4 de Tolulope et Ibimina (équipage 141 - Total) passer la ligne d'arrivée. Tandis que le PC course confirme les numéros des équipages passant la nuit sur le terrain : 143, 196, 173, 313, 103, 310 et 154. Rassurez-vous, les organisateurs du Rallye veilleront constamment sur ces Gazelles nocturnes... Bonne nuit à tous !



Vidéo de l'étape 3, deuxième jour de la marathon


Vidéo Gazelles 2010 ETAPE03_part2
envoyé par Rallye-Aicha-des-Gazelles.

Vidéo de l'étape 3, premier jour de la marathon


Vidéo Gazelles 2010 ETAPE03_part1
envoyé par Rallye-Aicha-des-Gazelles

Classements provisoire de l'étape 3

Sur cette étape encore plus que sur les autres, certains équipages ont su montrer leur supériorité. Mais les dunes ont aussi montré que certains équipages pouvaient créer la surprise, et que d'autres peuvent perdre leur place de leader avec un écart de points de pénalité... qui se compte sur les doigts de la main...

Merzouga, pour tes beaux yeux, bilan de l'étape 3

Hier matin au briefing, les concurrentes étaient impatientes d'en savoir plus sur l'étape qui allait les conduire tout droit au coeur des dunes de Merzouga. Elles ont eu le choix entre plusieurs parcours de différents niveaux...

 

A la vôtre, Mesdames !

Si le Rallye Aïcha des Gazelles, c'est parfois très difficile, Mesdames sont choyées ! Marina Vrillacq, responsable des équipages, est toujours là pour les écouter. Et pour les féliciter de cette étape marathon, rien ne vaut un petit verre de champagne servi directement... à l'arrivée !

Ecoutons l'équipage 119, agréablement surpris !



Info course 12:30 : tout roule !

La seconde partie de l'étape marathon se poursuit sous un beau soleil et le thermomètre est remonté sensiblement.
A l'arrière de la course, on trouve encore quelques Gazelles vers leurs balises numéro 5 (équipages 150, 168, 191, 173, 101, 142 et 143), vers le croissant du Jebel Tijekhi.
Un autre peloton se situe entre les CP 6 et 7, dans le secteur de l'Oued Rheris, une zone chargée d'eau, tandis qu'un troisième mouvement de participantes navigue entre les CP 7 et 8, dans un environnement très vallonné offrant un paysage magnifique de rochers gris et de sable rose.
Enfin, en tête de course, les équipages 125, 162, 105 et 167 ont déjà pointé leurs CP9 et vont découvrir, après avoir cherché pour certaines une passe dans le cordon de rochers Aguelmous, du côté du village de Fezzou, un décor d'immenses plateaux de 20 à 30 kilomètres comportant des langues de sable. A suivre...

Le bivouac met cap au Sud : place nette !

A 6 heures, le bivouac de Nejjakh formait encore un village miniature d'environ 500 personnes, posé au milieu du désert. Cinq heures plus tard, le campement provisoire a fait place nette et fait cap au Sud.
On pourrait même dire que le Rallye n'a fait qu'"effleurer" le désert. Après un nettoyage complet du bivouac par l'équipe Sita Suez Maroc, il ne reste même pas une sardine de tente oubliée par terre : c'est comme si ce bivouac n'avait jamais existé. Les seules traces qui subsistent seront bientôt effacées par la brise qui parcourt l'endroit à cette heure.
Ce n'était pourtant pas un mirage : juste une énième preuve de la volonté de respect des sites marocains traversés par le Rallye Aïcha des Gazelles, seul rallye à avoir initié une démarche environnementale.

Info Course 10:30 : Dunes à gogo

Beaucoup de véhicules ont finalement opté pour la difficulté et se sont engouffrés dans les immenses dunes de Merzouga. L'ensemble des équipages - 4x4 et Crossover confondus - progresse relativement bien : une trentaine se trouve déjà dans le secteur du CP2. Quant aux quads, ils restent à la hauteur de leur réputation et sont les plus à l'aise dans le sable : les équipages 20 et 23 sont au CP1, tandis que les 21 et 22 roulent déjà au milieu des montagnes de sable fin.

Info Course 8:43 : Ensablements à la pelle

La majorité des équipages ont rejoint le CP1. Première difficulté de l'étape : tous les parcours obligent à franchir un cordon de dunes sur ce début de course. Plusieurs Gazelles se sont vraiment tankées et deux équipages (164 - Premalliance et 116 - JM Industrie) ont déjà dû faire appel à l'assistance mécanique pour les aider à se désensabler.

Une montagne d'infos avant les montagnes de dunes

Etape 3, 6h00 : départ aux klaxons d'une étape devenue mythique sur le Rallye, la fameuse "étape marathon". Celle dont les nouvelles participantes se font une montagne, et que les anciennes n'abordent pas si sereinement que ça non plus...


Breaking News 06:30 : démontage et déménagement du bivouac

Le démontage du bivouac de Nejjakh vient de commencer. Direction El Fecht pour le matériel ainsi que le personnel marocain et français. Le remontage débutera dès ce soir.



Breaking News 06:00: début de l'étape 3, l'étape Marathon !

L'étape Marathon ? C'est une seule et même étape qui se déroule... sur deux jours au lieu d'un seul ! Pas de bivouac ce soir, puisque les concurrentes dormiront au beau milieu des dunes. Comme chaque année, elles se regrouperont en petit comité pour passer la soirée au coin du feu.
Un défi sportif supplémentaire pour des concurrentes qui ont déjà laissé beaucoup de force lors des deux derniers jours. Mais c'est sans compter la beauté des paysages, les dunes de Merzouga (Erg Chebbi) étant les plus hautes du Royaume... De quoi surmotiver nos participantes, qui, malgré la fatigue, sont pressées et excitées de sortir plaques et pelles !

Info course 08:20 : étape marathon, l'épisode 2 a bien commencé

C'est le printemps aujourd'hui ! Le ciel est chargé de nuages gris ce matin du côté de Merzouga mais n'entame pas l'impression de beau temps. Toutes les Gazelles se sont remises en route afin de tenter de pointer leurs 6 balises du jour, en plus de celles qu'elles n'auraient pas pointé hier...





Info Course 19:30 : Bilan de fin de première partie d'étape

Environ 90% des Gazelles sont parties confiantes (trop ?) ce matin se confronter aux dunes légendaires de Merzouga, à la faveur de conditions météo a priori favorables. Mais la technique de pilotage dans le sable n'est pas des plus faciles...

Joyeux anniversaires !

Trois anniversaires à fêter ce 20 mars : Marie Pichot, développeuse en prêt-à-porter, 25 ans aujourd'hui et déjà en 2e participation (équipage 166 - Parmentine) ; ainsi que les Canadiennes Manon St-Louis (41 ans, gestionnaire - équipage 118 - Banque Laurentinienne), et Ariane Gagné-Frégeau (26 ans, étudiante - équipage 126 - Nurun). Un anniversaire dans les dunes de Merzouga... waouh !

Info Course 14:30 : Une épreuve difficile

La difficulté de l'épreuve de l'Erg Chebbi provient plus du terrain que de la navigation vers les balises. En effet, le temps étant plutôt sec depuis quelques jours, le sable est peu roulant et la conduite dans les dunes est difficile.
Ainsi, parmi les 95 équipages (4x4 et quad) sur 101 qui ont choisi le parcours dans les dunes (toujours plus chaque année), nous avons déjà reçu 6 demandes d'assistance pour désensablage... alors que les Gazelles rechignent habituellement à effectuer une demande d'assistance, synonyme de pénalités.
Les équipages quad 22 et 23 ainsi que les équipages 4x4 116, 133, 138, 161, 162 et 192 sont sortis des dunes, les équipages 155, 160 et 317 ayant choisi le parcours hors-dunes ont même déjà atteint le CP5.
Notons que l'équipage 112 (Sandrine RIDET et Céline BONO - SDIS 13) aurait cassé son pont arrière, et attend actuellement l'équipe de dépannage pour un diagnostic.
Courage les gazelles, la suite de cette étape marathon devrait être plus axée sur la navigation, et moins coûteuse en "huile de coude" !