Bienvenue sur notre nouveau site,  n'hésitez pas à nous laisser un commentaire et bonne visite !

mardi 23 mars - cinquième étape du Rallye.

Après un détour sur les bords du Drâ, nous quittons Zagora pour le collège de Tinfou ou nous sommes épaulés par une équipe médicale de la localité. La population s'est déjà amassée et nous attend de pied ferme. Une présélection des patients a été faite par les autorités.
Les salles sont vide envahies. Nous faisons face à un raz de marée d'hommes et femmes qui ne tiennent plus compte de nos priorités. Les consultations cessent un moment pour contenir cette foule en demande.
Priorité est alors donnée aux femmes enceintes, aux personnes âgées et aux dépistages visuels.

268 patients ont bénéficié de 377 consultations répartis en 6 spécialités à l'issue de celles-ci, 160 traitements on été délivrés et 8 corrections visuelles.
50 patients vus nécessitent une prise en charge et un suivi dont 15 grossesses, 8 cataractes et 1 trachome.
2 patients ont nécessités une hospitalisation en urgence.







Témoignage du Docteur Jean Pierre GARDAIR – Paris - Médecin Généraliste Département Médical International Total Paris.


"L'équipe est soudée et sait se retrouver sur les fondamentaux.

Les patients
- Aigus : la minorité.
- Chroniques : hypertension artérielle, rhumatologie, diabète, problèmes ophtalmologiques.
- Les prévoyants, venant avec des symptômes multiples, allégués, pour faire provision de médicaments.
- Les drames pathologiques : cataractes congénitales, polio, diabète insulino dépendant, hypothyroïdie.
- Endémies : trachomes, Leishmaniose.

J'ai appris un nouveau verbe : Ana Khaif, à la vue de la foule.
Pression de la foule à l'entrée des salles de consultation, soulagement de ceux qui ont pu enfin accéder et s'assoient enfin en attendant la consultation. Difficulté de communications (certains berbères ne parlent pas du tout l'arabe). Les élèves de 1ère année ne parlent que le Tachelhit). Les berbères comprennent les :
- Chlenh (Errachidia, Ouarzazat)
- Tarifit (Nord : Rif)
- Tassussit (Souss)

Les difficultés
- Le triage : hier Chantal Vitelli organise un debriefing salutaire, occasion d'un échange sur la façon d'améliorer ce point crucial.
- Les relais hospitaliers dans la région :  la possibilité de référer les patients est primordiale. Les autorités rencontrées à Zagora confirment leur désir de coopération dans ce domaine.

A mon avis le succès de la Caravane Médiale dépend de 2 facteurs
- Le réseau tissé par Chantal Vitelli dans le sud marocain (médecins, infirmiers) plus le réseau français.
- Le développement dans l'infrastructure médicale dans les zones visitées.