Bienvenue sur notre nouveau site,  n'hésitez pas à nous laisser un commentaire et bonne visite !

Challenge RCM

Etape 6, deuxième marathon

Il s'agit de la deuxième étape marathon qui fait la liaison entre Mhamid et Foum-Zguid sur une distance estimée à 280 km au cap et un temps de course d'environ 21 heures. Cette dernière étape est très éprouvante pour les Gazelles fatiguées par la course. Tracé en bordure du Drâa, la première partie du parcours est très sablonneuse : sable de fond d'oued, étendues de dunes courtes de sable mou aussi fin que la farine.

A fur et et à mesure que le soleil monte, les repères se brouillent, ce qui rend la navigation très difficile. Puis, une fois cet enfer traversé, les filles abordent, comme une récompense l'erg de Chegaga. Des dunes de sable à perte de vue. Deux balises X optionnelles sont placées dans l'erg et les meilleurs équipages passent une nuit inoubliable dans les dunes. Les autres Gazelles voient aussi le sable bien sûr, mais restent plus dans le bas. Au petit matin elles sortent des dunes par le lac Iriqui, asséché. Les dernières balises sont placées toutes autour du Jebel Amssaïlikh, et, pour le dernier jour, elles ferment à 18 heures. Tout le monde se retrouve au bivouac à côté Foum-Zguid pour faire la fête, quelle que soit sa place au classement.

DS MAGAZINE / TOYOTA / ASSOCIATION LES ENFANTS D'ARLEQUIN 138
Florence MIGRAINE BOURGNON et Corentine QUINIOU sur TOYOTA LAND CRUISER

Longtemps en deuxième position au classement général derrière l'équipage 176 de Carole Motillet et Julie Verdaguer en buggy, Florence Bourgnon et Corentine Quiniou reportent finalement sans difficulté leur troisième Rallye Aïcha des Gazelles. Elles gagnent par la même occasion le Relais Constructeurs Médias, qu'elles ont également remporté deux fois déjà. Elles succèdent à Aude Barreau et Nathalie Pellerin, l'équipage ELLE/NISSAN, qui l'a remporté l'an dernier. 15 000 Euros seront versés à l'association choisie par les deux Gazelles, Les Enfants d'Arlequin. « Ils nous portent bonheur, nous dit Corentine sur la ligne d'arrivée, l'an dernier on ne courraient pour eux et on n'a pas fini ! ». L'association a pour mission d'aider les enfants maltraités et leurs familles dans les domaines juridiques et psychologique.

ELLE MAGAZINE / TOYOTA / ASSOCIATION FORCEFEMMES.COM 139 Aude BARREAU AIRIEV et Nathalie PELLERIN sur TOYOTA HILUX
Quand la mécanique vous lâche, il faut avoir de la ressource : elles n'en manquent pas nos deux Gazelles qui, cette année, n'ont pas été gâtées avec leur véhicule. Enchaînant les problèmes mécaniques, elles ne sont plus qu'en deux roues motrices depuis la mi-course. Difficile dans ces conditions de monter, comme le font chaque année ces habituées du Rallye dans les dunes de Chegaga. Qu'à cela ne tienne, elles posent leur voiture au pied de l'erg et louent deux dromadaires montent jusqu'en 4X avec le chamelier. Casque sur le tête, carte et boussole à la main, elles mettent 4 heures a rejoindre la balise ! Dans leurs bagages, de quoi faire leurs célèbres pâtes au pistou pour toute les Gazelles. Elles ont passé la nuit avec leurs copines Gazelles avant de redescendre à dos de dromadaire, reprendre leur véhicule et continuer jusqu'au bivouac.

EUROSPORT / NISSAN / ASSOCIATION IKDC 185 Clémence et Olivia JOYEUX sur NISSAN PATROL
Les deux belles soeurs arrivent en premier à la dernière balise de la course, en tête de l'étape, à 15h20 : leur objectif est atteint, elles ont pointé toutes les balises du Rallye, soient quelques 53 drapeaux qu'elles ont trouvé au milieu du désert avec une carte et une boussole !
Belle performance pour Olivia dont c'est la première participation et une première d'une certaine façon pour Clémence, dont c'est la troisième participation : elle n'avait jamais pointé toutes les balises de la course.
Soulignons le bel esprit Gazelles de l'équipage qui a joué au Saint Bernard du désert en aidant, détankant, un grand nombre d'équipages.

QUESTIONS DE FEMMES / TOYOTA / JEVEUXAIDER.COM 188 Cindy FABRE et Isabelle LAMANT sur TOYOTA LAND CRUISER
Les Gazelles ont bivouaqué au pied des dunes de Chegaga. Elles sont reparties à l'aube taper les balises 4 et 5 X. Elles ont jardiné autour du CP 6, et avec la longueur de l'étape, elles n'ont pas eu le temps de pointer la dernière balise 9 qui fermait à 18h. Elles font cap sur le bivouac quelles atteignent vers 19h30 alors que la fête battait déjà son plein.

FEMME ACTUELLE / TOYOTA / ASSOCIATION LES JARDINS DE LA MONTAGNE VERTE 191 Nathalie VINCENT et Anne-Gaëlle RICCIO sur TOYOTA HILUX

Toujours dans la course malgré une accumulation de problèmes, Nathalie et Anne Gaëlle ont pris 7 des 9 balises de cette dernière étape marathon. Chaque jour elles progressaient jusqu'à être au top ou presque aujourd'hui. Rien de neuf pour elles lors de cette étape, puisqu'elles ont dormi presque tout le temps du rallye dehors ! « Cette fois on était avec d'autres équipages et des organisateurs, on s'est faite chouchouter , plaisante Nathalie, je suis fière d'être là, d'avoir fini avec la voiture, même si elle est un peu abîmée. Pour
moi, c'était un rêve depuis 10 ans, quand j'ai découvert le rallye lors d'un reportage pour M6 Kid. Ma seule crainte était que l'on se déchire avec Anne Gaëlle, alors on a mis au point un code : si l'une pense que l'autre dépasse les bornes, on devait dire le mot choucroute... On éclatait de rire et ça désamorçait la situation ! ».

TV MAGAZINE/ ISUZU / ASSOCIATION ELA 192
Valérie BEGUE Miss France et Alexandra ROSENFELD Miss France / Miss Europe sur ISUZU D-MAX

Elles ont fait le choix de ne pas monter dans les dunes taper les X et sont restées e n bas. Elles se sont fait u bivouac cool avec plusieurs Gazelles et des organisateurs venus les retrouver. En revanche, le lendemain, elles ne trouveront jamais la balise 4 de leur parcours... Elles sont rentrées au bivouac, satisfaites de leur expérience hors du commun.

CITADINE / ISUZU /ASSOCIATION AFAK 194 Silvina PINEIRO ARAMBURU et Stéphanie FENESTRAZ sur ISUZU D-MAX
Les Gazelles sont rentrées un peu tard dans les dunes et n'ont pas attend la balise 4X avant la nuit. Elles ont planté leurs tentes à un peu plus d'un kilomètre de la balise. Elles sont restées avec deux autres voitures dont une avait un problème mécanique.