Bienvenue sur notre nouveau site,  n'hésitez pas à nous laisser un commentaire et bonne visite !

Challenge BRINK'S

Etape 6 et deuxième marathon

Il s'agit de la deuxième étape marathon qui fait la liaison entre Mhamid et Foum-Zguid sur une distance estimée à 280 km au cap et un temps de course d'environ 21 heures. Cette dernière étape est très éprouvante pour les Gazelles fatiguées par la course. Tracé en bordure du Drâa, la première partie du parcours est très sablonneuse : sable de fond d'oued, étendues de dunes courtes de sable mou aussi fin que la farine. A fur et et à mesure que le soleil monte, les repères se brouillent, ce qui rend la navigation très difficile. Puis, une fois cet enfer traversé, les filles abordent, comme une récompense l'erg de Chegaga. Des dunes de sable à perte de vue. Deux balises X optionnelles sont placées dans l'erg et les meilleurs équipages passent une nuit inoubliable dans les dunes. Les autres Gazelles voient aussi le sable bien sûr, mais restent plus dans le bas. Au petit matin elles sortent des dunes par le lac Iriqui, asséché. Les dernières balises sont placées toutes autour du Jebel Amssaïlikh, et, pour le dernier jour, elles ferment à 18 heures. Tout le monde se retrouve au bivouac à côté Foum-Zguid pour faire la fête, quelle que soit sa place au classement.

ACTEMIUM / Banque CIC 101 Catherine HOULES et Mélanie SUCHET sur ISUZU D-MAX
C'était une édition difficile pour ces deux Gazelles expérimentées mais qui roulaient pour la première fois ensemble. Elles ont connu des galères de navigation. Lors de la dernière étape marathon, les filles ont craquées et n'ont été que jusqu'à la balise 3 le premier jour. Pourtant habituées au parcours X dans les dunes, elles restent cette fois au pied de l'erg. Elles n'attaquent le sable qu'au petit matin ; Catherine cède son volant pour une fois à Mélanie qui se régale à conduire dans les dunes. Elles arrivent épuisées mais satisfaites. C'était la 6ème édition pour Mélanie et la 7ème pour Catherine...

ALVERGNAS AUTOMOBILES / RABOBANK 103 Angélique ALVERGNAS et Sidonie DUBRULE sur TOY OTA KDJ 120
Après leur erreur de cap au début de la course, les filles, tenaces, ont remonté progressivement leur retard et terminent sur la deuxième marche du podium. Malgré un déjantage, une crevaison et une partie du pare choc arrachée sur une herbe à chameau, le dernier jour de la course, dans les dunes, les deux filles n'ont pas stressé pour autant. Elles ont gardé le cap. Elles sont deuxième au classement général et remportent comme l'an dernier le Challenge Brink's. Ce challenge qui regroupe 21 équipages sponsorisés tout en partie par des institutions financières offre au vainqueur 20 000 Euros qui serviront à développer des micro-entreprises touristiques au Maroc.

PROVOST / CAISSE EPARGNE Idf 107 Frédérique BRIOIS-BOIZAND et Fabienne LALANDE sur JEEP WRANGLER
Toujours dans l'esprit du Rallye, les Gazelles ont peiné pour détanker un Kangoo dans le désert mais ne les ont pas laissé tomber dans l'enfer du lit de l'oued Draa le premier jour. Comme dit Fred, on pourrait tourner des films d'horreur dans cette zone ! Les filles ont bivouaqué en 3C autour d'un grand feu de camp... Ambiance, ambiance. Au petit matin elle repartent mais jardinent tant et si bien autour du CP4 qu'elles rentrent direct au bivouac où une grande fête est organisée pour l'arrivée.

MAISONS FAMILIALES / SOCIETE GENERALE 118 Anne-France MOISAND et Karine DENOIS RACT GRAS sur TOYOTA HDJ 100
Les Gazelles auront vécu une dernière étape marathon qui porte bien son nom ! Les filles ont changé toutes seules un amortisseur avant de pouvoir affronter les dunes de Chegaga. « On n'aurait raté pour rien au monde cette nuit dans les dunes dont les anciennes nous avaient tant parlé. Quelle ambiance autour du feu de camp, on était dix, quinze équipages à faire la fête. ».Belle course pour cet équipage constitué d'une novice. Elles atteignent l'objectif qu'elles se sont fixé : pointer toutes les balises ! « On en a pris plein les yeux, c'est aussi une sacrée expérience », résume Karine tput en embrassant la dernière balise sous l'objectif des photographes.

R. MONNOT / CREDIT MUTUEL 121 Valérie et Virginie BERNARD sur TOYOTA LAND CRUISER
Elles auront fait une belle course les soeurs Bernard avec leur splendide 4X4. Elles ne jouaient pas le podium alors elles ont profité de chaque instant de la course, tout en roulant dans la roue des meilleurs. La différence se faisant aux nombres de kilomètres parcourus. Malheureusement , la voiture les a lâché avant la dernière balise. Un fuite de pont les obligent à renter directement au bivouac. Mais dans leur tête restera la soirée de la veille et l'arrivée à la balise 4X où André Manoukian et Natacha Saint Pierre attendaient les Gazelles.

DESJARDINS 130 Equipage canadien Josée SEGUIN et Émilie ROBILLARD sur NISSAN NAVARRA
Elles sont contentes de leur rallye les Gazelles du Canada. Leur objectif : terminer... c'est fait. Sans assistance mécanique ou médicale. A la dernière la marathon elles rentrent même avec 5 balises et sont prêtes à repartir si un sponsor les suit...

MMC MITSUBISHI / CREDIT MUTUEL 133 Danielle BIGATA et Dominique HERRAIRE sur MITSUBISHI
Très contente de leur Rallye, les vétérantes de la course affichent une sérénité que certaines jeunes Gazelles leurs envient. Elles ont eux tous leurs sponsors en deux mois, elles ont fait se rallye pour participer à une aventure unique, rencontrer des gens et bien sûr passer la ligne d'arriver... C'est fait ! Bravo !

LE PARI DES GAZELLES / BANQUE POPULAIRE DE BOURGOGNE 157 Nadia FOURNO et Patricia NAUD-CRON sur NISSAN PATROL
Bien passée dans les dunes les filles se rendent compte qu'elles ont cassé le pot d'échappement ; c'est pas un problème pour Nadia qui répare avant de se lancer sur le lac Iriqui. Elles se sont régalées dans les dunes, les grandes de Chegaga et vraiment pas dans les dunettes de la veille ! Elles ont bivouaqué avec l'équipage 167 dans les dunes à quelques km de la 4X.

BMCE Capital Bank 165 Equipage franco-sénégalais Syndiely WADE et Jade HANDI sur NISSAN NAVARRA
Elles ont fini après un paquet de galères à faire des compromis nos deux Gazlles. « Sur cette marathon on a fait un mix entre pistes et cap, du coup on a pris toutes les balises et on finit l'étape avec le plus petit nombre de kilomètres dépassés (35 km). On a bivouaqqué avec Nathalie et Anne Gaëlle, l'équipage 191. On a ensuite roulé dans les dunes avec les filles ; quelle galère, on a détanké au moins 2O fois à deux ! ». Malgré leur bonne humeur Jade et Syndiely sont déçues de n'avoir pas été compétitives cette année pour des erruers de choix stratégique. « Si c'était à refaire, je le referais en quad, c'est plus facile !» selon Jade.

EXCO / AGF 167 Sophie France DE L'EPINE GASTINE et Isabelle DE L'EPINE sur LAND ROVER DEFENDER 110
Les deux soeurs ont assuré une belle course. Elles étaient un peu déçues d'avoir passé tant de temps dans le Draa et auraient voulu profiter plus des dunes de Chegaga.

BMCE Bank 193 Equipage franco-marocain Majda OUARAFANA et Sanaa CHAIDI sur ISUZU D-MAX
Elles se sont fait une petite journée cool les Gazelles marocaines après les galères accumulées sur la Rallye. Elles ont fait une halte dans une auberge de Foum Zguid où elles ont pris une douche et mangé un bon tajine avant de rejoindre le bivouac et faire la fête avec les autres Gazelles.

ACCUEIL IMMO / CIC 199 Ida CALMON et Florence CAZANOBE sur TOYOTA KDJ 120
Elles sont fières d'avoir été jusqu'au bout de la course, Ida et Florence ! Elles peuvent l'être. Manquant parfois de confiance en elles, elles ont commis l'erreur de demander à d'autres Gazelles qu'elles pensaient plus expérimentées, mais à chaque fois, elles auraient mieux fait de suivre leurs calculs ou même, leur instinct ! « Au premier marathon on n'a validé que 4 CP mais là on se débrouille seule et on est avec la tête de course sur la balise, c'est super ! » raconte Ida.

AUTOMATISME ET EXPLOITATION DES ENERGIES/ CREDIT MUTUEL 203 Florence SIGNORETTO et Vanessa CHAILLOT sur TOYOTA HILUX
Mère et fille, infirmière toute les deux, elles ont décidé de faire le Rallye à l'initiative de la plus âgée... Elles se sont très bien entendues, malgré toutes les galères d'orientation quelles ont connu. Elles s'amélioraient chaque jour, elles ont pris 4 balises sur cette dernière marathon. Les Gazelles reconnaissent que toutes ces galères ont un peu « gâché le paysage »! Il faudrait rendre les cours de topo obligatoires...